"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France " - Maximilien DE BETHUNES, Duc de Sully

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation" - Thomas JEFFERSON

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"Gold is money. Everything else is credit " - J.P. MORGAN

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette." - John ADAMS

"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice." - MONTESQUIEU

"La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. L’homme est une création du désir, et pas une création du besoin" - Gaston BACHELARD

"Tout chômage quelconque a uniquement sa cause dans le fait que des changements dans les conditions de la demande ont lieu sans cesse, et que les résistances de frictions empêchent que l’ajustement des salaires appropriés ne s’effectue instantanément" - Arthur Cecil PIGOU

Citation Suivante

Analyses de l'économie

14/03/18 La FED n'est ni une Réserve, ni Fédérale, ni Américaine

La Réserve fédérale des États-Unis a été créée en 1913 en réaction à plusieurs crises bancaires, la plus récente étant la panique de 1907, où les banquiers privés ont dû engager leurs fonds propres pour réinjecter des liquidités sur le marché. Si la nouvelle institution est placée sous la direction du gouvernement, elle ne semble cependant pas être ce qu’indique sa dénomination. Voici quelques éléments qui, malgré la relative opacité qui entoure le fonctionnement de la banque centrale américaine, invitent à relativiser l’exactitude du titre de l’institution. 

FED

Lire la suite >

12/03/18 Le système économique socialiste

Au sens économique, un système est un ensemble d'éléments interdépendants concernant les relations entre la production, la répartition et la consommation des biens et des services. A ce titre, le système socialiste renvoie en substance à une économie au sein de laquelle les mécanismes de marché sont remplacés par une allocation administrée des ressources et où la propriété des moyens de production est collective. Dans ce cadre, le socialisme se construit par antithèse du capitalisme qui renvoie quant à lui à un système économique caractérisé par le droit de propriété et la détention des biens de production par des personnes physiques, une régulation qui passe par le marché grâce au mécanisme des prix, et enfin la recherche du profit.

Le bulletin économique analyse tout d'abord (1) la genèse des idées socialistes dans une optique historique, pour ensuite (2) souligner les liens entre le socialisme et le communisme, ainsi que (4) les critiques qui lui sont portées, et enfin (3) se focaliser sur le modèle soviétique.

Socialisme

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

07/03/18 Lien entre agriculture et développement

L'agriculture est le berceau de l'activité humaine. Apparue au Néolithique, 10 000 à 9 000 ans avant J.C., cette activité n'a cessé d'être au centre du développement depuis lors [1]. Aujourd'hui encore, si moins de 5 % de la population active des pays développés travaille dans l'agriculture, elle reste l'activité principale des individus dans les pays pauvres et en développement.

Les questions primordiales des économistes sont d'une part de savoir pourquoi les pays riches sont riches et les pays pauvres sont pauvres ? Et, d'autre part, comment permettre aux pays pauvres de croître pour rattraper les pays riches ? Ces questions sont bien sûr complexes et le but n'est pas ici de prétendre y répondre. Nous allons seulement tenter d'apporter un petit éclairage sur le rôle de l'agriculture dans le processus de développement.

Agriculture et Développement

Lire la suite >

05/03/18 De la naissance du capitalisme à son avènement mondial

Malgré des approches et des visions différentes, le système économique capitaliste renvoie à des éléments objectifs et consensuels. En effet, que le capitalisme soit critiqué ou loué, la sémantique utilisée diffère mais la réalité décrite demeure la même. Le processus d'émergence du capitalisme s'étale sur plusieurs siècles, depuis ses origines, anciennes voire antiques, jusqu'au XXIème siècle, en passant par son déclenchement "formel" à la fin du XVIIIème siècle grâce à la conjonction de plusieurs éléments favorables ayant abouti à la première révolution industrielle. Finalement, le XXème siècle et la chute du monde socialiste dans le sillage de celui du bloc soviétique vient marquer l'avènement mondial du capitalisme comme modèle dominant.

Le bulletin économique présente d'une part (1) les différentes approches du capitalisme, pour ensuite 'autre part (2) développer les différentes étapes de la dynamique capitaliste, depuis ses origines jusqu'à nos jours.

Capitalisme

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

02/03/18 Théories et influence de l'économiste John Maynard KEYNES

La vidéo qui suit est un documentaire sur l'économiste britannique John Maynard Keynes. Au travers de ses idées, Keynes a été sans doute un des hommes et des économistes les plus importants du XXème siècle, et son influence perdure encore aujourd'hui. Il développe un courant de pensé appelé "keynésianisme" qui prône en substance le contrôle de l'économie par le gouvernement. Ses idées ont contribué à façonner le siècle dernier au travers du sauvetage de l'économie mondiale lors de la grande dépression, du financement des pays Alliés lors de la guerre contre les forces de l'Axe, et enfin au travers de l'architecture globale d'un nouvel ordre institutionnel mondial d'après-guerre.

