"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"Dans ce monde complexe où l’information n’a jamais été aussi abondante, nous devons développer l’intelligence économique " - Jean ARTHUIS

"Prenons le cas de Singapour. […] On dirait un miracle économique. Mais le miracle est moins celui de l’inspiration que celui de la transpiration" - Paul KRUGMAN

"L'avarice commence où la pauvreté cesse. " - Honoré de BALZAC

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Moins le risque est grand, plus les spéculateurs fuient" - Maurice ALLAIS

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

Citation Suivante

Publications hebdomadaires

Théories de l'épagne

11 avril 2016

En économie, l'épargne concerne essentiellement les ménages et renvoie à la part du revenu disponible qui, au cours d'une période donnée, n'est pas affectée à la consommation finale. Bien que capitale, l'appréhension de cette notion diffère très largement selon les approches théoriques.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord la notion d'épargne au travers de (1) son importance en économie, (2) sa définition et (3) ses fonctions. Puis, (4) il se focalise sur l'équilibre économique de base reliant l'épargne et l'investissement, avant de s'intéresser aux approches de l'épargne selon les analyses (5) classiques, (6) néoclassiques, (7) keynésiennes, (8) monétaristes, et enfin (9) autrichiennes.

Conjoncture 2016.T1

4 avril 2016

Une fois n'est pas coutume, tout du moins depuis 2009, le premier trimestre de l'année 2016 aura été marqué par une reconnexion —partielle et temporaire mais néanmoins brusque— des marchés financiers mondiaux avec les mouvements affectant l'économie réelle. Sans parler de remise en corrélation parfaite de ces deux mondes, la dynamique des marchés financiers depuis le début d'année aura néanmoins davantage correspondu à des éléments d'ordre économique, plutôt qu'aux annonces et aux anticipations de décisions de politique monétaire ayant depuis 2009, été le principal catalyseur guidant l'évolution des marchés financier. A ce titre, analyser les principaux mouvements sur les marchés financiers depuis le début de l'année reflète, de façon imparfaite mais néanmoins significative, les évolutions économiques mondiales récentes.

Description

Le bulletin économique développe (1) les raisons techniques et fondamentales ayant amené à la chute des bourses au cours du premier trimestre de l'année, (2) puis l'analyse  se focalisera sur la cristallisation des craintes que cette chute des marchés financiers traduit.

Les conséquences du contre-choc pétrolier

28 mars 2016

Le marché pétrolier est spécifique en cela qu'il est le seul actif financier mondial ET quotidien. A ce titre, il forme un élément influençant l'environnement dans lequel évolue l'ensemble des acteurs économiques : producteurs, consommateurs, ménages, entreprises, Etats, institutions financières. Dans ce cadre, la forte chute des cours du pétrole constitue un fait économique et financier majeur conditionnant la stratégie de tous les acteurs économiques mondiaux.

Description

Le bulletin économique développe tout d'abord (1) les perspectives d'évolution pour 2016 du prix du pétrole, puis il se focalise sur les conséquences pour (2) les pays consommateurs et (3) les pays producteurs, avant finalement de souligner un certain nombre d'éléments de perspectives liés à l'évolution des cours du pétrole. 

Les origines du contre-choc pétrolier

21 mars 2016

Après une période de relative atonie concernant le marché pétrolier dans les années 1990, ce dernier s'est emballé jusqu'à l'éclatement de la crise globale, s'est poursuivi d'une chute en 2008-2009, d'une remontée en 2010-2011, puis d'une stabilisation jusqu'à mi-2014. Les prix du pétrole se sont depuis effondrés sous l'effet combiné de plusieurs facteurs d'origines et d'ampleurs différentes, faisant du contre-choc pétrolier actuel une crise atypique dans sa nature et ses mécanismes sous-jacents.

Description

Le bulletin économique analyse tout d'abord (1) l'évolution du cours du baril de Brent depuis le début des années 1990 jusqu'à nos jours, pour ensuite (2) s'intéresser plus particulièrement aux mécanismes sous-jacents du contre-choc pétrolier actuel, et enfin (3) souligner plus particulièrement les raisons qui poussent les pays producteurs à vouloir inonder le marché.

Histoire du marché pétrolier

14 mars 2016

Les luttes pour le contrôle d'une industrie pétrolière naissante étaient initialement circonscrites au seul continent nord-américain, avant progressivement de concerner le monde entier. L'exploitation et l'utilisation du pétrole va permettre le développement de nombreux pays mais il va également entraîner de nombreux conflits, larvés ou violents, dont certains perdurent encore ou sont toujours en incubation. Dans ce cadre, l'accès au pétrole va progressivement conditionner, non seulement la puissance économique, mais aussi la puissance militaire des pays.

