"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"Hélas! Qu'y a-t-il de certain dans ce monde, hormis la mort et l'impôt ?" - Benjamin FRANKLIN

"En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal" - Nicolas MACHIAVEL

"Une démocratie peut se rétablir rapidement d'un désastre matériel ou économique, mais quand ses convictions morales faiblissent, il devient facile pour les démagogues et les charlatans de prêcher. Alors tyrannie et oppression passent à l'ordre du jour" - James William FULLBRIGH

"L'inflation est une taxation sans législation" - Milton FRIEDMAN

"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " - Henry FORD

"Quand vous êtes capable, feignez l'incapacité. Quand vous êtes proche, feignez l'éloignement. Quand vous êtes loin feignez la proximité" - Sun TZU

"Les communistes sont ceux qui ont lu Marx. Les anti-communistes sont ceux qui l'ont compris " - Ronald REAGAN

"En France quand on raisonne économiquement on est soupçonné de conspirer socialement" - Auteur indéterminé

Citation Suivante

Analyses de l'économie

07/02/19 Les cochons dans la ferme : le modèle économique du gratuit

Peut-être avez-vous déjà vu ce dessin humoristique : dans une ferme, deux cochons discutent. « Elle est super confortable cette ferme » dit le premier cochon. « Oui, et même la nourriture est gratuite ! » ajoute le second. En fait, ce dessin est une excellente métaphore du modèle économique du gratuit, celui qu’utilisent Google, Facebook, Twitter, Snap, Instagram ou encore WhatsApp.

Lire la suite >

05/02/19 Les chiffres du chômage en question

La vidéo ci-dessous apporte des éclaircissements sur le chômage, et notamment concernant les points suivants :

- Comment s'y retrouver parmi les différentes sources qui mesurent le chômage ?

- Quelle définition des chômeurs retient l’Insee ?

- Comment est calculé le taux de chômage par l'Insee ?

- Le "halo du chômage" : les situations intermédiaires entre chômage et inactivité.



04/02/19 L'expérience de la crèche de Haïfa en Israël

Tiré du bestseller Freakonomics (2005) coécrit par Steven Levitt et Stephen J. Dubner, l’expérience économique connue sous le nom de « la crèche de Haïfa » montre que la contrainte la plus efficace n’est pas forcément pécuniaire. 

Crèche Haïfa

Lire la suite >

01/02/19 Anthropologie de la mondialisation

La mondialisation est un concept que l’on emploie régulièrement, comme une nouveauté, alors même qu’elle est aussi ancienne que le monde. Certes, depuis les années 1980 nous avons connu un accroissement des échanges, une rapidité des flux d’information, une ouverture de plus en plus grande des frontières et des échanges élargis avec l’ensemble des pays du monde. Ce sont là des phénomènes nouveaux, mais qui ne caractérisent pas la mondialisation, phénomène beaucoup plus ancien. L’Empire romain a connu une forme de mondialisation, au sein de son empire et avec l’extérieur : minerais venus d’Espagne, vin de Gaule, verrerie d’Égypte, esclave de Nubie… l’Empire romain est un vaste marché. Au XVIsiècle, c’est une autre mondialisation qui se développe, bien étudiée par Fernand Braudel et sa célèbre thèse sur la Méditerranée au temps de Philippe II. Ensuite, c’est le XVIIIe, avec l’ouverture à l’Inde et aux Amériques, puis le XIXe siècle et la découverte de l’Afrique. Ces ouvertures et ces découvertes sont les conséquences de la mondialisation, mais elles n’en sont pas les ressorts fondamentaux. La mondialisation est marquée par trois caractéristiques : l’échange, la curiosité, le mimétisme. Et elle a trois conséquences : l’ouverture au monde, l’accroissement des richesses, le renforcement des cultures fortes. Nous aborderons cette semaine ses caractéristiques et la semaine prochaine, ses conséquences. Par Jean-Baptiste Noé

Lire la suite >

31/01/19 Le marché de la billetterie à l’horizon 2020

Les vents sont favorables au marché français de la billetterie selon la dernière étude de Xerfi France. D’abord, le spectacle vivant, et en particulier les concerts, reste toujours très apprécié du grand public. Ensuite, les rencontres sportives, les parcs d’attraction mais aussi les musées et expositions font preuve d’une bonne dynamique. Dans ces conditions, notre indicateur de fréquentation des lieux de spectacle et de divertissement confirmera sa croissance d’ici 2020. Une évolution qui profitera en premier lieu aux grandes plateformes de distribution en ligne dont l’activité est plus étroitement liée aux ventes de billets. Mais pour conserver leur statut d’interlocuteurs privilégiés de leurs clients dans la mise en place des stratégies de marketing digital, les acteurs de la billetterie vont devoir redoubler d’efforts.