Le documentaire développe progressivement les thèses de Keynes en s'appuyant notamment sur des exemples pratiques, historiques et des analyses d'experts, le tout mêlant images d'archives et d'actualités. Contrairement à l'idée parfois reçue et généralement véhiculée, Keynes n'était pas contre le système économique capitaliste. Au contraire, il le jugeait plutôt comme une idée brillante. Néanmoins, il estimait que le gouvernement avait le devoir d'intervenir dans l'écosystème économique, à fortiori en période de dégradation, même si cela impliquait de dépenser de l'argent qu'il ne détenait pas. Dans cette approche, le gouvernement doit d'une part, mettre en place une politique monétaire "accommodante" pour encourager les ménages à consommer et les entreprises à investir et d'autre part, utiliser parallèlement la politique budgétaire en augmentant les dépenses publiques. L'idée générale étant que ce mécanisme peut ainsi générer suffisamment d'emplois et de croissance économique pour permettre d'amener la prospérité et de rembourser les dettes qui ont été contractées pour initier cette politique économique expansionniste.

Malgré quelques réserves de L'Economiste quant à l'utilisation de certains concepts, références historiques et simplifications, il n'en demeure pas moins que ce documentaire reste très instructif et présente l'avantage d'être particulièrement simple d'accès et intelligible, même pour des non initiés à l'économie.

Enfin, notons que le documentaire présente bien le fait que le débat autour du keynésianisme est toujours d'actualité et que ces théories sont considérées par certain comme celles qui ont permis de sauver le capitalisme et d'installer un long cycle de croissance économique après-guerre. Cependant, il souligne moins le fait que d'autres estiment que la mise en application des théories de Keynes a semé les germes de problèmes beaucoup plus importants et insolubles à plus long terme. En effet, après des bénéfices rapides mais peu étendus dans le temps, les coûts et les effets négatifs de ces mesures expansionnistes s'inscrivent dans le temps long. Il y a un décalage temporel entre les gains potentiels et les coûts à assumer ; ce qui explique d'ailleurs souvent le succès de ces théories auprès des dirigeants politiques. Mais pour reprendre une phrase célèbre de J.M. Keynes lorsque cet aspect lui était opposé : "A long terme nous serons tous mort" ; ce qui souligne bien le fait qu'il assumait parfaitement sa préférence pour le court terme et les générations présentes au détriment du futur et des générations à venir. Or, il se trouve que les générations à venir d'il y a un demi-siècle sont les générations actuelles.

Lire la suite >

28/02/18 Pas de croissance dans l'antiquité

Fonctionnant sur une économie foncière et agricole, la société antique ignorait la croissance économique. En effet, elle concevait les échanges économiques comme un jeu à somme nulle, d’où notamment sa propension à considérer les fortes inégalités dont elle était marquée comme naturelles. La pensée économique de Platon est caractéristique de cette ignorance.

Platon

Lire la suite >

26/02/18 Les principaux types de capitalismes

La Capitalisme renvoie à un système économique caractérisé par (1) le droit de propriété et la détention des biens de production par des personnes physiques, (2) une régulation du système qui passe par le marché grâce au mécanisme des prix, et enfin (3) la recherche du profit qui est la recherche d'un gain légitime lié à l'exercice d'une profession. Toutefois, si les économies capitalistes possèdent des structures communes, elles se distinguent aussi par des spécificités nationales. Dès lors, même si le capitalisme est le système économique dominant au niveau mondial, des différences subsistent quant aux modalités d'application ; notamment au regard du degré d'implication des pouvoirs publics, du niveau de protection sociale et de concurrence, des modes de financement de l'économie, ou encore de la réglementation du marché du travail.

Le bulletin économique présente les cinq principaux types de capitalismes généralement retenus pour décrire les différentes architectures institutionnelles au sein de pays développés.

Capitalisme

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

 

 

23/02/18 Conséquences d'une mauvaise nouvelle sur le système économique

En 2'30, cette vidéo explique comment une mauvaise nouvelle économique (avérée, anticipée ou hypothétique) peut impacter négativement le fonctionnement d'un système économique.. 
Elle présente un exemple de rumeur sur les marchés financiers et son impact sur l'économie, les entreprises et les ménages.



21/02/18 Société offshore : mode d'emploi

Après l'affaire des Panama Papers, l'analyse ci-dessous éclaire de façon très pratique et très pédagogique la notion de société offshore, permettant ainsi d'échapper aux fréquents écueils sur ce sujet et aux fantasmes.

Société offshore

Lire la suite >

19/02/18 La notion d'innovation dans le capitalisme

Les innovations sont à la base de la dynamique du capitalisme dont elles expliquent les grandes transformations cycliques. Toutefois, l'innovation ne se réduit pas à une composante purement technologique. En effet, elle peut revêtir différentes facettes dont la combinaison nourrit la dynamique permanente du capitalisme contemporain ; permettant ainsi à ce système économique de faire preuve d'une remarquable résilience face aux crises qui ont jalonné son histoire et lui permettent de s'imposer comme le système économique mondial dominant.

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) l'importance du processus d'innovation au sein de la dynamique du système économique capitaliste, puis (2) il s'intéresse aux différentes formes de l'innovation qui ne sont pas forcément technologiques, avant enfin (3) d'analyser les implications pratiques de cette mécanique d'innovation dans le processus de mondialisation.

Innovation et Capitalisme

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.