"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare " - Maurice BLONDEL

"Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" - John Maynard KEYNES

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"Prenons le cas de Singapour. […] On dirait un miracle économique. Mais le miracle est moins celui de l’inspiration que celui de la transpiration" - Paul KRUGMAN

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Pour être valable toute théorie, quelle qu'elle soit, doit être confirmée, tant dans ses hypothèses que dans ses conséquences, par les données de l'observation" - Maurice ALLAIS

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

Citation Suivante

Analyses de l'économie

30/05/13 USA : d'une crise à l'autre

L’économie américaine affiche des prémices de reprise économique. Ce rebond pose la question de ses facteurs et de sa pérennité. Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette reprise, et c'est notamment la politique monétaire menée outre-Atlantique qui est le facteur clef expliquant cette reprise. La Banque centrale américaine (FED - Federal Reserve) a été très réactive et a développé des instruments de façon très agressive, permettant ainsi de soutenir l'activité des agents économiques. Toutefois, si les objectifs de la politique menée sont louables, il apparaît que ses impacts pourraient se révéler négatifs à terme. En effet, la stratégie de sortie de crise mise en place pourrait déboucher sur une nouvelle crise et ainsi déstabiliser de nouveau l'ensemble de l'économie mondiale. Les termes de l'arbitrage économique sont les suivants : soit la politique monétaire accommodante s'arrête au risque de faire rechuter l'activité économique et d'engendrer une crise financière; soit la politique monétaire actuelle continue ou s'amplifie et alors ce serait prendre le risque de créer et d'amplifier une bulle financière et d'engendrer à terme une inflation incontrôlable.

Evolution de l'inflation mensuelle aux Etats-Unis en pourcentage depuis janvier 2004

Lire la suite >

28/05/13 La réforme bancaire en France

Lors de la dernière campagne électorale présidentielle française, le candidat socialiste François Hollande avait promis une réforme bancaire pour lutter contre la finance, alors désignée comme "l'ennemi" de la France. L'idée principale était de séparer les activités de dépôts et de crédit des activités de marché pour le compte propre des banques dont la nature était jugée néfaste pour l'économie. Un an après, il ressort que la réforme bancaire présentée comme le moyen d'éviter une nouvelle crise, sera finalement vidée de sa substance car sous un aspect de bon sens et de simplicité cette idée n'était pas capable de rendre compte de la complexité de la situation.

Répartition moyenne de l'actif des 4 plus grandes banques françaises

Lire la suite >

27/05/13 Le décrochage de la Zone Euro face aux Etats-Unis

Les Etats-Unis et l'Europe, prise globalement, suivent généralement la même trajectoire économique. L'observation sur une longue période des évolutions économiques de ces deux grandes zones confirme cette analyse. Il subsiste néanmoins des différences, notamment en terme d'ampleur et de décalage temporel. En effet, la même évolution peut être plus ou moins marquée, et elle peut intervenir avec plus ou moins de retard selon la zone observée. Toutefois, il convient de constater que depuis deux ans, les trajectoires économiques de la zone euro et des Etats-Unis diffèrent. Il apparaît alors que la différence de dynamique économique s'apparente à un phénomène dit de "decoupling" qui indique en l'occurrence un décrochage de la zone euro face aux Etats-Unis.

Evolution comparée de la demande interne privée entre la zone euro et les Etats-Unis

Lire la suite >

24/05/13 Etats-Unis : forte réduction du déficit public mais temporaire

Les Etats-Unis vont connaître en 2013 une forte diminution du déficit public qui devrait diminuer de 40% en une année, en septembre prochain, date qui correspond à la fin de l'année budgétaire outre-Atlantique. Le déficit public reflète la différence entre les recettes de l'Etat et ses dépenses. Il devrait atteindre un peu plus de 600 milliards de dollars en 2013, contre plus de 1'000 milliards de dollars au cours des quatre dernières années. La diminution du déficit public est essentiellement le résultat de coupes budgétaires automatiques nées d'un blocage politique. La diminution devrait se poursuivre jusqu'en 2015 avant de se creuser de nouveau du fait de raisons structurelles. 

Evolution du solde budgétaire des Etats-Unis

Lire la suite >

23/05/13 Vers un rattrapage économique de la Birmanie

La Birmanie (également appelée Myanmar) a récemment engagé un processus de démocratisation. Ce processus est symbolisé par l'élection de la figure de l'opposition à la dictature militaire, Aung San Suu Kyi, en tant que député en Avril 2012, ainsi que la dissolution de la junte militaire engagée depuis deux ans. L'évolution politique entraîne de grandes opportunités économiques, tant pour le pays que pour les investisseurs étrangers. Le pays reste très dépendant et fragile économiquement, mais une phase de rattrapage économique rapide semble déjà être enclenchée.  