30/01/19 L'entreprise, la « boîte noire » de la théorie économique

  • La théorisation du fonctionnement de l'entreprise se scinde en deux époques : la théorie socle avec l'école néoclassique et les opposants du début du 20e siècle, puis la tentative de synthèse et le renouveau de la théorisation après les années 1970.
  • Il est paradoxal qu'avant le renouveau, la théorie ne soit pas toujours parvenue à définir clairement les frontières de l'entreprise et ses objectifs malgré sa place majeure dans le capitalisme.
  • De même, la théorie a longtemps cherché si l'objet d'étude devait être l'entreprise ou l'entrepreneur. Finalement pléthore de théories permettent aujourd'hui d'analyser l'entreprise comme un tout, avec des structures très mouvantes.
  • En réponse à ces manques théoriques, s'est développée depuis bientôt 50 ans une théorie plus moderne qui permet en partie de combler les difficultés posées par l'entreprise. C'est alors l'avènement des domaines tels : la théorie des firmes, la théorie des organisations et la finance d'entreprise.

Entreprise économie théorie

Lire la suite >

29/01/19 Les prix et le pouvoir d'achat en questions

Pourquoi les consommateurs ont-ils l’impression que les prix augmentent plus que ce que dit l’Insee ?

Comment l’Insee calcule-t-il l’indice des prix à la consommation ?

Quel rapport entre l’indice des prix de l’Insee et le pouvoir d’achat des ménages ?

L’Insee affiche une augmentation du pouvoir d'achat, mais pourquoi n’est-elle pas constatée par tous ?



28/01/19 La fin de l'innovation et de la croissance économique selon Robert Gordon

En 2012, l’économiste américain Robert Gordon émet la thèse provocatrice selon laquelle il serait devenu très difficile de repousser la frontière technologique, le progrès observé au cours des deux cent cinquante dernières années pouvant bien se révéler être un épisode unique de l’histoire de l’humanité.

Robert Gordon

Lire la suite >

25/01/19 Le retour des murs en Europe

Lorsque le mur de Berlin fut abattu en 1989, beaucoup pensèrent qu’une période de paix infinie allait nimber l’Europe. La fin du mur annonçait la fin de tous les murs et la parenthèse de la mondialisation heureuse. Le terrorisme islamiste qui touche l’Europe depuis le milieu des années 1990 est pourtant en train de bouleverser la géographie des villes. Sans mot dire, celles-ci s’hérissent de nouveau de murs. Au nom de la sécurité et de la protection des populations civiles, les villes se barricadent et la liberté de mouvement est de plus en plus entravée. Ainsi se manifeste ce curieux paradoxe : refus des murs de protection à l’extérieur pour éviter à l’Europe d’être une passoire, mais construction de murs à l’intérieur comme réponse au défi terroriste. Le problème c’est que cela ne fait que limiter les conséquences et non pas traiter les causes. Car du terrorisme islamiste on ne voit pas la fin ni qu’une réelle action soit menée contre lui. Les barrières urbaines, provisoires bien entendu, risquent donc de s’ancrer pour longtemps dans les paysages. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

24/01/19 Economies asiatiques : la redistribution des cartes

La dernière décennie a été particulièrement profitable à l’Asie. Dix ans après la crise des subprimes, elle génère près du tiers du PIB mondial, soit 10 points de plus qu’en 2007.

Cette ascension du continent asiatique se retrouve aussi dans notre analyse du classement mondial des 2000 plus grandes sociétés par actions publié par le magazine américain Forbes. Un an avant la grande récession, l’Asie plaçait 556 de ses représentants, soit 28% de l’ensemble. Dix ans plus tard, la barre des 700 est nettement franchie, soit 36% du total.