"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

"L'impôt tue l'impôt" - Arthur LAFFER

"L'avarice commence où la pauvreté cesse. " - Honoré de BALZAC

"Tout chômage quelconque a uniquement sa cause dans le fait que des changements dans les conditions de la demande ont lieu sans cesse, et que les résistances de frictions empêchent que l’ajustement des salaires appropriés ne s’effectue instantanément" - Arthur Cecil PIGOU

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"Christophe Colomb fut le premier socialiste. Il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait, et ce aux frais du contribuable." - Winston CHURCHILL

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"Dans ce monde complexe où l’information n’a jamais été aussi abondante, nous devons développer l’intelligence économique " - Jean ARTHUIS

"Le budget est le squelette de l'État débarrassé de toute idéologie trompeuse" - Joseph SCHUMPETER

Citation Suivante

Analyses de l'économie

25/05/15 Le système économique de l'Allemagne nazie

Soixante-dix ans après la fin du IIIème Reich (1933-1945), le retour économique et politique sur cette période de l'histoire allemande souligne des aspects éclairants sur la situation actuelle.

Système éco ALL nazie

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

21/05/15 Les pays méditerranéens face à la problématique alimentaire

La problématique alimentaire est devenue un sujet majeur dans les pays méditerranéens depuis la flambée des prix alimentaire en 2006. Les pays les plus concernés sont ceux de l'arc Sud de la Méditerranéen qui s'étend du Maroc, à l'Ouest, jusqu'à la Syrie, à l'Est. Cette région fait face à des faiblesses structurelles liées à des contraintes naturelles (faible pluviométrie et pauvreté de la nature des sols), auxquelles viennent s'ajouter une dynamique démographique et un réchauffement climatique qui entraîne la surexploitation des sols et une dépendance accrue vis-à-vis des marchés internationaux des produits alimentaires de base.

Produits alimentaires de base

Lire la suite >

20/05/15 Le Sophisme de la vitre cassée

Le sophisme de la vitre cassée, expliqué dans cette vidéo, tire son origine de l'essai "Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" de l'économiste français Frédéric Bastiat, qui l'a le premier dénoncé. Comme l'expliquait Bastiat et comme le re-démontre cette vidéo, la destruction de biens matériels n'a pas d'effet positif sur l'économie, contrairement à une idée reçue. Pour reprendre les mots de conclusion du texte de Frédéric Bastiat : « la société perd la valeur des objets inutilement détruits ».

18/05/15 Approche économique de la guerre

En économie, si la guerre représente un coût, elle ne peut être résumée à ce seul aspect. En effet, les mécanismes par lesquels la guerre affecte l'économie ne se limitent pas à l'estimation de son coût pour les secteurs privés ou publics. Dans ce cadre, apprécier l'impact économique de la guerre suppose que soient prises en compte les modifications des paramètres qui président à l'élaboration des choix individuels. Même si elle ne peut se borner à cette seule dimension, l'analyse de la guerre sous l'angle des finances publiques, permet de souligner que la conséquence économique de la guerre renvoie aux notions de risque et d'incertitude.

Dépenses militaires2

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

14/05/15 Démographie française : poids à court terme mais atout à long terme

La situation démographique d'un pays et son évolution est un élément important du dynamisme d'une économie. Elle détermine pour partie la croissance potentielle d'un pays et permet d'orienter la politique économique en fonction notamment des besoins futurs en termes de dépenses sociales. Dans ce cadre, l'INSEE a publié en 2011 de nouvelles informations quant aux projections de population. Il ressort plusieurs éléments mais ce sont surtout les implications des projections de population active qui sont les plus éclairantes, quant aux perspectives économiques de la France. A ce titre, il apparaît que la France devra composer à court et moyen terme avec des difficultés en matière d'emploi, alors qu'à long terme la hausse de la population active souligne des opportunités concernant la croissance et la gestion des dépenses sociales.

Évolution passée et future de la population, selon un scénario moyen et les six variantes

Sources : INSEE, estimations et projection de population 2007-2060 en France métropolitaine.

Evolution passée et projection démographique de la France

Lire la suite >

13/05/15 Introduction à l'épistémologie

Cette vidéo de 10 minutes porte sur un des fondements de l'économie, à savoir la théorie de la connaissance. Elle explique globalement pourquoi un tel domaine d’étude est né et examine certaines des questions posées par l’épistémologie comme : quelle est la nature de la connaissance rationnelle ? Quels sont les obstacles à l’acquisition de la connaissance ? Qu’est-ce-qui peut être connu ? Et en quoi la connaissance rationnelle diffère-t-elle de l'opinion ou de la croyance ? 
Traduction de Pierre-Antoine A. et Lydéric D. pour l'Institut Coppet.

11/05/15 L'économie des dépenses militaires

L'adage populaire veut qu'il n'y ait rien de mieux qu'une guerre pour relancer l'économie. Sans vouloir vérifier cette assertion, il convient cependant de souligner deux éléments : tout d'abord, si cela semble se vérifier historiquement, les expériences contemporaines viennent tempérer cette idée ; ensuite, cela ne peut être vrai que si la guerre ne dure pas trop longtemps, qu'elle ne s'avère pas trop destructrice, et surtout qu'elle se déroule loin du sol national. Quoi qu'il en soit, il convient de poser un cadre théorique permettant de mieux appréhender la légitimité et la pertinence des dépenses militaires.

Dépenses militaires

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

08/05/15 Fisher BLACK & Myron SCHOLES : la gestion des risques

F.BLACK et M.SCHOLES sont nés respectivement en 1938 et en 1941. Ils sont tous les deux à l'origine de l'article le plus cité dans le monde de la finance : "The Pricing of Options and Corporate Liabilities". En effet, leur article paru en 1973 dans le Journal of Political Economy est une référence en ce qui concerne la méthode d'évaluation des options (produit financier défini après). En récompense de ses travaux, Scholes a obtenu en 1997 le prix Nobel d'économie tandis que Black est décédé trop tôt (1995) pour être couronné par cette prestigieuse distinction. La publication de leur article  mit fin à un problème vieux de plus de 70 ans. En effet, il constitue le véritable point de départ de la théorie de l'évaluation des actifs dérivés.

BLACK Fisher et SCHOLES Myron

Lire la suite >

06/05/15 La Loi de l'Offre et de la Demande

La vidéo "artisanale" ci-dessous présente clairement, simplement et efficacement ce qui est probablement la loi économique la plus connue et le plus simple (mais pas forcément la mieux comprise), à savoir la « Loi de l'Offre et de la Demande ».

Lire la suite >

01/05/15 L'Etat responsable de la pauvreté

Dans cette courte vidéo traduite, l'économiste et Nobel d'économie Milton Friedman répond à une question sur la responsabilité de la pauvreté en développant un raisonnement qui change des discours politiques traditionnels.