Evolution des flux d'IDE entrants vers la Birmanie

Lire la suite >

21/05/13 L'impérative réforme des retraites en France

La France vient récemment de bénéficier d'un allongement de deux ans accordé par la Commission Européenne pour ramener le déficit budgétaire à 3% du PIB. Toutefois, ce délai accordé n'est pas sans contrepartie. En effet, la France s'est engagée en échange à réaliser des réformes structurelles durant cette période, et notamment celle des retraites. Néanmoins,  avant d'être imposée par l'extérieur, cette réforme est avant tout indispensable pour pérenniser le système français de retraite par répartition et faire face au déficit public. La forme finale de la réforme n'est pas encore arrêtée mais les paramètres sont connus, et les marges de manœuvre sont minces. L'arbitrage est relativement simple : recul de l'âge de départ à la retraite pour maintenir le niveau de vie, ou alors préférence pour la hausse des cotisations et la baisse des pensions pour continuer à partir tôt à la retraite au détriment du niveau de vie.


Evolution du rapport démographique en France depuis 1975 - Nombre de cotisants par retraitéPrévisions d'évolution du déficit des retraites (hors régimes spéciaux) si rien n'est fait

Lire la suite >

15/05/13 La France est officiellement en récession économique

Comme prévu, et malgré les déclarations politiques, la France est entrée en récession au premier trimestre 2013 (T1 2013). Même si ce constat était déjà internalisé par les observateurs économiques depuis longtemps, les chiffres officiels viennent confirmer cette tendance récessive. D'un point de vue technique, une récession se définit comme deux trimestres consécutifs de baisse du Produit Intérieur Brut (PIB). Concrètement, cela signifie que la richesse produite a diminué d'un trimestre à l'autre; de -0,2% en T4 2012 et -0,2% en T1 2013. Il est maintenant évident que la France est entrée dans un cycle récessif avec l'ensemble des moteurs de la croissance qui sont négatifs.

Evolution trimestrielle du PIB de la France depuis 2008

Lire la suite >

14/05/13 Première confrontation commerciale majeure entre la Chine et l'Union Européenne

La Commission Européenne a récemment proposé de taxer les importations de panneaux solaires en provenance de Chine, les accusant de concurrence déloyale. En réponse à cette proposition, la Chine a mis en place des mesures de rétorsions sur certains produits et a lancé une enquête anti-dumping à l'encontre de l'Union Européenne (UE). Les différentes mesures prises de part et d'autre soulignent les tensions commerciales accrues entre ces deux zones économiques et risquent de faire émerger le conflit commercial le plus important depuis des décennies.

Principaux fabricant de panneaux solaires dans le monde

Lire la suite >

09/05/13 Les pays d'Europe du Sud s'orientent vers un ajustement économique encourageant

Les pays d'Europe du Sud ont hérité d'un acronyme peu flatteur lors de la crise globale : les PIGS, soit "cochons" en anglais. L'acronyme de PIGS renvoie à la première lettre de chaque pays (Portugal, Italie, Grèce, Espagne - Spain en anglais). L'intérêt de cet acronyme est de pouvoir regrouper sous une même et seule appellation des pays aux caractéristiques économiques comparables et qui appartiennent à une même zone géographique. Au plus fort de la crise en 2008-2009, les pays du "Club Med" (autre expression peu flatteuse) sont ceux qui ont connu la dégradation économique la plus rapide et la plus profonde. Après plusieurs années compliquées sur le plan économique, ces pays connaissent des signes encourageants d'amélioration.


     Evolution détaillée de l'évolution de la balance des paiements dans les pays Europe du SudEvolution globale de la balance des paiements des pays Europe du Sud

Lire la suite >

08/05/13 Chute inquiétante des cours des matières premières

Le cours des matières premières (énergies, métaux, alimentaires) a commencé à fortement diminuer depuis le début de l'année 2013, et la baisse est très visible depuis un mois. La baisse est particulièrement visible sur l'or et le cuivre. Instinctivement, il paraît logique de se féliciter de cette baisse car les prix des produits concernés seront moins chers à l'achat. Si cette idée est vraie, il convient néanmoins de souligner le caractère inquiétant de cette évolution des prix. En effet, la baisse des cours traduit surtout une diminution d'activité de l'économie mondiale qui risque d'évoluer vers une récession. 

Différentes matières premières

Lire la suite >