Description

Le bulletin économique retrace chronologiquement l'histoire du pétrole, (1) de ses origines américaines, en passant par (2) son développement au Moyen-Orient, puis (3) l'importance de la Première Guerre mondiale, (4) les suites de la Seconde Guerre mondiale, (5) le changement d'environnement apparu dans les années 1970, (6) l'OPEP et les deux chocs pétroliers, jusqu'à (7) l'ordre pétrolier mondial actuel, et en finissant par (8) un élément de perspective concernant le « syndrome du mal hollandais ».

L'industrie pétrolière

7 mars 2016

Au même titre que l'industrie bancaire et financière, l'industrie pétrolière est au cœur des systèmes économiques capitalistes actuels. En effet, depuis le milieu du XIXème siècle, le pétrole s'est progressivement imposé comme un élément indispensable au bon fonctionnement de l'économie mondiale. Dès lors, dans un monde encore très largement dominé par les énergies fossiles, l'accès au pétrole, sa production, sa transformation, son transport, son stockage et sa distribution permettent la création de richesses et la paix sociale. Autrement dit, l'exploitation du pétrole conditionne le développement des économies, et plus largement, des sociétés car l'existence et l'évolution de nombreuses autres industries en sont directement tributaires.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) la « chaîne pétrolière » et ses implications, avant de s'intéresser (2) aux caractéristiques de l'industrie pétrolière.

Coopération internationale et fourniture des biens publics mondiaux

29 février 2016

Les biens publics mondiaux (BPM) se définissent comme l'ensemble des biens (ressources, biens ou services) dont tous les Etats peuvent bénéficier mais qu'ils n'ont pas nécessairement un intérêt individuel à produire. Dans ce cadre, le caractère mondial d'un bien public renvoie à l'idée d'une communauté internationale ayant des biens communs à promouvoir ou à défendre. Dès lors, la fourniture des BPM peut justifier une action collective internationale. La notion de BPM repose sur la transposition au niveau international, du concept de bien public renvoyant, quant à lui, au cadre national. L'émergence récente de la notion de BPM renvoie à l'existence de maux globaux tels que pollution, pandémies, instabilité financière ou encore guerres. En l'absence d'un pays hégémonique capable de fournir des biens publics mondiaux, la mise en place d'une coopération intergouvernementale est la meilleure solution pour faire face aux maux globaux. En revanche, la question du niveau optimal pour la fourniture de ces biens n'est pas définie. Sous certaines conditions, il apparaît que le cadre régional est un niveau viable malgré certains inconvénients.

Description

La partie théorique du bulletin présente tout d'abord (1) la classification et la typologie des biens publics, ainsi que (2) les concepts de biens publics mondiaux, de défaillances de marché et d'externalités ainsi que (3) l'outil analytique du « dilemme du prisonnier » et (4) de la « tragédie des communs ». Puis, la partie "analyse" souligne tout d'abord (5) la nécessité et la difficulté de passer du cadre national au cadre mondial pour penser les biens publics, ainsi que (6) les enjeux liés. Elle mettra également en avant (7) la nécessité et la difficulté d'une coopération internationale pour fournir les biens publics mondiaux, avant finalement de (8)  faire émerger l'intérêt du cadre régional pour répondre aux besoins liés à la problématique des biens publics mondiaux

La théorie du capital humain de Gary Becker

22 février 2016

Né en 1930 aux Etats-Unis, Gary Stanley Becker est un économiste américain néoclassique de l'école libérale de Chicago. Ses travaux les plus connus, pour lesquels il reçoit le prix Nobel d'économie en 1992, portent sur l'élargissement de l'analyse économique à de nouveaux domaines : ceux relatifs aux comportements humains et aux relations humaines. Il donne ainsi naissance à la « théorie du capital humain ». La notion de capital humain désigne l'ensemble des dispositions durables dont l'acquisition et la possession rendent les personnes concernées plus productives dans leurs diverses activités. Ces dispositions s'entendent comme des capacités ou des aptitudes, dont une partie est innée, et l'autre acquise au prix d'investissements humains mobilisant volontairement des dépenses et des efforts personnels (savoir, savoir-faire, expérience, santé, etc.). La notion de capital humain permet notamment de combler des lacunes dans les théories de la croissance économique, de la répartition des revenus ou du commerce international.

Description

Le bulletin développe tout d'abord (1) la théorie du capital humain de Gary Becker, puis (2) les impacts de cette dernière sur la théorie du capital, et enfin (3) soulignent un certain nombre d'éléments de perspectives au regard des éléments précédents.

