"Il ne peut y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein " - Henry KISSINGER

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts " - Georges CLEMENCEAU

"Je crains le jour où la technologie dépassera nos relations humaines. Le monde aura une génération d'idiots " - Albert EINSTEIN

"L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare " - Maurice BLONDEL

"Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation" - Thomas JEFFERSON

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"L'impôt tue l'impôt" - Arthur LAFFER

"N'acceptez ni les vérités d'évidence, ni les illusions dangereuses" - Maurice ALLAIS

"Une idée fausse mais claire et précise aura toujours plus de puissance dans le monde qu'une idée vraie mais complexe" - Alexis De TOCQUEVILLE

Citation Suivante

Analyses de l'économie

06/01/20 Bernard Arnault et Polytechnique

Le patron français du prospère groupe de luxe LVMH compte certes parmi les grands industriels polytechniciens, mais le grand public ignore qu’il a une histoire compliquée avec la prestigieuse et célèbre école d’ingénieurs.

Bernard Arnault LVMH Polytechnique

Lire la suite >

03/01/20 Le Caucase : lieu de puissance de l’influence russe

Difficile de comprendre et d’englober le Caucase, qui regroupe de nombreux peuples, cultures et langues. La montagne est toujours le refuge des opprimés et des chassés qui y trouvent un lieu propice à la défense et à la résistance. Le petit et le faible sont renforcés par les montagnes, qui les protègent et où il est plus facile de se mouvoir avec peu d’hommes qu’avec une grande armée. Raison pour laquelle les empires ont toujours beaucoup de mal à tenir la montagne tant chaque col, chaque haut plateau est un pays en soi qui nécessite une guerre propre pour être conquis. Les Alpes sont ainsi le refuge de nombreuses principautés qui, jusqu’au XVIIIsiècle, ont vécu en autonomie par rapport à leurs voisins, faisant basculer les alliances au gré de leurs intérêts.  Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

02/01/20 La criminalité, outil essentiel de l’analyse

Lorsque je me rends dans un pays étranger, il y a deux lieux que je visite en priorité pour essayer de comprendre celui-ci : les supermarchés et les librairies. Les premiers permettent de comprendre comment les personnes vivent, les seconds comment elles pensent. Les rayons achalandés, les produits vendus, alimentaires et sanitaires, l’organisation même des supermarchés fournissent beaucoup d’informations sur la façon dont les personnes de ce pays ou de cette ville vivent et s’organisent. Quant aux librairies, elles permettent de comprendre les débats actuels, de voir quelles thématiques culturelles sont importantes, bref de prendre le pouls des débats d’idées. Leur présence plus ou moins nombreuse, ou leur absence est déjà un indicateur de la vivacité des échanges intellectuels. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

01/01/20 L’écologisme, la grande menace pour l’homme

Les vacances d’été sont l’occasion de traverser la France et d’en admirer les paysages, dont la diversité ne cesse d’étonner. Que ce soient les villes et villages historiques, les sites industriels ou les zones rurales, chaque région regorge de trésors, que l’on doit au travail des Français accumulés depuis des siècles et à leur capacité à transformer et développer les paysages. Bien souvent ces forêts, ces plaines, ces vignobles sont présentés comme étant des espaces naturels. Rien n’est plus faux : ce sont des paysages entièrement construits et entretenus par l’homme.

J’étais ainsi au mois de juillet à Gigondas, un village de vignoble situé au pied des dentelles de Montmirail, le long de la vallée du Rhône, non loin de Châteauneuf-du-Pape. Le syndicat des vignerons de Gigondas y organisait une dégustation de ses vins, dont une quinzaine de vieux millésimes. Depuis les hospices de Gigondas, sur les hauteurs du village, à côté de l’église, la vue était superbe sur toute la vallée et les vignes qui s’étendent jusqu’à l’horizon. Entre la chaleur de juillet et celle du vin, difficile d’imaginer tout le travail qu’il a fallu mener ici depuis des siècles pour transformer cette terre inhospitalière en un paradis viticole. Les hommes ont retiré les pierres des champs pour créer des parcelles cultivables et édifier des murets (les restanques). Ils ont apporté l’irrigation à l’aide de canaux en argile et aujourd’hui de tuyaux en polymère. Ils ont chassé le loup, véritable plaie qui s’en prenait aux hommes et aux moutons. Ils ont sélectionné les plants de vigne pour élaborer de nouveaux cépages, aptes à supporter les caractéristiques de la région (ici essentiellement syrah et grenache). Ils ont mis au point des produits phytosanitaires qui sauvent les vignes et les cultures de toutes les bactéries et bestioles nuisibles qui la tuent. Seul le phylloxéra, qui a ravagé tout le vignoble français, est encore invaincu. Dans les paysages de vigne, il y a du végétal, mais il n’y a rien de naturel. Tout est la conséquence du travail de l’homme, de son imagination, de ses efforts et de sa capacité à transformer une nature hostile et dangereuse en un verger merveilleux. « Laisser la nature reprendre ses droits » comme on l’entend parfois, c’est abandonner ses vergers et ses jardins à la broussaille, aux ronces et aux pierres. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

