"Il y a lieu d’adopter la stabilité du niveau des prix comme, à la fois, but de la politique monétaire, guide et critère de réussite" - Milton FRIEDMAN

"On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple" - Victor HUGO

"La productivité est la mesure du progrès technique" - Jean FOURASTIE

"Les communistes sont ceux qui ont lu Marx. Les anti-communistes sont ceux qui l'ont compris " - Ronald REAGAN

"Tout l’art du bon gouvernement consiste à plumer l’oie de façon à obtenir le maximum de plumes avec le minimum de cris" - Jean-Baptiste COLBERT

"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"Le bon stratège contraint l'ennemi et ne se laisse pas contraindre" - Sun TZU

"Casser l’inflation se fait toujours au détriment de l’emploi" - Nicholas KALDOR

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

Citation Suivante

Qu'est-ce que l'économie ?

La science économique se définit comme l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses.

Ce faisant, la science économique cherche à répondre à une question simple : comment satisfaire des besoins humains infinis dans un monde où les ressources sont par nature finies ?

Dans ce cadre, il est donc possible de dire que l’économie est la gestion de la rareté.

Pourquoi comprendre l'économie ?

Afin de savoir en quoi la compréhension de l’économie est importante il suffit d’avoir en tête le syllogisme suivant :

  • J’ai envie de comprendre le monde.
  • Qu’est-ce qui gouverne le monde ?
  • C’est l’argent.
  • L’argent c’est quoi ?
  • C’est l’économie.
  • Donc pour comprendre le monde il faut comprendre l’économie.

25/03/21 Etude sur les compétences techniques des décideurs politiques

La question de la compétence des décideurs politiques est un débat récurrent, notamment dans les domaines liés à l'économie, et à fortiori en période de crise. L'idée sous-jacente est que des gouvernants incompétents ont une propension plus forte à prendre de mauvaises décisions. En prenant ces mauvaises décisions, ils auraient engendré la crise, ou en tout cas l'auraient favorisée ou aggravée, et ils seraient maintenant incapables d'y mettre un terme du fait de leur incompétence. Une étude américaine (voir l'étude) essaye de mettre en relation compétences techniques et niveau de responsabilité. Si l'étude ne permet pas d'identifier un effet de cause à effet entre compétence et résultats, il en ressort néanmoins un certain nombre de conclusions intéressantes.

Lire la suite >

24/03/21 Environnement : l'impossible équation décroissante

Suite à la COP23, où plus de 15000 scientifiques ont lancé un cri d'alarme sur l'état de la planète, les appels à changer de mode de vie se multiplient. Réduire la consommation, limiter la population, réduction des émissions de carbone, sont discutées. La question de la décroissance se pose. Mais lorsqu'on regarde les chiffres de près, de tels scénarios ne semblent guère plausibles.

Décroissance

Par Alexandre Delaigue

Lire la suite >

23/03/21 Entretien de Milton Friedman "Le triomphe du libéralisme"

L'interview qui suit est donnée par Milton Friedman, économiste libéral, prix Nobel d'économie 1976 et chef de file de l'Ecole monétariste. L'entretien date de 2003 ; il est dirigé par l'économiste français Henri Lepage. Depuis cette interview, Milton Friedman est décédé. Agé alors de plus de 90 ans, M. Friedman dresse lors de cet échange son "bilan" du monde depuis les années 1980 jusqu'au début du XXIème siècle. Il aborde des sujets tels que les grandes évolutions pré et post chute du mur de Berlin, la Zone euro et l'Europe, l'Allemagne, le Japon et les Etats-Unis, le FMI, les pays émergents, le développement économique, l'inflation, le développement durable, la démographie, les retraites et l'immigration. Même si certains aspects sont abordés de manière parcellaire et sans forcément d'aide pour les néophytes, le texte est relativement facile d'accès bien qu'un peu long. Il est très intéressant de revenir sur la vision que portait il y a une dizaine d'année un des grands penseurs économiques du XXème siècle, notamment en ce qui concerna la question monétaire.

Milton Friedman Entretien

Lire la suite >

22/03/21 Egalité des salaires hommes-femmes : la solution islandaise ?

Depuis le premier janvier 2018, l'Islande a rendu illégale l'inégalité salariale entre hommes et femmes. Une expérience qui plaît bien en France, où l'idée de faire disparaître un problème en le rendant illégal a toujours exercé un attrait irrésistible. L'Islande est habituée aux expériences sociales : en 2014 elle avait partiellement annulé les dettes de certains de ses habitants. Que signifie cette expérience d'égalité salariale? Comment va-t-elle fonctionner? Peut-on s'en inspirer? Par Alexandre Delaigue.

Lire la suite >

19/03/21 Edward H. CHAMBERLIN : Théorie de la concurrence monopolistique

Né en 1899, Edward Hastings CHAMBERLIN est un économiste américain. Il obtint sa thèse en 1927 à l'université de Harvard aux Etats-Unis qu'il ne quittera plus jusqu'à sa retraite. Sa contribution principale aux sciences économiques a été publiée en 1933 sous le titre "The Theory of Monopolistic Competition" ("Théorie de la concurrence monopolistique"). Sa théorie a deux ambitions : expliquer le comportement individuel d'entreprises concurrentes quand des éléments de différenciation existent, et souligner la façon selon laquelle un équilibre de marché s'établit entre elles. 

Edward Hastings CHAMBERLIN

Lire la suite >