Le marché du travail en Europe dans la crise globale

15 février 2016

Le marché du travail correspond à un lieu virtuel où se rencontrent l'offre de travail (émanant des salariés) et la demande de travail (émanant des employeurs). L'offre et la demande de travail s'articulent de manière à déterminer un point d'équilibre entre volume d'emploi et niveau de salaire ; l'objectif étant d'atteindre le plein-emploi. Dès lors, il apparaît que le marché du travail est lié à deux questions connexes : (1) le chômage et (2) la rémunération du travail. L'un des effets de la crise globale directement perceptible par les populations a été la montée du chômage dans presque tous les pays d'Europe. Toutefois, il existe des disparités et l'analyse tâchera de comparer les situations selon les pays avant de souligner les politiques économiques mises en place en Europe depuis 2008-2009 pour tenter de lutter contre le chômage.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) le fonctionnement du marché travail, les sources du chômage ainsi que les insuffisances du modèle théorique, pour ensuite (2) développer une analyse portant sur la dynamique du chômage en Europe au regard des différentes politiques économiques de court terme et de moyen terme mises en place en Europe pour tenter de lutter contre le chômage depuis le déclenchement de la crise globale.

Perspectives économiques 2016 de la France

8 février 2016

En 2016, la tendance de l'économie française sera conditionnée par la combinaison de deux forces contradictoires. En effet, la France continuera à bénéficier d'un environnement externe particulièrement favorable ; tandis qu'en interne, le pays pâtira toujours de pesanteurs structurelles lourdes. In fine, la croissance économique peut bénéficier d'un léger potentiel d'accélération, largement lié à des facteurs indépendants des politiques menées en interne.

Description

Le bulletin économique tente d'anlyser les facteurs qui conditionneront l'évolution de la dynamique économique française en 2016.

Bilan économique 2015 de la France

1 février 2016

Grâce à la concomitance de facteurs externes extrêmement favorables, l'année 2015 marque en France le retour d'une dynamique économique positive, même si celle-ci demande à être relativisée.

Description

Le bulletin économique analyse tout d'abord, (1) les facteurs externes et internes ayant conditionné l'évolution conjoncturelle de la France en 2015, puis (2) il se focalise sur l'évolution du climat des affaires, pour enfin (3) présenter les résultats en matière d'activité et de croissance économique.

Perspectives économiques 2016 de la Zone euro

25 janvier 2016

Beaucoup d'observateurs anticipent que l'année 2016 en Zone euro viendra amplifier la reprise économique esquissée en 2015. Toutefois, les difficultés économiques rencontrées par les pays du monde émergent et les craintes liées à l'inflation peuvent compromettre cette reprise.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) les éléments constitutifs d'un scénario économique optimiste pour la Zone euro en 2016, avant ensuite de souligner les forces de rappel négatives pesant sur ce scenario, tant (2) au niveau de la contrainte extérieure (3) qu'au niveau de l'inflation

Bilan économique 2015 de la Zone euro

18 janvier 2016

Huit années après l'explosion de la crise des crédits hypothécaires américains ayant déclenché la crise globale actuelle, plusieurs signaux positifs semblent confirmer la reprise économique esquissée en Zone euro dès 2014. En effet, cette zone économique a bénéficié en 2015, de la conjonction de phénomènes économiques particulièrement favorables, ayant permis d'amplifier la dynamique en cours. Toutefois, il convient également de souligner que de nombreux éléments viennent relativiser cette reprise économique largement due à des phénomènes économiques conjoncturels exogènes. Ainsi, la pérennité de cette reprise demeure largement conditionnée.

Description

Le bulletin économique analyse tout d'abord (1) les mécanismes ayant amené la Zone euro dans la situation actuelle depuis le déclenchement de la crise globale en 2007, puis (2) elle développe l'idée « d'alignement des planètes », ainsi que (3) les signaux indiquant une reprise économique, avant de (4) relativiser cette reprise économique, (5) notamment au regard du rôle majeur du pétrole.

Perspectives économiques mondiales 2016

11 janvier 2016

Malgré des signaux contradictoires et les difficultés inhérentes à l'exercice d'anticipation, l'année 2016, sur le plan de l'économie mondiale tout du moins, devrait être du même acabit que l'année 2015 : décevante et en tout cas loin des standards d'avant crise que certains espèrent.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) les perspectives globales en matière d'activité économique pour l'année 2016, pour ensuite (2) analyser les conséquences de ces perspectives globales, mais également (3) les inconnues liées à la dynamique de l'économie mondiale. Puis, (4) le bulletin développe les aspects qui, comme en 2015, vont perdurer en 2016, ainsi que (5) les conséquences liées à l'articulation de ces aspects entre eux.

