"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours nouvelle" - Alan GREENSPAN

"L’Europe se fera par la monnaie ou ne se fera pas" - Jacques RUEFF

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté " - Alfred SAUVY

"Mes clients sont libres de choisir la couleur de leur voiture à condition qu’ils la veuillent noire" - Henry FORD

"La récession c'est quand votre voisin perd son emploi; la dépression c'est quand vous perdez le vôtre" - Harry S. TRUMAN

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

Citation Suivante

Analyses de l'économie

31/08/15 Les enjeux de la sécurité énergétique

Les problématiques énergétiques renvoient à des notions parfois complexes dont l'articulation les unes avec les autres peut rapidement déboucher sur des raisonnements inextricables. En effet, se mêlent et s'opposent des considérations techniques, économiques, politiques, éthiques et stratégiques. Le court terme contredit le long terme, le local s'oppose au global, l'infiniment petit côtoie l'infiniment grand. Même les systèmes d'unités de mesure s'entremêlent. Dans ces conditions, il convient tout d'abord de réaliser un état des lieux concernant l'économie de l'énergie, puis de souligner et d'expliciter certaines notions clefs, avant ensuite d'analyser les problématiques liées aux enjeux énergétiques à proprement dit.

La sécurité énergétique se définit comme la garantie d'approvisionnement en énergie primaire permettant de satisfaire les besoins en énergie finale des populations et des industries. Un approvisionnement sûr, c'est un flux régulier et continu d'énergie à un prix raisonnable, depuis la production jusqu'au consommateur final. Ainsi, la sécurité énergétique renvoie à l'accès aux ressources, à la production, à la transformation, au transport et à la distribution d'énergie. La sécurité énergétique permet d'établir les conditions de la croissance économique et de la paix sociale, car elle est nécessaire au fonctionnement des économies et plus largement des sociétés. Dans ce cadre, assurer l'approvisionnement en énergie des pays est un enjeu stratégique majeur. L'instabilité des régions productrices, les menaces sur les voies d'approvisionnement, ainsi que l'évolution des intérêts géoéconomiques de plusieurs pays font que la sécurité énergétique est un enjeu dont l'importance est appelée à s'accroître.

Sécurité énergétique

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

14/07/15 L'émergence d'une classe moyenne africaine

Ces dernières années, de nombreuses études se sont penchées sur la problématique du développement d’une classe moyenne africaine. Cependant, ces dernières ne sont pas parvenues à établir un consensus en ce qui concerne sa définition. La diversité des économies et des marchés qui composent le continent rend, en effet, cette tâche délicate. D’où, une divergence de vue sur la comptabilisation du nombre d’africains tombant dans cette catégorie. Néanmoins, les analystes partagent la certitude que l’émergence de la classe moyenne africaine n’en est encore qu’à ses débuts. Elle s’accompagne, en outre, de l’émergence d’une nouvelle classe de consommateurs, à l’origine de nombreuses opportunités d’affaires.

Classe moyenne africaine

Lire la suite >

13/07/15 40 ans de politiques visant à lutter contre la crise environnementale

Si le déclenchement de la crise globale et ses suites contribuent largement à atténuer l'attention des gouvernements et des populations quant aux problématiques environnementales, il n'en reste pas moins que ces dernières demeurent. En effet, l'évolution des difficultés économiques mondiales depuis maintenant près de dix ans ne s'est pas pour autant traduit par une diminution des manifestations de la crise climatique. Au contraire, les préoccupations internationales se recentrant sur les aspects économiques et de développement, l'intensité du traitement des problématiques écologiques tend à s'amoindrir alors même que ces dernières s'accroissent.

Crise climatique

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

09/07/15 Le défi démographique de l'Allemagne

L'Allemagne présente d'indéniables performances économiques : chômage faible, excédents extérieurs record et comptes publics sains. Toutefois, il n'en demeure pas moins que les perspectives à plus long terme sont moins positives, notamment de par sa démographie déclinante et sa population vieillissante. Le recours aux populations du Sud de l'Europe semble pouvoir être une solution au moins partielle de court terme à ce problème structurel.

Evolution de la population en France et en Allemagne de 1960 à 2060_leconomiste.eu

Lire la suite >

08/07/15 Le Quantitative Easing (en théorie, si tout va bien et sans évoquer les risques ni les effets pervers...)

