"En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal" - Nicolas MACHIAVEL

"La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts " - Georges CLEMENCEAU

"Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" - John Maynard KEYNES

"Gold is money. Everything else is credit " - J.P. MORGAN

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " - Henry FORD

"L'humanité n'est pas sortie de l'âge de pierre parce qu'il n'y avait plus de pierres" - Ahmed Zaki YAMANI

"On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple" - Victor HUGO

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Il [cf. l'économiste] doit étudier le présent à la lumière du passé afin d'éclairer le futur" - John Maynard KEYNES

"L'avarice commence où la pauvreté cesse. " - Honoré de BALZAC

Citation Suivante

Qu'est-ce que l'économie ?

La science économique se définit comme l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses.

Ce faisant, la science économique cherche à répondre à une question simple : comment satisfaire des besoins humains infinis dans un monde où les ressources sont par nature finies ?

Dans ce cadre, il est donc possible de dire que l’économie est la gestion de la rareté.

Pourquoi comprendre l'économie ?

Afin de savoir en quoi la compréhension de l’économie est importante il suffit d’avoir en tête le syllogisme suivant :

  • J’ai envie de comprendre le monde.
  • Qu’est-ce qui gouverne le monde ?
  • C’est l’argent.
  • L’argent c’est quoi ?
  • C’est l’économie.
  • Donc pour comprendre le monde il faut comprendre l’économie.

20/12/19 Migrations en Europe, quelles solutions

Il serait bien présomptueux de ma part d’expliquer ce qu’il faut faire pour résoudre les crises migratoires. Mais au terme du livre que nous avions publié en 2015 avec deux confrères pour tenter de comprendre le phénomène et les événements connus par l’Europe, il était attendu par les lecteurs que nous puissions présenter quelques éléments de solution. Par honnêteté intellectuelle, nous ne pouvions pas nous contenter uniquement de décrire ces drames humains, il fallait bien tenter d’esquisser quelques pistes pour les résoudre. Sans prétendre être exhaustif sur un sujet aussi dense et multiple, voici quelques idées qui peuvent néanmoins être évoquées. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

19/12/19 Afrique du Sud, clap de fin

L’Afrique du Sud illustre jusqu’à l’absurde les conséquences néfastes d’un mauvais gouvernement. Jadis pays le plus prospère d’Afrique, inséré dans le monde occidental, rattaché aux BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le pays ne cesse de connaître des déboires depuis la fin de l’apartheid. Le rêve annoncé de concorde et de prospérité n’a pas eu lieu. Le gouvernement de l’ANC a davantage joué sur les tensions raciales et les haines sociales et ethniques que sur la réconciliation nationale. En vingt-cinq ans, la pauvreté, le chômage et la violence n’ont cessé d’augmenter, faisant de ce pays un lieu de guerre civile permanente. Les cités jadis prospères du Cap et de Johannesburg sont figées dans la violence quotidienne et ordinaire qui empêche d’y circuler librement.

Le clap de fin a sonné pour ce pays, et ce ne sera pas un happy end. En annonçant le 27 février dernier que le gouvernement allait exproprier sans compensation les fermiers blancs pour donner leurs terres aux populations noires, le Parlement aux mains de l’ANC a signé l’arrêt de mort de l’Afrique du Sud. Les conséquences vont être douloureuses pour le pays, mais aussi pour l’ensemble régional de l’Afrique australe. Cela va aussi poser de nombreux problèmes au monde occidental. Par Jean-Baptiste Noé.

Lire la suite >

18/12/19 William Nordhaus & Paul Romer, Nobel d'économie 2018

Le Nobel d'économie 2018 a été décerné à William Nordhaus et Paul Romer pour avoir intégré, respectivement, le changement climatique et le changement technologique dans l'analyse macroéconomique de long terme". Qu'est-ce que cela veut dire? Par Alexandre Delaigue.

Lire la suite >

17/12/19 Comprendre la matrice McKinsey

Comment l’entreprise doit optimiser l’allocation de ses ressources entre ses différents domaines d’activités stratégiques ? Quelles activités sont à renforcer ? Dans lesquelles investir ? Ou au contraire, quelles sont les unités qu’il vaut mieux revendre ? Finalement, l’objectif de la Matrice Mc Kinsey, c’est de définir un portefeuille d’activités cohérent dans un groupe très diversifié.

Lire la suite >

16/12/19 La main invisible (presque) introuvable d'Adam Smith

L’expression si célèbre, maintes et maintes fois reprises, de « main invisible » occupe en réalité une place très modeste dans l’oeuvre d’Adam Smith. En effet, elle n’y apparaît qu’à trois reprises : une seule fois dans son Histoire de l’astronomie, une seule fois dans sa Théorie des sentiments moraux, et enfin une seule fois dans l’ouvrage le plus connu, La richesse des nations, au livre IV, dans un passage traitant des qualités du chef d’entreprise : celui-ci, écrit Smith, « est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions ; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions ». Dès lors surgissent deux problèmes : 1° la « main invisible » a-t-elle le même sens dans les trois ouvrages ? 2° comment expliquer la disproportion entre son occurrence réelle et sa postérité ? Par Romain Treffel.

La main invisible

Lire la suite >