"L'humanité n'est pas sortie de l'âge de pierre parce qu'il n'y avait plus de pierres" - Ahmed Zaki YAMANI

"Bien entendu, tout pays est sous-développé en ce sens que, n’étant pas encore parvenu à épuiser ses possibilités virtuelles, il est capable de continuer à avancer dans la voie du progrès technique" - Paul SAMUELSON

"Le budget est le squelette de l'État débarrassé de toute idéologie trompeuse" - Joseph SCHUMPETER

"L'offre créée sa propre demande" - Jean-Baptiste SAY

"Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours nouvelle" - Alan GREENSPAN

"Si la méchanceté des hommes est un argument contre la liberté, elle en est un plus fort encore contre la puissance. Car le despotisme n'est autre chose que la liberté d'un seul ou de quelques-uns contre tous" - Benjamin CONSTANT

"Les crises de demain sont souvent le refus des questions d’aujourd’hui " - Patrick LAGADEC

"Je crains le jour où la technologie dépassera nos relations humaines. Le monde aura une génération d'idiots " - Albert EINSTEIN

"Lorsque circulent dans un pays deux monnaies dont l’une est considérée par le public comme bonne et l’autre mauvaise, la mauvaise chasse la bonne" - Sir Thomas GRESHAM

"Mes clients sont libres de choisir la couleur de leur voiture à condition qu’ils la veuillent noire" - Henry FORD

Citation Suivante

L'homme qui murmurait à la fois aux oreilles du monde capitaliste et du monde socialiste

11 février 2019

Armand Hammer se vantait d’être le seul Américain à être un ami à la fois de Lénine et de Reagan. Il était aussi un intime de Brejnev et de Gorbatchev, comme de Nixon. 

Armand Hammer

 Dirigeant d’Occidental Petroleum, il est dans les années 1980 un des hommes les plus riches et les plus puissants de la planète. Figure de Wall Street, il occupait également, dans les murs du Kremlin, un bureau contigu à celui du secrétaire général du Parti communiste. Il a été mêlé aux principaux événements qui ont changé la physionomie et le cours du XXe siècle. La clé de sa réussite réside dans sa capacité à bousculer, voire à ignorer les règles du jeu, notamment en négociant fréquemment des contrats d’une stupéfiante ampleur avec des pays habituellement hostiles aux États-Unis. 

L’étonnant homme d’affaires a en grande partie hérité sa position d’intermédiaire Est-Ouest de son père. Julius Hammer, pharmacien et fondateur du Parti socialiste du Travail, était le plus âgé et le plus riche des membres de la communauté socialiste américaine. Il faisait partie de l’entourage de Trotski lors de son exil américain de janvier à mai 1917. Auparavant, il avait rencontré Lénine en août 1907 au Congrès de l’Internationale socialiste, où une amitié s’était nouée entre les hommes. Dès l’instauration du pouvoir bolchévique en 1917, Julius est le seul à tourner le blocus imposé à la Russie par la France et l’Angleterre : il s’enrichit considérablement en vendant illégalement et à crédit des produits pharmaceutiques et autres denrées. En 1920, son impunité tourne court quand il est condamné à quinze années de prison pour avoir commis un avortement illégal sur la femme d’un ancien membre de l’ambassade russe, opération qui aurait entraîné la mort de la patiente dans la foulée. Son fils interrompt alors ses études à l’université de Columbia pour reprendre les affaires paternelles.

Il se rend en 1921 en URSS car il a obtenu la première concession accordée par le gouvernement soviétique à une firme occidentale : les mines d’amiante d’Alapaïevsk, dans le massif de l’Oural, sur les lieux mêmes où avaient été exécutés les Romanov. Le 22 octobre 1921, il rencontre Lénine, ce qui scelle les relations économiques entre les soviétiques et sa famille. Il approvisionnera la Russie en blé américain pour réduire la famine et il profitera de l’inflexion de la NEP, ce « repli stratégique » dans la construction du socialisme qui doit « faire au capitalisme une place limitée pour un temps limité ».

Citation

Romain Treffel, « L'homme qui murmurait à la fois aux oreilles du monde capitaliste et du monde socialiste », analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 02/03/2016. Anecdote économique extraite du recueil intitulé « 50 anecdotes économiques pour surprendre son auditoire ».

Anecdotes économiques