"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"C'est en poussant à bout le mouvement économique que le prolétariat s'affranchira et deviendra l'humanité" - Jean JAURES

"Les communistes sont ceux qui ont lu Marx. Les anti-communistes sont ceux qui l'ont compris " - Ronald REAGAN

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"On taxe les riches car ils sont riches et on taxe les pauvres car ils sont nombreux " - blague de fiscaliste

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

"Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette." - John ADAMS

Citation Suivante

Qu'est-ce que l'économie ?

La science économique se définit comme l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses.

Ce faisant, la science économique cherche à répondre à une question simple : comment satisfaire des besoins humains infinis dans un monde où les ressources sont par nature finies ?

Dans ce cadre, il est donc possible de dire que l’économie est la gestion de la rareté.

Pourquoi comprendre l'économie ?

Afin de savoir en quoi la compréhension de l’économie est importante il suffit d’avoir en tête le syllogisme suivant :

  • J’ai envie de comprendre le monde.
  • Qu’est-ce qui gouverne le monde ?
  • C’est l’argent.
  • L’argent c’est quoi ?
  • C’est l’économie.
  • Donc pour comprendre le monde il faut comprendre l’économie.

20/11/17 Israël et l'économie : Vision historique et dynamiques contemporaines

Depuis la fin des années 1970, Israël a mis en œuvre un aggiornamento économique où le dirigisme étatique a progressivement laissé la place au libéralisme économique, y compris au niveau de son complexe militaro-industriel. Après une période hésitante où l'économie est longtemps restée contrôlée et empreinte de contraintes réglementaires, la situation économique globalement positive du pays est à lier à cette transition économique vers plus de libéralisme.

Le bulletin économique analyse tout d'abord (1) le processus de libéralisation progressive de l'économie israélienne, puis (2) l'importance du complexe militaro-industriel dans la stratégie économique du pays.

Drapeau Israël

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

17/11/17 Les chiffres du chômage en question

La vidéo ci-dessous apporte des éclaircissements sur le chômage, et notamment concernant les points suivants :

- Comment s'y retrouver parmi les différentes sources qui mesurent le chômage ?

- Quelle définition des chômeurs retient l’Insee ?

- Comment est calculé le taux de chômage par l'Insee ?

- Le "halo du chômage" : les situations intermédiaires entre chômage et inactivité.



15/11/17 La bulle immobilière et les esprits animaux

Aux Etats-Unis, entre 2000 et 2005, le prix de l'immobilier a augmenté en moyenne de 46%. Dans certaines villes comme Miami ou Los Angeles, les prix ont même été multipliés par deux en seulement 5 ans. Et après, boum ! Les prêts "subprimes", les taux d'intérêt faibles et les conditions économiques plutôt favorables de l'époque ont bien évidemment favorisé l'émergence de cette bulle. Mais une autre composante importante explique en partie la création de la bulle immobilière : les esprits animaux. Cette notion d'esprits animaux, mise en avant par John Maynard Keynes et récemment reprise par Akerlof et Shiller dans l'excellent ouvrage "Les esprits animaux : Comment les forces psychologiques mènent la finance et l'économie", suppose que le sentiment et les émotions humaines influencent le comportement des agents économiques... et donc, impactent le prix des actifs financiers ! Mais, pour prouver cette belle théorie, il faut être capable de mesurer le "sentiment humain", afin de détecter les périodes d'irrationalité (excès d'optimisme ou de pessimisme). Pour contourner l'impossibilité de brancher des électrodes sur l'ensemble de la population et d'espionner les gens dans leurs moindres faits et gestes (dommage, dommage !), les chercheurs en finance comportementale utilisent depuis maintenant une dizaine d'années une nouvelle variable "proxy" du sentiment des investisseurs, en analysant.... le contenu publié dans les médias !

Bulle immobilière

Lire la suite >

13/11/17 Crise du syndicalisme en France : changement social, conflits et régulation sociale

La France est un pays qui est depuis longtemps traversé par des contestations sociales. Si le syndicalisme demeure le vecteur traditionnel des revendications sociales, il est aujourd'hui possible d'évoquer une véritable crise du syndicalisme. De même, si le conflit reste un mode d'expression majeur du changement social, il n'en reste pas moins que sa forme, sa portée et son cadre d'expression ont évolué depuis un demi-siècle. Au final, et malgré des caractéristiques qui demeurent inchangées, les enjeux en termes de cohésion et de régulation sociale peuvent potentiellement être profondément impactés par ces évolutions.

Tout d'abord, (1) le bulletin économique présente et analyse la crise du syndicalisme français depuis 50 ans, puis (2) il souligne le lien entre les conflits et le changement social tout en analysant ces différents thèmes, ensuite (3) il souligne l'évolution des enjeux et des acteurs des nouveaux mouvements sociaux ayant émergé au cours des dernières décennies, avant enfin (4) de s'interroger sur les notions de cohésion et de régulation sociale.

Crise du syndicalisme France

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

10/11/17 Comprendre les effets de réseau : les conséquences stratégiques

Pourquoi s'inscrit-on sur un réseau social plutôt que sur un autre ? Simplement, parce qu'il y a davantage d'utilisateurs que sur tout autre plateforme ce qui la rend plus attractive. Les effets de réseau sont donc le pouvoir d’attraction ou la valeur d’un produit, d’un service ou d’une plateforme qui grandit avec le nombre d’utilisateurs ou d’autres parties prenantes.