Bilan économique mondial 2015

4 janvier 2016

Sur le plan économique, l'année 2015 aura notamment été marquée par une croissance économique toujours décevante et en-deçà des attentes initiales, par une chute du commerce international, le maintien des politiques monétaires extrêmement accommodantes et enfin par la confirmation de la décrue des prix du pétrole.

Description

Le bulletin fait le bilan économique de ce qui s'est passé dans le monde en 2015 au travers de quatre grands axes que sont (1) la croissance économique, (2) le commerce international, (3) les politiques monétaires et (4) les prix du pétrole.

La gestion de la dette des pays émergents par les créanciers

28 décembre 2015

La dette d'un Etat renvoie à de nombreuses problématiques se mêlant et devant s'appréhender à plusieurs niveaux de réflexion en évitant l'écueil du fantasme et de l'émotionnel, a fortiori dans le cas des pays émergents où ces problématiques sont encore plus exacerbées.

Description

Le bulletin développe un raisonnement (1) partant de la distinction entre la nature des dettes, puis (2) s'attachant à souligner l'idée de dette odieuse et (3) de péché originel de la dette. Ensuite, l'analyse s'intéresse à (4) la différence entre solvabilité de l'emprunteur et soutenabilité de la dette, (5) avant d'extrapoler la théorie de la courbe de Laffer sur la fiscalité à la problématique de l'endettement, pour finalement (6) s'interroger sur les différentes formes possibles de restructuration de dette.

Histoire économique du sous-développement au prisme de la colonisation

21 décembre 2015

Au-delà des raisons politiques ayant entraîné la décolonisation des pays du tiers-monde, et au-delà des considérations éthiques liées à la colonisation, une rétrospective économique permet d'appréhender le phénomène du sous-développement à travers le prisme de la colonisation.

Description

(1) Après un retour historique sur la notion de sous-développement, le bulletin économique analyse (2) le processus de décolonisation sous l'angle économique et développe ensuite (3) les thèses économiques portant sur le phénomène de colonisation, avant finalement de (4) développer une réflexion quant à l'apport, dans les pays colonisés, du système économique capitaliste.

L'économie du développement

14 décembre 2015

L'économie du développement a connu une émergence relativement récente dans les travaux scientifiques. Bien que le développement soit une notion liée à celle de croissance, ces deux concepts demeurent distincts. Le développement renvoie à une pluralité de situations se référant à la non-satisfaction des besoins essentiels, et ce, quelle que soit l'approche privilégiée.

Description

Le bulletin économique revient tout d'abord sur (1) les origines de l'économie du développement ainsi que sur l'histoire récente des pays concernés par ce domaine, puis (2) l'analyse porte sur la distinction entre les concepts de développement et de croissance, (3) pour ensuite  s'intéresser à la diversité des situations de sous-développement, puis (4) se focaliser sur l'aspect fondamental du sous-développement qui est la non-satisfaction des besoins essentiels avant finalement (5) d'ouvrir le sujet sur les questions plus contemporaines liées au changement climatique.

L'Espagne dans la crise globale

7 décembre 2015

En 2007, l'Espagne était devenue la quatrième économie de la Zone euro après plusieurs années de croissance et de prospérité économique. L'éclatement de la crise globale et de la bulle immobilière sont venus mettre un terme à son développement économique. L'indicateur le plus visible de la dégradation de la situation de ce pays de 47 millions d'habitants est le niveau de chômage, devenu record parmi les pays de l'OCDE avec jusqu'à 26% de la population active en demande d'emploi. L'analyse tâchera de souligner les mécanismes ayant amené l'Espagne dans cette situation, ainsi que les signes pouvant augurer du retour vers une situation plus saine.

Description

L'analyse présente les mécanismes ayant amené l'Espagne dans sa situation économique actuelle.

Analyse risque-pays de l'Espagne (2002-2015)

30 novembre 2015

L'Espagne est un des pays de la Zone euro ayant été le plus touché par la crise globale. La dégradation de sa situation économique, liée à l'explosion de la crise immobilière dans le pays en 2008 et à ses conséquences en chaîne, était telle qu'elle faisait courir un risque à tous les pays de la zone en cas de contagion. Dans ces conditions, l'analyse dynamique de grands indicateurs conjoncturels (croissance du PIB, balance courante, taux de chômage et d'inflation) fait apparaître une situation contrastée où persistent des faiblesses mais aussi une amélioration récente significative.

Description

L'analyse présente la dynamique des principaux indicateurs macroéconomiques espagnols depuis 2002, en les articulant les uns aux autres, afin de dresser une photographie des risques pesant sur cette économie.