"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"Casser l’inflation se fait toujours au détriment de l’emploi" - Nicholas KALDOR

"La seule fonction de la prévision économique, c’est de rendre l’astrologie respectable " - GALBRAITH

"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"La politique n'agit sur l'économie que si elle ne prétend pas le faire " - Jacques ATTALI

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

"Lorsque circulent dans un pays deux monnaies dont l’une est considérée par le public comme bonne et l’autre mauvaise, la mauvaise chasse la bonne" - Sir Thomas GRESHAM

"Beaucoup considère le chef d’entreprise comme un homme à abattre, ou une vache à traire. Peu le voit comme le cheval tirant la charrue" - Winston CHURCHILL

"A long terme nous serons tous morts" - John Maynard KEYNES

Citation Suivante

Analyses de l'économie

15/06/21 La "médiocrité" d'Adam Smith

Le père de l’économie libérale était paradoxalement un « personnage » sans éclat. Il incarne parfaitement le stéréotype du penseur solitaire et anti charismatique. La fragilité de sa constitution, sa prédisposition pour l’étude et son amour de la solitude ont eu pour effet d’alourdir les punitions gratuites du sort : la laideur, le bégaiement, la fadeur du tempérament. Par Romain Treffel.

Adam Smith

Lire la suite >

14/06/21 La "main invisible" d'Adam Smith

Le texte qui suit est issu du texte de référence  intitulé "Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations". Publié en 1776 par l'économiste classique de référence Adam Smith (1723-1790), le morceau de texte choisi réfère au chapitre II du tome IV dudit ouvrage où il est notamment question pour la première fois d'un des concepts économiques les plus connus, à savoir la "Main Invisible". Selon cette expression imagée il existe un processus naturel par lequel la recherche par chacun de son intérêt personnel concourt à l'intérêt général.

Adam Smith considère ainsi que la poursuite de l'intérêt individuel (ou "la tendance de chaque homme à améliorer sans cesse son sort") entraîne pour chacun un comportement qui a pour effet d'aboutir, au niveau de la nation, à la meilleure organisation économique possible.

Pour cet auteur, le mobile "égoïste" qui amène chaque individu à améliorer sa situation économique engendre donc au plan national des effets bénéfiques en réalisant l'intérêt général comme si les individus étaient "conduits" à leur insu par une "main invisible", véritable mécanisme autorégulateur du marché qui permet, grâce à la concurrence, une utilisation optimale des ressources productives. A cet égard, il convient de ne pas faire intervenir l'Etat au niveau économique pour ne pas perturber cet ordre naturel spontané fondé sur l'intérêt personnel de chaque individu.

SMITH Adam _ www.leconomiste.eu

Lire la suite >

11/06/21 L'oreiller de la belle Aurore

C’est l’un des plats les plus grandioses de la gastronomie française actuelle. L’oreiller de la belle Aurore, chanté par Curnonsky et produit notamment à Lyon, près de la place Bellecour, chez Georges Reynon. C’est une pièce de 32 kilos composée d’une quinzaine de viandes, dont dix de gibiers, de foie gras, de poulet de Bresse et de truffes noires. Pigeon, caille, perdreau, canard, faisan, cerf, sanglier, lièvre…  composent la farce, sans oublier la pâte dorée, l’immense drap de cet oreiller, qui englobe le tout. Ce plat, et bien d’autres, sont présents dans l’ouvrage que Jean-Robert Pitte vient de publier, Atlas gastronomique de la France. C’est un véritable ouvrage de géopolitique, car l’histoire et la géographie ne cessent de se mêler et parce que les territoires sont façonnés par des rapports de force et des jeux de pouvoir. Un ouvrage accompagné de cartes superbes, qui permettent de visualiser immédiatement les sujets abordés : légumes, fruits, champignons, gibiers, pains, liqueurs… dressent une cartographie complète de la France et donnent une idée de son art de vivre, des distinctions régionales et des spécificités locales. En cette saison de Noël où la table est fêtée et rassemble, il n’est pas inutile de revenir sur cette géopolitique particulière.

