"On appelle progrès technique une capacité d’action de plus en plus efficace que l’homme acquiert par l’effort intellectuel sur les éléments matériels" - Jean FOURASTIE

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"Mes clients sont libres de choisir la couleur de leur voiture à condition qu’ils la veuillent noire" - Henry FORD

"La protection douanière est notre voie, le libre-échange est notre but " - Friedrich LIST

"On taxe les riches car ils sont riches et on taxe les pauvres car ils sont nombreux " - blague de fiscaliste

"On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple" - Victor HUGO

"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

"Les hommes ne voient la nécessité que dans la crise " - Jean MONNET

"N'acceptez ni les vérités d'évidence, ni les illusions dangereuses" - Maurice ALLAIS

Citation Suivante

Analyses de l'économie

03/04/15 Le développement de la finance éthique et islamique en France

Un des effets de la crise financière de 2007-2008 est une exigence accrue en terme de responsabilité de la part des banques. Dans ce cadre, plusieurs formes de finances souhaitent répondre à cette exigence de responsabilité. Ainsi, les finances dites "éthique" et "islamique" constituent des formes en plein essor. La finance islamique correspond par exemple, au niveau mondial, à près de 1000 milliards de dollars et représente en cela un gisement d'épargne non négligeable, même si cette épargne demeure marginale par rapport à l'ensemble des capitaux financiers mondiaux.

Evolution du marché français de l'Investissement Socialement Responsable (ISR) en France depuis 1990

Lire la suite >

31/03/15 Pourquoi ces pics sur l'EONIA à la fin de chaque mois ?

A la fin de chaque mois, on peut observer un phénomène récurrent sur le marché interbancaire au jour le jour (le marché sur lequel les banques se prêtent des liquidités entre elles pour une journée) : les taux d'intérêts pratiqués augmentent brutalement. Cela se reflète dans l'EONIA, qui est une moyenne des taux pratiqués sur ce marché. Pourquoi ces mouvements ?

EONIA

Lire la suite >

30/03/15 La stagnation séculaire

La croissance économique atone dans les pays développés, notamment européens, est souvent considérée comme la conséquence de la crise globale éclatée en 2007-2008. Toutefois, si cette dernière n'est pas sans lien, il apparaît que la situation économique actuelle dans les pays développés s'inscrit dans un processus plus large de déclin à long terme dont les causes fondamentales sont antérieures à la crise financière. En effet, déjà avant 2007, nombre de ces économies étaient dans l'incapacité à retrouver des rythmes de croissance soutenus, elles peinaient à utiliser pleinement les capacités de production et à atteindre le plein emploi.

Stagnation séculaire

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

18/03/15 Idée clef de "La richesse des nations" d'Adam SMITH

La vidéo qui suit présente d'une manière particulièrement claire, concise et précise l'idée principale véhiculée dans l'ouvrage de référence intitulée "Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations" publié en 1776. Cet ouvrage est l'œuvre de l'économiste classique Adam Smith (1723-1790). Economiste et philosophe écossais, Adam Smith est à l'origine de l'école classique anglaise (qualifiée aussi d'optimiste) et l'un des pères de l'économie moderne et du libéralisme. Son idée la plus connue renvoie à l'expression imagée de la "Main Invisible" selon laquelle il existe un processus naturel par lequel la recherche par chacun de son intérêt personnel concourt à l'intérêt général.

Lire la suite >

17/03/15 Retour vers le futur : la France applique aujourd'hui le programme économique du PCF de 1981

La vidéo ci-dessous met en scène, notamment, le secrétaire général du Parti Communiste Français (PCF) lors de la campagne pour l'élection à la présidence de la République française en 1981 : Georges Marchais.

Monsieur Marchais fait le diagnostic que la société et l'économie française souffrent d'un mal profond dont la racine serait "la course au profit", autrement dit le Capitalisme. Pour vaincre ce mal, il préconise des mesures économiques permettant selon lui de supprimer totalement le chômage du pays au terme d'un septennat sur le thème du changement.

Au-delà de la sémantique et de l'argumentaire qui sont toujours utilisés de nos jours dans des termes quasiment identiques, il convient de noter que les mesures que le Parti Communiste présentait comme la solution pour redresser l'économie française (déjà en "crise") ont depuis été progressivement et en totalité mises en place en l'espace de trois décennies avec les résultat que nous connaissons : passage aux 35 heures par semaine, hausse du SMIC, augmentation du nombre de fonctionnaires, imposition sur le revenu à 75%, imposition sur la fortune, hausse des pensions de retraites et diminution de l'âge de départ à la retraite, hausse des allocations sociales, etc.

Dans un contexte où d'aucuns accusent la France d'être un pays ultra-méga-turbo libéral, cette vidéo permet un "retour vers le futur" éclairant et dont vous pourrez convenir du qualificatif le plus pertinent selon vous après son visionnage.

Lire la suite >

16/03/15 Difficile articulation du Policy-Mix pour lutter contre le risque de déflation en Zone euro

La notion de Policy-Mix renvoie à l'articulation entre la politique budgétaire et la politique monétaire. Actuellement, en Zone euro, l'environnement économique fortement contraint, le fonctionnement même de cet ensemble économique et le contexte de tensions déflationnistes en son sein font que le pilotage du Policy-Mix est particulièrement délicat à mener.

Policy-Mix ZE

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

11/03/15 Accord sur le nucléaire iranien : l'heure du choix pour la France

Milad Jokar, analyste spécialiste de l'Iran et du Moyen-Orient livre son analyse des enjeux économiques pour la France concernant la problématique du nucléaire iranien.

Iran - nucléaire

Lire la suite >

09/03/15 De la désinflation au risque de déflation en Zone euro

Alors que les signes de reprise économique en Zone euro sont encore modestes, voire inexistants, et en tout cas pour le moins inégalement répartis au sein des différentes économies formant cette union monétaire, un nouveau risque émerge de plus en plus clairement. En effet, le processus de désinflation rampante se confirme mois après mois, laissant ainsi présager la possibilité d'enclencher un cycle déflationniste potentiellement destructeur pour la Zone euro.

Risque déflation ZE

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

06/03/15 La politique comme outil de coercition

Une fois n’est pas coutume, le texte qui suit est une analyse politique dont la paternité revient à Thomas A. Harbor. D'ordre général, instruite par le passé mais intemporelle, cette analyse suscite la réflexion et soulève des points permettant d'éclairer la situation dans laquelle se trouvent nombre de démocraties contemporaines.

Think Liberal Science-Po

Lire la suite >