"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

"Le capitalisme constitue par nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n’est jamais stationnaire, mais il ne pourrait le devenir. Ce processus de destruction créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme" - Joseph SCHUMPETER

"Les crises de demain sont souvent le refus des questions d’aujourd’hui " - Patrick LAGADEC

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"En général, on parvient aux affaires par ce qu'on a de médiocre, et on y reste par ce que l'on a de supérieur" - François-René de CHATEAUBRIAND

"Gold is money. Everything else is credit " - J.P. MORGAN

"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"Pour être valable toute théorie, quelle qu'elle soit, doit être confirmée, tant dans ses hypothèses que dans ses conséquences, par les données de l'observation" - Maurice ALLAIS

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

Citation Suivante

Chine : Soft ou Hard Landing ?

13 juin 2016

Une économie ne peut croître indéfiniment, à des taux extrêmement élevés, comme ce fut le cas pour la Chine durant des années. Un pays ayant connu une croissance si soutenue, pendant si longtemps, a fortiori sans crise économique majeure, correspond déjà à un phénomène unique dans l'histoire économique mondiale. Dès lors, la dynamique d'expansion de la Chine était forcément appelée à ralentir, et la crise globale n'aura été qu'un évènement déclencheur. Il convient néanmoins de s'interroger sur la nature de l'atterrissage de l'économie chinoise : voulue ou subie, douce ou brutale.

Description

Le bulletin économique analyse (1) tout d'abord le ralentissement économique chinois, (2) pour ensuite se focaliser sur son lien avec le changement de modèle économique en cours, (3) puis souligner l'enjeu politique sous-jacent à ces changements, (4) et enfin s'interroger à proprement parlé sur la nature de l'atterrissage économique chinois.

Contacter L'Economiste pour vous abonner