"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. L’homme est une création du désir, et pas une création du besoin" - Gaston BACHELARD

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"L'offre créée sa propre demande" - Jean-Baptiste SAY

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette." - John ADAMS

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

Citation Suivante

Qu'est-ce que l'économie ?

La science économique se définit comme l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses.

Ce faisant, la science économique cherche à répondre à une question simple : comment satisfaire des besoins humains infinis dans un monde où les ressources sont par nature finies ?

Dans ce cadre, il est donc possible de dire que l’économie est la gestion de la rareté.

Pourquoi comprendre l'économie ?

Afin de savoir en quoi la compréhension de l’économie est importante il suffit d’avoir en tête le syllogisme suivant :

  • J’ai envie de comprendre le monde.
  • Qu’est-ce qui gouverne le monde ?
  • C’est l’argent.
  • L’argent c’est quoi ?
  • C’est l’économie.
  • Donc pour comprendre le monde il faut comprendre l’économie.

27/10/17 Etre intelligent et prendre des décisions irrationnelles !

Avez-vous déjà remarqué que des personnes intelligentes peuvent prendre des décisions totalement irrationnelles ? Comment expliquer ce phénomène ? D’après Keith Stanovich, il faut faire une distinction entre le quotient intellectuel et le quotient rationnel. En effet, on peut être très intelligent ... mais pas du tout rationnel.

25/10/17 Mécanismes nationaux de résolution des problèmes internes

Le schéma ci-dessous est certes caricatural et certainement simpliste.

D'aucuns le trouveront même probablement stupide, stigmatisant, de mauvais goût, alimentant les préjugés, participant à édifier des murs entre les peuples, etc.

Espérons cependant que le novlangue n'a pas encore fait toute son oeuvre et que d'autres le trouveront parfois révélateur et en tout cas toujours drôle.

International problem solving way

Lire la suite >

23/10/17 Atouts et faiblesses structurelles du Japon

Au-delà du choc conjoncturel lié à la crise globale et à la politique économique récemment mise en place pour tenter de faire face à cette situation (les Abenomics), l'économie japonaise présente des faiblesses structurelles. En effet, le vieillissement de la population, l'endettement public et la déflation chronique dont souffre le Japon depuis près de vingt ans pèsent sur les performances économiques. Le Japon dispose cependant d'importants atouts lui permettant de reculer le rythme de son déclin relatif au sein des grandes puissances économiques : excellence technologique, dynamisme commercial, puissance financière et leadership économique en Asie.

Le bulletin économique développe tout d'abord (1) les atouts économiques structurels du Japon puis, (2) ses faiblesses structurelles.

Drapeau Japon

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

 

20/10/17 35 ans d'économie mondiale en 20 secondes

L'animation suivante montre l'évolution de la part de chaque pays dans le PIB mondial entre 1980 et 2015, et ce faisant souligne ainsi un basculement progressif mais certain du monde des pays développés vers les pays en développement.



18/10/17 Voltaire spéculateur

Contrairement à Rousseau et Diderot, Voltaire était riche. Ne pouvant vivre de sa plume, le plus célèbre des philosophes des lumières n’a pas renoncé pour autant à gagner l’argent de sa liberté. Voulant s’enrichir de toutes ses forces, il emploie des méthodes et il fréquente des personnages qu’il hait pour bâtir sa fortune. Ainsi, il multiplie les opérations légales mais douteuses, s’associe avec des affairistes qui, grâce à leurs connexions politiques, font de très gros profits sur le dos de l’Etat. Par Romain Treffel.

Voltaire

Lire la suite >