"L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare " - Maurice BLONDEL

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"La productivité est la mesure du progrès technique" - Jean FOURASTIE

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"Je crains le jour où la technologie dépassera nos relations humaines. Le monde aura une génération d'idiots " - Albert EINSTEIN

Citation Suivante

Qu'est-ce que l'économie ?

La science économique se définit comme l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses.

Ce faisant, la science économique cherche à répondre à une question simple : comment satisfaire des besoins humains infinis dans un monde où les ressources sont par nature finies ?

Dans ce cadre, il est donc possible de dire que l’économie est la gestion de la rareté.

Pourquoi comprendre l'économie ?

Afin de savoir en quoi la compréhension de l’économie est importante il suffit d’avoir en tête le syllogisme suivant :

  • J’ai envie de comprendre le monde.
  • Qu’est-ce qui gouverne le monde ?
  • C’est l’argent.
  • L’argent c’est quoi ?
  • C’est l’économie.
  • Donc pour comprendre le monde il faut comprendre l’économie.

16/10/17 Importance économique de la mer

L'importance du fait maritime dans la mondialisation n'est pas un phénomène nouveau et date de l'antiquité. Néanmoins, la mondialisation a accru ce phénomène et s'est traduite par une montée en puissance des enjeux maritimes aussi bien en termes de flux que de ressources. Dans ce cadre, l'importance économique et diplomatique des espaces maritimes dans la mondialisation fait plus que jamais de la mer un enjeu politique grâce auquel un Etat peut rayonner et affirmer sa puissance sur la scène internationale. Toutefois jusque-là, l'accès au caractère hautement stratégique des richesses du fond des mers était réservé à un petit nombre de pays avancés disposant de la maîtrise scientifique et technologique ad hoc ; cela est en train de changer.

Le bulletin économique développe tout d'abord (1) une vision stratégique globale concernant les enjeux contemporains autour de l'économie de la mer, puis (2) l'analyse souligne l'importance des réseaux maritimes comme vecteurs de la mondialisation, ensuite (3) elle présente les grandes lignes du fonctionnement de cette économie ainsi que la situation actuelle, (4) avant de mettre en évidence la portée économique et géoéconomique de ce secteur ainsi que sa dynamique, et enfin (5) elle dresse les caractéristiques de la culture maritime et les vulnérabilités induites par l'importance de ce secteur d'activité.

Economie mer

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

 

13/10/17 Comprendre la matrice d’Ansoff

La matrice d’Ansoff, c’est un peu l’ancêtre des outils stratégiques. Mathématicien d’origine russe, Igor Ansoff est né à Vladivostock en 1918, un an après la révolution. Il émigrera aux Etats-Unis en 1936. Pour autant, parce qu’il parlait le russe, et parce qu’il disposait d’une formation mathématique, il sera influencé par les méthodes de planification soviétiques.

11/10/17 Sans fraude fiscale, pas de déficit public?

C'est une affirmation que l'on voit passer de temps en temps: "Sans fraude fiscale, il n'y aurait pas de déficit public". Elle devient de plus en plus présente, depuis quelques années. Et c'est vrai que les ordres de grandeur semblent correspondre : entre  60 et 80 milliards d'euros pour la fraude fiscale selon certaines estimations, pour un déficit public d'environ 70 milliards d'euros l'an dernier. Mais peut-on vraiment en conclure que faire disparaître la fraude fiscale ramènerait les finances publiques à l'équilibre? Certainement pas. Par Alexandre Delaigue.

Fraude fiscale déficit public

Lire la suite >

09/10/17 Développement des pays émergents et chômage dans les pays industrialisés

Depuis les années 1970, et de façon accélérée au cours des quinze dernières années, le développement des pays émergents est venu progressivement concurrencer la production des pays industrialisés. Cette stratégie, qui repose essentiellement sur un modèle de développement axé sur la valorisation des exportations, peut être à l'origine de la destruction d'emplois non qualifiés. Toutefois, cette concurrence ne peut expliquer qu'une faible partie du chômage. Enfin, il convient de mettre en évidence que l'insertion des ex-pays en voie de développement dans le commerce mondial est aussi la source de création d'emplois dans les pays industrialisés.

Le bulletin économique s'intéresse tout d'abord (1) à la stratégie de développement des pays émergents, puis (2) aux destructions d'emplois dans les pays industrialisés directement ou indirectement imputables à la concurrence des pays émergents, et ensuite (3) au fait que les destructions d'emplois ne peuvent pas être totalement imputables à cette concurrence. Enfin, (4) l'analyse souligne le fait que la concurrence des pays émergents peut également créer des emplois dans les pays industrialisés, avant finalement (5) de présenter le mécanisme du libre-échange dans lequel cette analyse doit s'appréhender.

Dvlpt PED et chô ds PD

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

 

04/10/17 La "médiocrité" d'Adam Smith

Le père de l’économie libérale était paradoxalement un « personnage » sans éclat. Il incarne parfaitement le stéréotype du penseur solitaire et anti charismatique. La fragilité de sa constitution, sa prédisposition pour l’étude et son amour de la solitude ont eu pour effet d’alourdir les punitions gratuites du sort : la laideur, le bégaiement, la fadeur du tempérament. Par Romain Treffel.

Adam Smith

Lire la suite >