"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"Le capitalisme constitue par nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n’est jamais stationnaire, mais il ne pourrait le devenir. Ce processus de destruction créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme" - Joseph SCHUMPETER

"La récession c'est quand votre voisin perd son emploi; la dépression c'est quand vous perdez le vôtre" - Harry S. TRUMAN

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"Casser l’inflation se fait toujours au détriment de l’emploi" - Nicholas KALDOR

Citation Suivante

Analyses de l'économie

21/05/18 Analyse économique de la Première Guerre mondiale

Suite à l'assassinant à Sarajevo de l'archiduc François-Ferdinand, le jeu mécanique des alliances entre les pays aboutit à l'éclatement du premier conflit mondial avec l'affrontement de la Triple-Entente (France, Grande-Bretagne, Russie) et de la Triple-Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie). Après l'espoir d'une guerre courte en 1914, l'Europe s'enfonce dans une guerre longue et coûteuse de plus de quatre années, sur terre, sur mer et dans les airs. Il s'agit d'une guerre mondiale avec 35 pays engagés sur cinq continents. Toutefois, le cœur du conflit est en Europe. L'appel aux colonies françaises et britanniques renforce le caractère mondial du conflit. Au-delà des aspects militaires et stratégiques, il convient de s'interroger sur l'architecture économique née des exigences d'un contexte exceptionnel et sur le coût économique du conflit.

Le bulletin économique analyse d'une part, (1) l'architecture économique qui a prévalu au sein des belligérants du premier conflit mondial et d'autre part, (2) les coûts, tant humains qu'économiques, liés à ce conflit, ainsi que les implications en matière d'émergence de nouvelles puissances industrielles mondiales.

WWI

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

18/05/18 Comprendre la notion d'avantage concurrentiel

Pourquoi votre concurrent affiche-t-il une rentabilité plus élevée que votre entreprise ? C’est sûrement qu’il détient ce que l’on appelle un avantage concurrentiel. L’avantage concurrentiel c’est ce qui permet à une entreprise de faire mieux que ses concurrents, en créant plus de valeur pour ses clients ou avec des coûts de production plus bas pour une offre comparable. C’est un concept clé de la stratégie d’entreprise, introduit par Michael Porter et popularisé dans les années 1980.

Lire la suite >

16/05/18 "Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" de l'économiste Frédéric BASTIAT

Frédéric BASTIAT (1801-1850) est un économiste français dont l'œuvre demeure largement méconnue en France alors même que ses idées continuent à rester d'actualité. Le texte qui suit est le texte introductif de ce qui est probablement son ouvrage le plus connu ("Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas"). Cette œuvre pamphlétaire n'est pas un manuel d'économie à proprement parlé mais plutôt une réflexion d'ensemble qui vise à souligner la facilité et l'erreur courante qui consistent à s'intéresser davantage aux effets visibles de court terme d'une mesure économique ("ce qu'on voit"), plutôt qu'à ses effets moins perceptibles à plus long terme alors même qu'ils sont souvent autrement plus importants ("ce qu'on ne voit pas"). 

Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas de Frédéric BASTIAT

Lire la suite >

14/05/18 Les grands courants de la pensée économique

Le discours politique et médiatique tend communément à ne considérer que les orientations doctrinales (communisme, socialisme, libéralisme, etc.), sans forcément d'ailleurs toujours bien maîtriser ces notions. Or, ces orientations doctrinales sont en réalité le résultat de courants théoriques de la pensée économique très souvent méconnus et qu'il convient de présenter. A ce titre, une phrase célèbre d'un des économistes les plus connus du XXème siècle, J.M. Keynes, souligne bien cette idée : « Tous les hommes politiques appliquent sans le savoir les recommandations d’économistes souvent morts depuis longtemps et dont ils ignorent le nom ».

L'analyse économique contemporaine se fonde sur des théories économiques issues de différents courants de pensée. Ces derniers peuvent être complémentaires ou contradictoires, mais ils sont tous le fruit d'une évolution au cours des siècles et du contexte dans lequel ils émergent et se construisent. Malgré l'existence de nombreux courants, sept principaux peuvent être identifiés.

Le bulletin économique présente de façon intelligible et synthétique les principaux courants de la pensée économique dans une perspective historique : du mercantilisme à partir du XVème siècle jusqu'à la nouvelle économie classique de nos jours, en passant par les courants physiocrates, classiques, marxistes, néoclassiques et keynésiens.

Courants pensée éco

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

 

11/05/18 Dark Tourism : D'Auschwitz à Fukushima

Le Dark Tourism est la forme de tourisme lié aux endroits associés à la mort qu’elle soit le fait d’une bataille, d’une mort accidentelle, d’un crime, d’un massacre ou encore d’un désastre. Bien qu’ancienne, cette forme de tourisme connait actuellement un certain engouement.

Lire la suite >

09/05/18 La cigarette américaine est la meilleure monnaie

L'inflation s'est généralisée pendant la Seconde Guerre mondiale, ce qui a fait dire à John Kenneth Galbraith dans L’Argent (1975) que la cigarette américaine s'est révélée la meilleure monnaie possible parce qu’elle empêche l'inflation. 

Cigarette monnaie

Lire la suite >

07/05/18 Intégration, solidarité et exclusion sociale

Depuis le début du XIXème siècle et la révolution industrielle, les vecteurs de cohésion sociale ont profondément évolué sous l'effet de l'importance croissante de la sphère économique dans le processus d'intégration sociale des individus. Ensuite, dans les sociétés modernes, et notamment depuis la deuxième partie du XXème siècle, les divers modes de solidarités sociales font face à l'émergence de situations d'exclusion complexes et multiformes.

Le bulletin économique développe tout d'abord (1) les notions de lien social et d'intégration dans les sociétés modernes, puis (2) il souligne l'importance du travail comme principal vecteur d'intégration, pour finalement (3) mettre en relation les notions de lien social et d'exclusion.

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

04/05/18 Comprendre la matrice du BCG

La matrice du Boston Consulting Group, dite « matrice du BCG », est un puissant outil de gestion du portefeuille d’activité des entreprises. Elle a eu le mérite de proposer un raisonnement intégrant les aspects marchés et financiers des firmes. Développée au cœur des années 70’s par Bruce Henderson, elle concernait en priorité les groupes diversifiés et organisés en business units. Avec son approche en termes de cycle de vie des activités, elle conserve un intérêt pour réfléchir à l’optimisation de l’allocation des ressources.

Lire la suite >

02/05/18 Alphabétisation financière

Un américain sur trois ne répond pas correctement à cette question : et vous ?

Tous les jours, les agents économiques (= vous et moi) prennent des décisions complexes en ce qui concerne la gestion de leur budget, leurs décisions d'investissements, le choix entre consommation et épargne... La situation de chacun est unique, mais le but final est pourtant commun : maximiser son bien-être, ce que l'on appelle l'utilité en économie. Un individu rationnel et bien informé réussira à faire cela à peu près correctement. Par exemple, il aura tendance à dépenser moins que son revenu lors de sa vie professionnelle pour avoir une épargne disponible lors de sa retraite. Mais en réalité, les individus sont-ils réellement rationnels et bien informés ? Par Captain Economics.

Alphabétisation financière

Lire la suite >

30/04/18 Analyse économique et sociologie

Les analyses économiques font référence à des courants de pensée parfois très différents. Le paradigme considéré, c'est-à-dire le modèle général et théorique de référence, peut influer sur les conclusions des analyses. Ainsi, l'analyse économique, c'est-à-dire l'explication et l'évaluation des phénomènes et des comportements économiques en les décomposant en éléments simples et en les conceptualisant, de façon à mettre en évidence entre eux des relations fonctionnelles et causales, peut évoluer considérablement selon le paradigme considéré. En outre, plusieurs aspects de l'économie sont intimement liés à la sociologie. Dans ce cadre, il est important de comprendre certaines notions et concepts référant à la sociologie afin de mieux appréhender les raisonnements économiques qui sont souvent basés sur la rationalité des individus.

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) les deux approches "extrêmes" en analyse économique ; puisil explique des notions généralement considérées comme faisant partie du champ d'analyse de la sociologie, à savoir les notions (2) de culture, (3) de valeurs etde normes, (4) le statut et le rôle, (5) la diversité des cultures, (6) l'acculturation, (7) la sous-culture et la contre-culture, et enfin (8) le processus de socialisation.

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.