"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare " - Maurice BLONDEL

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Gold is money. Everything else is credit " - J.P. MORGAN

"La vérité n’est pas l’exactitude " - Octave MIRABEAU

"Le rituel de l’échange est le rituel majeur de la neutralisation de la violence " - Jacques ATTALI

"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice." - MONTESQUIEU

"Tout chômage quelconque a uniquement sa cause dans le fait que des changements dans les conditions de la demande ont lieu sans cesse, et que les résistances de frictions empêchent que l’ajustement des salaires appropriés ne s’effectue instantanément" - Arthur Cecil PIGOU

"Quand un économiste vous répond, on ne comprend plus ce qu’on lui avait demandé " - André GIDE

Citation Suivante

Qu'est-ce que l'économie ?

La science économique se définit comme l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses.

Ce faisant, la science économique cherche à répondre à une question simple : comment satisfaire des besoins humains infinis dans un monde où les ressources sont par nature finies ?

Dans ce cadre, il est donc possible de dire que l’économie est la gestion de la rareté.

Pourquoi comprendre l'économie ?

Afin de savoir en quoi la compréhension de l’économie est importante il suffit d’avoir en tête le syllogisme suivant :

  • J’ai envie de comprendre le monde.
  • Qu’est-ce qui gouverne le monde ?
  • C’est l’argent.
  • L’argent c’est quoi ?
  • C’est l’économie.
  • Donc pour comprendre le monde il faut comprendre l’économie.

03/06/20 Sans fraude fiscale, pas de déficit public?

C'est une affirmation que l'on voit passer de temps en temps: "Sans fraude fiscale, il n'y aurait pas de déficit public". Elle devient de plus en plus présente, depuis quelques années. Et c'est vrai que les ordres de grandeur semblent correspondre : entre  60 et 80 milliards d'euros pour la fraude fiscale selon certaines estimations, pour un déficit public d'environ 70 milliards d'euros l'an dernier. Mais peut-on vraiment en conclure que faire disparaître la fraude fiscale ramènerait les finances publiques à l'équilibre? Certainement pas. Par Alexandre Delaigue.

Fraude fiscale déficit public

Lire la suite >

02/06/20 La véritable histoire du Post-It (et les enseignements à en tirer)

La plupart des gens connaissent l’histoire du Post-It. Ce produit révolutionnaire aurait été inventé (par erreur …) par un chercheur de l’entreprise 3M qui cherchait à mettre au point une colle extra-forte. Le Post-It serait donc un parfait exemple de sérendipité : l’art de trouver ce qu’on ne cherchait pas !

Lire la suite >

01/06/20 Le monde est majoritairement protectionniste

 « La "liberté du commerce" -écrit Noam Chomsky-, est tenue en grande estime par ceux qui espèrent l’emporter sur leurs concurrents, mais on admet qu’on ne la respecte pas quand les intérêts le dictent ». En effet, les mesures protectionnistes caractérisent encore le commerce international à l'heure de la mondialisation. Ainsi, une enquête de la Commission européenne de mai 2013 déplorait un regain du protectionnisme dans le monde depuis 2008. 

Monde majoritairement protectionniste

Lire la suite >

29/05/20 Arabie Saoudite : Vision 2030

Le Royaume d’Arabie saoudite a été fondé en 1932 par Ibn Séoud. Il est le fruit de l’alliance d’une famille, les Séoud, et d’un courant de l’islam, le wahhabisme, courant issu du penseur Mohammed Ben Abdelwahhab qui vécut au XVIIIe siècle. Depuis 1943 et le traité d’alliance signé sur le pavillon militaire le Quincy, l’Arabie Saoudite est alliée des États-Unis ; ce qui marque fortement sa politique intérieure et extérieure. Troisième ingrédient du particularisme saoudien : le pétrole. Non seulement il est abondant, mais il est facilement accessible et de bonne qualité. L’argent issu du pétrole fait la richesse du pays et lui permet de soutenir le wahhabisme à travers le monde. Pays de la rente pétrolière, l’Arabie en tire sa force et y entrevoit sa faiblesse. Avec la baisse des cours initiée depuis 2009 les rentrées financières se tarissent et le modèle social d’État providence commence à connaître quelques ratés. D’où le plan « Vision 2030 » lancé par le prince héritier Mohammed ben Salmane, ensemble de mesures cherchant à diversifier les ressources économiques d’Arabie.

drapeau arabie saoudite

Par Jean-Baptiste Noé, IdL

Lire la suite >

28/05/20 Agroalimentaire : le fiasco français

Lactalis qui tombe de son piédestal, c’est un peu à l’image de la filière alimentaire française qui perd pied. L’évolution du solde des échanges extérieurs rend parfaitement compte de l’ampleur de cette descente aux enfers.

Excédentaire à la fin des années 90, il plonge sous la ligne de flottaison à partir de 2006 sous l’impact d’une double offensive. La première, allemande, dans la viande au milieu des années 2000. Des concurrents très déterminés qui ont usé et abusé de la directive de 1996 sur les "travailleurs détachés" pour faire chuter leur coût du travail et évincer les producteurs français.