"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes capacités, s'ils sont libres, ils ne sont pas égaux, et s'ils sont égaux, c'est qu'ils ne sont pas libres" - Alexandre SOLJENITSYNE

"Une démocratie peut se rétablir rapidement d'un désastre matériel ou économique, mais quand ses convictions morales faiblissent, il devient facile pour les démagogues et les charlatans de prêcher. Alors tyrannie et oppression passent à l'ordre du jour" - James William FULLBRIGH

"On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple" - Victor HUGO

"Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" - John Maynard KEYNES

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"Le dollar est notre monnaie, mais c’est votre problème" - John Bowden CONNALLY

"La propriété est un droit antérieur à la loi, puisque la loi n'aurait pour objet que de garantir la propriété" - Frédéric BASTIAT

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"L’économie se venge toujours" - Raymond BARRE

Citation Suivante

Analyses de l'économie

01/05/17 Négociations du Traité de Partenariat Transatlantique

Les négociations concernant le Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l'Investissement (PTCI) sont davantage connues en France sous son appellation anglo-saxonne TAFTA (Trans Atlantic Free Trade Agreement). Bien que débutées en 2013, les négociations visant à instaurer un accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union Européenne sont toujours d'actualité. Malgré une ambition première visant à accroître le commerce bilatéral entre ces deux zones économiques, les négociations vont au-delà des aspects purement commerciaux. En effet, elles s'inscrivent également dans une stratégie liée à des enjeux géoéconomiques, notamment face à la montée en puissance des pays émergents, et notamment face à l'économie chinoise.

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) le contexte dans lequel il convient de comprendre les négociations, ensuite il se focalise (2) sur les négociations portant sur les barrières au commerce stricto sensu, puis (3) sur les négociations sur d'autres sujets connexes, pour finalement s'intéresser (4) aux bénéfices économiques escomptés et (5) aux enjeux géoéconomiques sous-jacents.

TAFTA

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

28/04/17 La fuite en avant dans l'innovation : l'effet « Reine de cœur »

A chaque lancement de nouveaux téléphones portables, une caractéristique est souvent mise en avant : le nombre de pixels de l’appareil photo. L’iphone 5s en propose 8, le Galaxy S5, 16,  le Sony Z2 21, et le Nokia 1020 40. Mais à quoi servent tout ces pixels ? En termes d’impression et de qualité de rendu sur écran, 8 mégapixels suffisent pour la quasi totalité des écrans et des tirages. La raison de cette course au pixel est donc à chercher ailleurs.

26/04/17 Sérendipité VS Zemblanité

Terme inventé par le romancier anglais du XVIIIe siècle Horace Walpole, la sérendipité désigne la capacité à découvrir sans chercher à découvrir. En économie, le concept sert à expliquer les innovations fortuites, qui sont en réalité extrêmement nombreuses. Par Romain Treffel.

Sérendipité

Lire la suite >

24/04/17 La politique commerciale dans un cadre mondialisé

La politique commerciale regroupe l'ensemble des mesures visant à agir sur la situation du commerce extérieur d'un pays, notamment par des actions sur les importations, les exportations et le taux de change. La situation du commerce extérieur renvoie quant à elle à la balance commerciale qui retrace les exportations apparaissant au crédit d'un pays, et les importations figurant au débit. La mondialisation et l'interconnexion induites des économies, ainsi que les négociations commerciales internationales modifient aussi les flux commerciaux. Dans ce cadre, deux visions principales s'opposent : le libre-échangisme et le protectionnisme.

Sur le long terme, la politique commerciale internationale se caractérise par une succession de phases de libre-échange impulsant une accélération du commerce mondial, et des phases davantage protectionnistes induisant un ralentissement des échanges mondiaux. De façon plus contemporaine, l'essoufflement des négociations commerciales multilatérales incite les nations à s'orienter vers des accords bilatéraux pour poursuivre la libéralisation des échanges, et ce parallèlement à des velléités protectionnistes de plus en plus affirmées et tangibles.