C’est à tort que l’on dénigre l’étude de l’alimentation comme quelque chose de futile et de peu sérieux, alors que c’est au contraire une discipline essentielle. D’une part parce que bien manger est le propre de l’homme, et donc étudier cet art gastronomique est mener une enquête anthropologique de premier plan, d’autre part parce que la table renvoi à toute une série de réseaux propre à l’activité humaine : l’agriculture, l’industrie, les transports, l’économie, l’agronomie… Rien de tel pour comprendre en détail une société que d’étudier son alimentation. De cet Atlas gastronomique émergent deux grandes tendances : le rapport entre déterminisme et volontarisme et le rapport entre la ville et la campagne. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

10/06/21 L'OCS nous regarde

À l’Est, le monde essaye de se recomposer. L’Organisation de coopération de Shanghaï est l’une de ces tentatives pour contrer l’influence américaine et pour structurer un autre monde, tourné vers le Pacifique. Fondée le 15 juin 2001 à Shanghaï, elle regroupe six pays, dont la Russie et la Chine. S’ajoutent à ces deux grands le Kazakhstan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. En juin 2017, c’est l’Inde et le Pakistan qui ont rejoint le groupe. À cela s’ajoutent quatre États observateurs : la Mongolie, l’Afghanistan, l’Iran et la Biélorussie.

Comme pour les meilleures équipes de football, sur le papier l’OCS a tout pour gagner. Une organisation qui regroupe près de la moitié de la population mondiale (Chine, Inde), et une grande partie de la surface habitée du globe (avec la Russie), présente une puissance jamais atteinte. L’OCS, c’est 43% de la population mondiale, 20% des ressources mondiales de pétrole, 40% du gaz naturel et du charbon et 30% de l’uranium. C’est une force commerciale et militaire largement supérieure à l’Union européenne et aux États-Unis. En favorisant l’union douanière de ses membres, l’OCS crée une zone d’échange compacte et rassemblée qui assure les transferts et les échanges en Eurasie. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

09/06/21 L'importance de la confiance en économie

 La vidéo suivante présente brièvement le rôle de la confiance dans un système économique et en quoi les institutions sont centrales pour fonder et entretenir cette confiance.



08/06/21 L'impasse des stratégies de coût trop faibles

Michael Raynor et Mumtaz Ahmed ont étudié 25.000 entreprises sur une période de 45 ans (entre 1966 et 2010). Grâce à une méthodologie particulièrement sophistiquée, ils ont identifié 174 entreprises exceptionnelles et 170 entreprises excellentes. En les comparant aux autres entreprises, ils ont identifié trois règles à suivre pour connaître le succès.

04/06/21 L'homme qui murmurait à la fois aux oreilles du monde capitaliste et du monde socialiste

Armand Hammer se vantait d’être le seul Américain à être un ami à la fois de Lénine et de Reagan. Il était aussi un intime de Brejnev et de Gorbatchev, comme de Nixon. 

Armand Hammer

Lire la suite >

03/06/21 L'expérience de la crèche de Haïfa en Israël

Tiré du bestseller Freakonomics (2005) coécrit par Steven Levitt et Stephen J. Dubner, l’expérience économique connue sous le nom de « la crèche de Haïfa » montre que la contrainte la plus efficace n’est pas forcément pécuniaire. 

Crèche Haïfa

Lire la suite >

02/06/21 L'exode de Mariel

En 1980, le régime de Fidel Castro expulse près de 125 000 cubains suspectés d’activités contrerévolutionnaires. Ils embarquent au port de Mariel en direction des côtes de Floride. Dépeint dans le film culte Scarface (1983), cet épisode est en partie célèbre parce qu’il constitue une expérience naturelle des conséquences économiques de l’immigration.

Exode de Mariel

Lire la suite >

01/06/21 L'Europe n'est pas en paix

L’Union européenne a apporté la paix depuis 1945. C’est une phrase que l’on entend souvent ; rassurant les populations quant à la pacification du territoire continental. Mais c’est faux : depuis 1945 l’Europe a connu et connaît encore de nombreuses guerres sur son sol. Certes, il n’y a pas eu de nouveau conflit entre la France et l’Allemagne après les trois guerres subies entre 1870 et 1945. Mais cette réconciliation franco-allemande, absolument nécessaire pour le bien des peuples concernés et la stabilité du continent, n’est pas le résultat d’une superstructure européenne, mais de la volonté de deux hommes, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, deux combattants des deux guerres mondiales qui sont parvenus à mettre un terme aux inimités entre les deux peuples. Cette réconciliation et cette entente furent ensuite poursuivies par tous les présidents français et chanceliers allemands. Pas de guerre entre la France et l’Allemagne donc, mais des guerres néanmoins en Europe. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >