"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"Lorsque circulent dans un pays deux monnaies dont l’une est considérée par le public comme bonne et l’autre mauvaise, la mauvaise chasse la bonne" - Sir Thomas GRESHAM

"La politique n'agit sur l'économie que si elle ne prétend pas le faire " - Jacques ATTALI

"La protection douanière est notre voie, le libre-échange est notre but " - Friedrich LIST

"L'offre créée sa propre demande" - Jean-Baptiste SAY

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"La récession c'est quand votre voisin perd son emploi; la dépression c'est quand vous perdez le vôtre" - Harry S. TRUMAN

"L’Europe se fera par la monnaie ou ne se fera pas" - Jacques RUEFF

"On attire l'ennemi par la perspective d'un avantage ; on l'écarte par la crainte d'un dommage. " - SUN TZU

Citation Suivante

Analyses de l'économie

27/09/19 Les deux cités, Rome et Paris

C’est dans le terminal 2 de Roissy, juste avant de prendre un avion pour Rome, que j’ai appris la nouvelle du bombardement des dépôts chimiques en Syrie. Ce qui semble être, pour l’instant, un coup bien inutile qui dénote néanmoins l’impuissance occidentale dans la région a occulté la vraie information moyen-orientale, celle du sort du général Haftar. L’homme fort de l’Est libyen serait mort à Paris le 13 avril. On ne peut ici qu’employer le conditionnel, car les sources divergent : certaines le donnent mort, d’autres souffrant. Quoi qu’il en soit, cela nous apprend que le général Haftar est soigné à Paris, ce qui démontre les liens entre la France et ce gouvernement instable qui tente de recoller les pièces libyennes. Haftar est soutenu par la Russie, qui veut profiter de la faiblesse des Occidentaux pour revenir dans le jeu nord-africain. Ils sont deux hommes à pouvoir reprendre le pouvoir en Libye, Saïf al-Islam Khadafi, le fils du colonel, et le général Haftar. Le premier tenant l’ouest et le second l’est. La mort, ou la maladie grave du général, offre un boulevard à Khadafi, même si les pays d’Europe auront du mal à accepter que le fils succède au père. Trop tournés que nous sommes vers la Syrie et vers ce bombardement d’entrepôts, nous risquons de négliger la Libye où des choses essentielles se passent, ainsi que le Mali, où une attaque sans précédent s’est déroulée samedi contre les forces de l’ONU et la présence française. Le bilan est lourd : un mort côté ONU et une dizaine de soldats blessés. La France s’enlise au Mali et n’arrive pas à trouver de solution à la crise. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

25/09/19 Etude sur les compétences techniques des décideurs politiques

La question de la compétence des décideurs politiques est un débat récurrent, notamment dans les domaines liés à l'économie, et à fortiori en période de crise. L'idée sous-jacente est que des gouvernants incompétents ont une propension plus forte à prendre de mauvaises décisions. En prenant ces mauvaises décisions, ils auraient engendré la crise, ou en tout cas l'auraient favorisée ou aggravée, et ils seraient maintenant incapables d'y mettre un terme du fait de leur incompétence. Une étude américaine (voir l'étude) essaye de mettre en relation compétences techniques et niveau de responsabilité. Si l'étude ne permet pas d'identifier un effet de cause à effet entre compétence et résultats, il en ressort néanmoins un certain nombre de conclusions intéressantes.

Lire la suite >

24/09/19 Le crayon jaune de Milton FRIEDMAN

Milton Friedman (1912 -2006) est un économiste américain, prix Nobel d'économie 1976 et chef de file du courant dit "monétariste". Dans cette vidéo de dix minutes, il présente de façon brillante, pédagogique et très intuitive le système des prix et le marché libre à travers un exemple simple : celui de la fabrication d'un crayon jaune basique. Par extension, c'est également le fondement de la mondialisation économique, c'est-à-dire en substance l'interconnexion des économies, qui apparaît de manière sous-jacente.

23/09/19 Le Ministre Colbert rabroué par un négociant

L’écrivain et économiste français Boisguilbert (1646-1714) haïssait Colbert, le célèbre contrôleur général des finances de Louis XIV qui est à l’origine de la doctrine colbertiste. 

Colbert

Lire la suite >

19/09/19 Le marché de la billetterie à l’horizon 2020

Les vents sont favorables au marché français de la billetterie selon la dernière étude de Xerfi France. D’abord, le spectacle vivant, et en particulier les concerts, reste toujours très apprécié du grand public. Ensuite, les rencontres sportives, les parcs d’attraction mais aussi les musées et expositions font preuve d’une bonne dynamique. Dans ces conditions, notre indicateur de fréquentation des lieux de spectacle et de divertissement confirmera sa croissance d’ici 2020. Une évolution qui profitera en premier lieu aux grandes plateformes de distribution en ligne dont l’activité est plus étroitement liée aux ventes de billets. Mais pour conserver leur statut d’interlocuteurs privilégiés de leurs clients dans la mise en place des stratégies de marketing digital, les acteurs de la billetterie vont devoir redoubler d’efforts.

18/09/19 Le quizz d'économie le plus difficile du monde

Le lien URL compris dans cette analyse renvoie à un quizz d'économie rapide comportant six questions, avec quatre niveaux successifs progressivement décroissants en fonction de la difficulté. En effet, le premier niveau est appelé "Prix Nobel", le deuxième "Patron du CAC40", le troisième "Etudiant" et le dernier "Collégien". Si la portée éducative ou révélatrice des compétences réelles en économie de ce quiz est limitée, il n'en demeure pas moins distrayant et une introduction ludique à la chose économique.

Pour faire le quiz, cliquez ici.

Quizz éco le plus dur du monde

 

 

17/09/19 Comprendre la notion de "compétitivité"

En 3"30, cette vidéo présente la notion de compétitivité ainsi que les différents leviers sur lesquels il est possible d'agir afin de l'améliorer.



16/09/19 Schumpeter a prédit la fin du capitalisme

Passé à la postérité pour sa mise en lumière du processus de « destruction créatrice » à l’origine de la croissance économique, l’économiste autrichien Joseph Schumpeter a été rendu très pessimiste par l’histoire européenne des années 1930. A l’instar d’autres commentateurs très intelligents de la vie économique de son époque, il en est venu à voir dans la stagnation la perspective naturelle du capitalisme. Constatant en effet que la concurrence a tendance à s'autodétruire, il pense l'apparition des monopoles comme le moyen de prolonger la dynamique de l'entrepreneur. En conséquence de quoi il prédit dans Capitalisme, socialisme et démocratie (1942) l'avènement de l'économie planifiée, l'entrepreneur étant appelé à être supplanté par le planificateur comme élément moteur de la société. Par Romain Treffel.

Schumpeter

Lire la suite >

13/09/19 Rwanda : autopsie d’une désinformation

Le génocide rwandais de 1994 a été utilisé dans un mouvement de désinformation contre la France pour la chasser de la région des Grands Lacs. La désinformation autour de l’intervention française est un modèle de propagande et un bon exemple du rôle de l’information et de la désinformation dans les guerres que se livrent les États, notamment la guerre économique. Les guerres coloniales et d’indépendance nous avaient habitués à la désinformation contre la puissance coloniale en faveur des groupes politiques qui tentaient de prendre le pouvoir. Les nouvelles formes de désinformation se font cette fois-ci au bénéfice d’États tiers. Comprendre son ressort est nécessaire pour mener des politiques de contre-insurrection d’information face à ces politiques de déstabilisation.

Drapeau Rwanda

Par Jean-Baptiste Noé, IdL

Lire la suite >

12/09/19 Ces locomotives discrètes et méconnues de l'économie française

La croissance de la France ne se limite pas au succès du luxe, de l’aéronautique, de la pharmacie, ou de l’hôtellerie-restauration. On trouve également en France de magnifiques réussites sectorielles, moins visibles, qui élargissent l’éventail de nos points forts et livrent une image moins sclérosée de notre tissu productif.