Le Quantitative Easing est une mesure exceptionnelle qui marque une rupture historique dans la politique monétaire européenne.
De quoi s’agit-il ?
Quel pari la BCE a-t-elle pris pour relancer la croissance européenne ?



06/07/15 Eléments d'appréhension relatifs au développement durable

Entre le Sommet de la terre de Rio en 1992 et la Conférence Paris Climat de 2015, en passant par la Conférence de Johannesburg en 2002, le Protocole de Kyoto en 2005 et le Rapport Stern de 2006, et malgré un coup d'arrêt depuis le déclenchement de la crise globale, la notion de développement durable s'est progressivement imposée dans le débat public. Cependant, malgré des évolutions certaines au niveau de la prise de conscience internationale, un relatif constat d'échec s'impose quant à la portée pratique de cette notion. Dès lors, cela conduit à s'interroger sur la notion même de développement durable. En effet, l'observation des indicateurs consensuels existants souligne d'une part, une relative imprécision et incomplétude au regard des contours du concept et, d'autre part, il apparaît que presque aucune nation ne réussit à atteindre un niveau de développement humain et économique élevé tout en conservant un impact environnemental inférieur au seuil de durabilité écologique.

Développement Durable

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

29/06/15 Réflexion sur la relation entre Etats et marchés financiers

L'éclatement de la crise financière en 2007-2008 débouche sur plusieurs débats publics et l'idée selon laquelle les marchés financiers sont à l'origine des maux que nous connaissons actuellement, est largement répandue au sein des populations. Loin de lutter contre cette idée, les politiques de tous bords et de tous pays jouent avec pour faire oublier que ce sont eux qui ont mis en place les politiques économiques ayant conduit à la crise globale actuelle. Dans ce cadre, les marchés financiers deviennent souvent le bouc émissaire d'Etats n'assumant pas leurs responsabilités. Il convient alors de rappeler un certain nombre de vérités.

Etats et marchés financiers

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

22/06/15 La méthode des scénarios appliquée à la gestion de la dette publique française

La méthode des scenarios dépasse la seule discipline économique et permet plus largement de raisonner par rapport à des conséquences et des situations susceptibles d'évoluer dans le temps. Cette méthode est liée en amont à des biais cognitifs forts influant sur la perception que les individus ont de concepts identiques. L'approche économique par le biais des scenarii consacre une place prépondérante à la notion d'incertitude en cherchant avant tout à penser l'improbable plus que le probable. In fine, cette méthode enseigne qu'il est bon d'espérer le meilleur mais qu'il convient également de toujours envisager le pire. A ce titre, il apparaît que l'appréhension de la gestion de la dette publique française peut être analysée à travers cette grille de lecture originale.

Méthode des scenarii

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

15/06/15 Circuit et agents économiques appliqués à la hausse des salaires

La science économique se définit comme étant l’étude des mécanismes de production, de répartition, d’échange et de consommation des richesses. Ces différentes activités sont réalisées par plusieurs types d’agents économiques dont l'articulation de leurs relations mutuelles peut être synthétisée visuellement au sein de ce qu'il convient d'appeler un circuit économique. Le circuit économique permet de souligner les effets attendus ou escomptés d'un changement dans l'environnement économique d'un pays. Il ne permet pas de quantifier ces effets mais il met en exergue les avantages et les inconvénients, ainsi que les effets en chaîne. Le discours politique présente parfois la hausse des salaires comme une solution pour assurer la prospérité économique d'un pays. Si cette mesure peut intuitivement apparaître comme allant dans le bon sens, la réalité économique est plus complexe. En effet, les conséquences économiques positives de court terme sont moindres que les aspects négatifs de moyen et long terme.

Circuit économique

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

09/06/15 Rapport cinglant de la Cour des Comptes concernant la gestion de l'Etat français

La vidéo ci-dessous résume sans détour le rapport issu de la Cours des Comptes de Mai 2015. Si les termes utilisés par les experts de la Cours des Comptes sont plus diplomatiques et moins crus, il n'en demeure pas moins que le fond de leur jugement est sans appel et constitue un désaveu cinglant pour le gouvernement français : mensonge, incompétence, courtermisme, démagogie, irresponsabilité et manipulation de l'Etat (le Gouvernement ?) français. Attention, ça pique...

Citation

Sylvain Fontan, « Rapport cinglant de la Cour des Comptes concernant la gestion de l'Etat français », analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 09/06/2015.