31/12/19 L'Europe n'est pas en paix

L’Union européenne a apporté la paix depuis 1945. C’est une phrase que l’on entend souvent ; rassurant les populations quant à la pacification du territoire continental. Mais c’est faux : depuis 1945 l’Europe a connu et connaît encore de nombreuses guerres sur son sol. Certes, il n’y a pas eu de nouveau conflit entre la France et l’Allemagne après les trois guerres subies entre 1870 et 1945. Mais cette réconciliation franco-allemande, absolument nécessaire pour le bien des peuples concernés et la stabilité du continent, n’est pas le résultat d’une superstructure européenne, mais de la volonté de deux hommes, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, deux combattants des deux guerres mondiales qui sont parvenus à mettre un terme aux inimités entre les deux peuples. Cette réconciliation et cette entente furent ensuite poursuivies par tous les présidents français et chanceliers allemands. Pas de guerre entre la France et l’Allemagne donc, mais des guerres néanmoins en Europe. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

30/12/19 Politique locale, l'inconnue des citoyens

Cela fait dix années que je siège au conseil municipal d’une commune des Yvelines (Montesson, 17 000 habitants). Dix années qui m’ont permis de découvrir et de mieux comprendre le fonctionnement de la démocratie locale et de la démocratie en générale. J’en tire une conclusion principale : la quasi-totalité des citoyens ignore tout du fonctionnement des collectivités locales. Certes, c’est un peu compliqué car il y a de nombreuses strates et juridictions mais le citoyen normal ne fait pas non plus beaucoup d’efforts pour se renseigner sur le fonctionnement de sa mairie ou de son département. Ce qui pose un grave problème de démocratie, car comment peut-on voter, c’est-à-dire faire un choix si, au préalable, on ne s’est pas renseigné sur le fonctionnement du produit et l’offre des choix ? Cette rupture entre le fonctionnement administratif et les citoyens apparait de plus en plus comme dangereux pour la survie du système démocratique. Alors que se tient cette semaine le salon des maires de France et que de nombreux élus locaux sont en rupture avec le gouvernement une plongée dans cette géopolitique locale permet de mieux comprendre l’origine du malaise. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

20/12/19 Migrations en Europe, quelles solutions

Il serait bien présomptueux de ma part d’expliquer ce qu’il faut faire pour résoudre les crises migratoires. Mais au terme du livre que nous avions publié en 2015 avec deux confrères pour tenter de comprendre le phénomène et les événements connus par l’Europe, il était attendu par les lecteurs que nous puissions présenter quelques éléments de solution. Par honnêteté intellectuelle, nous ne pouvions pas nous contenter uniquement de décrire ces drames humains, il fallait bien tenter d’esquisser quelques pistes pour les résoudre. Sans prétendre être exhaustif sur un sujet aussi dense et multiple, voici quelques idées qui peuvent néanmoins être évoquées. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

19/12/19 Afrique du Sud, clap de fin

L’Afrique du Sud illustre jusqu’à l’absurde les conséquences néfastes d’un mauvais gouvernement. Jadis pays le plus prospère d’Afrique, inséré dans le monde occidental, rattaché aux BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le pays ne cesse de connaître des déboires depuis la fin de l’apartheid. Le rêve annoncé de concorde et de prospérité n’a pas eu lieu. Le gouvernement de l’ANC a davantage joué sur les tensions raciales et les haines sociales et ethniques que sur la réconciliation nationale. En vingt-cinq ans, la pauvreté, le chômage et la violence n’ont cessé d’augmenter, faisant de ce pays un lieu de guerre civile permanente. Les cités jadis prospères du Cap et de Johannesburg sont figées dans la violence quotidienne et ordinaire qui empêche d’y circuler librement.

Le clap de fin a sonné pour ce pays, et ce ne sera pas un happy end. En annonçant le 27 février dernier que le gouvernement allait exproprier sans compensation les fermiers blancs pour donner leurs terres aux populations noires, le Parlement aux mains de l’ANC a signé l’arrêt de mort de l’Afrique du Sud. Les conséquences vont être douloureuses pour le pays, mais aussi pour l’ensemble régional de l’Afrique australe. Cela va aussi poser de nombreux problèmes au monde occidental. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

18/12/19 William Nordhaus & Paul Romer, Nobel d'économie 2018

Le Nobel d'économie 2018 a été décerné à William Nordhaus et Paul Romer pour avoir intégré, respectivement, le changement climatique et le changement technologique dans l'analyse macroéconomique de long terme". Qu'est-ce que cela veut dire? Par Alexandre Delaigue.

Lire la suite >

17/12/19 Comprendre la matrice McKinsey

Comment l’entreprise doit optimiser l’allocation de ses ressources entre ses différents domaines d’activités stratégiques ? Quelles activités sont à renforcer ? Dans lesquelles investir ? Ou au contraire, quelles sont les unités qu’il vaut mieux revendre ? Finalement, l’objectif de la Matrice Mc Kinsey, c’est de définir un portefeuille d’activités cohérent dans un groupe très diversifié.

Lire la suite >