Après avoir présenté (1) les instruments traditionnels dont dispose un pays pour sa politique commerciale, le bulletin économique s'intéresse (2) au débat théorique portant sur les deux principales modèle de pensée en matière de politique commerciale, puis (3) il développe une lecture historique des politiques commerciales au niveau mondial, avant finalement de se focaliser sur (4) la situation globale contemporaine et (5) le développement des accords bilatéraux et la montée des protectionnismes au détriment du multilatéralisme traditionnel de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Courbe en J

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

17/04/17 Le manque d'innovation : facteur clef de la stagnation économique

La crise économique actuelle dans les pays développés constitue en réalité une phase transitoire entre deux cycles : l'ancien qui se meurt et le nouveau qui se cherche. Le passage entre ces deux cycles marque un changement d'époque et l'incapacité de nombreuses économies développées à se réinventer et à s'adapter à la mondialisation et au basculement du monde vers les pays émergents. Toutefois, ce constat masque aussi une grande stagnation économique, bien plus profonde et préoccupante liée au manque de capacité d'innovations majeures, lesquelles entraineraient une nouvelle dynamique de création de richesses. Plusieurs éléments quantitatifs viennent effectivement accréditer cette idée. Parallèlement, d'autres aspects plus qualitatifs plaident en faveur d'un nouveau cycle d'innovation en gestation qui pourrait déboucher sur des avancées technologiques exponentielles dans les décennies à venir.

Le bulletin économique analyse d'une part, (1) les raisons du ralentissement des avancées technologiques ainsi que les implications en matière de stagnation économique et d'autre part, (2) plusieurs éléments basés sur des exemples pratiques laissant espérer qu'un nouveau cycle de croissance économique basé sur le progrès technique peut encore survenir dans les années à venir.

Innovation - Stagnation

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

14/04/17 La maîtrise des facteurs clés de succès

Le concept général de facteurs indispensables à maîtriser pour s’imposer sur un marché est apparu dans les années 1960 et 1970, notamment sous l’impulsion de Ron Daniel du cabinet McKinsey. Ce concept de facteurs clefs de succès a ensuite été largement complété par d’autres praticiens et chercheurs, notamment John Rockart, professeur au MIT, dans un article publié dans la Harvard Business Review en 1979.

12/04/17 David Ricardo contre les machines

Considéré comme un des pères de l’économie libérale, David Ricardo (1772-1823) a exprimé une vue très inattendue concernant la question de la substitution des machines aux hommes lors de la Révolution industrielle : s'il condamne les luddites et est favorable au progrès, il scandalise ses contemporains en soutenant que la mécanisation a un effet nocif sur l’emploi à court terme. Par Romain Treffel.

D. Ricardo

Lire la suite >

10/04/17 France : l'urgence de l'investissement

Le faible niveau de l'investissement est le principal élément qui bride le potentiel de croissance de la France. Même si ce phénomène n'est pas nouveau, il s'est amplifié avec le déclenchement de la crise globale et devient désormais particulièrement patente et préoccupant depuis maintenant près de cinq ans. Dans ce cadre, l'objectif principal de la France devrait être de soutenir ses entreprises privées, notamment en leur facilitant l'environnement dans lequel elle évoluent, et ce afin de les inciter à investir, et ainsi espérer enclencher une reprise globale de l'activité sur la durée, capable d'accroître la croissance économique, seule apte à faire diminuer le chômage de façon pérenne et répondre aux défis auxquels la France doit et devra faire face.

(1) Après avoir développé plusieurs éléments de compréhension concernant la notion d'investissement, le bulletin économique s'intéresse (2) au sous-investissement chronique de la France et en quoi ce dernier a atteint un niveau critique, puis (3) il se focalise sur les raisons faisant qu'il devient urgent de relancer l'investissement des entreprises en France, pour finalement (4) développer un raisonnement plus optimiste quant aux raisons d'espérer un rebond de l'investissement au cours des prochains trimestres.

FR - Urgence investissement

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

07/04/17 Comprendre la chaîne de valeur

Pourquoi une entreprise a des performances supérieures à celle de ses concurrents ? Une partie de la réponse se trouve dans l’analyse de la chaîne de valeur, un outil popularisé par Michael Porter, et publié en 1985 dans son livre « l’avantage concurrentiel ».