"Christophe Colomb fut le premier socialiste. Il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait, et ce aux frais du contribuable." - Winston CHURCHILL

"Un Economiste peut commettre deux erreurs, la première consiste à ne pas calculer et la seconde à croire en ce qu’il a calculé" - Michal KALECKI

"Un économiste est quelqu’un qui expose l’évidence en termes incompréhensibles" - Alfred KNOPFT

"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" - John Maynard KEYNES

"La guerre n'est que la simple continuation de la politique par d'autres moyens" - Carl VON CLAUSEWITZ

"L'offre créée sa propre demande" - Jean-Baptiste SAY

"Le gouvernement ayant pris ainsi la place de la Providence, il est naturel que chacun l'invoque (...). Aussi rencontre-t-on un nombre immense de requêtes qui, se fondant toujours sur l'intérêt public, n'ont trait néanmoins qu'à de petits intérêts privés" - Alexis de TOCQUEVILLE

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

Citation Suivante

Analyses de l'économie

30/09/15 Théorie des options réelles et effectuation devant l'incertitude

L’idée derrière la théorie des options réelles est que face à un avenir incertain, un entrepreneur peut miser simultanément, mais de manière limitée, sur plusieurs futurs possibles. Par Philippe Silberzahn.

Théorie des options réelles

Lire la suite >

29/09/15 Villes et ségrégation économique et sociale

En France, nous observons une tendance des groupes sociaux à se démarquer spatialement, notamment en fonction de leur richesse. Ce phénomène n’est pas récent mais il s’est accentué depuis la fin des Trente Glorieuses. En effet, ces dernières ne sont pas seulement caractérisées uniquement par une réduction des inégalités économiques, mais aussi par une propension des groupes sociaux à se rapprocher. Ainsi, le sociologue Jacques Donzelot écrit  « il y eut un moment entre la fin des années cinquante et le début des années soixante-dix, où la partie semblait si bien gagnée, que l’on put, en France particulièrement, concevoir et concrétiser une forme d’urbanisme propre à rassembler toute les classes dans un espace urbain unificateur parce qu’homogène. »

La situation s’est aujourd’hui inversée et la carte ci-dessous (source INSEE) illustre cette division de l’espace entre riches et pauvres. Elle montre l’Ile-de-France divisé entre l’Ouest plutôt aisé et l’Est moins favorisé. Description qui peut être encore affinée si l’on considère la banlieue proche du nord, nord-est, pauvre et la zone fortunée de l’ouest parisien.

Ségrégation villes I

Source : Insee-DGFIP, revenus fiscaux localisés des ménages 2010

Comment expliquer cette situation ? Le marché immobilier joue évidemment un rôle : une personne modeste ne peut généralement pas s’offrir un logement dans les quartiers les plus riches. Mais quels sont précisément les mécanismes à l’œuvre ? Par ailleurs, la dimension économique est-elle le seul facteur de ségrégation ? Une ségrégation ethnique ou culturelle peut-elle résulter des interactions entre individus ? Et comment mesurer ces aspects ?

Lire la suite >

28/09/15 La financiarisation de l'économie

Dans l'esprit populaire, la financiarisation de l'économie est une expression péjorative renvoyant à un concept flou où "l'esprit de la finance" pénétrerait progressivement l'économie, les individus et plus largement la société et ce, à des fins délétères. Au-delà de cette approche polémique, la notion de financiarisation de l'économie renvoie d'un point de vue technique à l'identification d'un processus à travers lequel l'importance du secteur financier au sein du système économique s'accroît progressivement jusqu'à entraîner des implications sur le système social.Financiarisation de l'économie

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

24/09/15 Comprendre la notion "d'impôt sur le revenu"

Courte vidéo qui présente le fonctionnement de l'impôt sur le revenu en France.


23/09/15 Emerging Economies' Demographic Challenge

Une fois n'est pas coutume, le texte qui suit est en anglais (texte court et dans un anglais très accessible). Initialement publié sur le site Project Syndicate, les auteurs soulignent le fait que les défis démographiques auxquels les pays émergents vont de plus en plus être confrontés représentent une plus grande menace pour la croissance mondiale que la dynamique démographique concernant les pays développés.

PED démographie challenge

Lire la suite >

21/09/15 Réflexion sur la finance

En tant que secteur d'activité, la finance renvoie aux moyens de financer l'activité économique via les marchés financiers ou l'institution bancaire. En effet, régi par des processus concurrentiels, le secteur de la finance permet aux agents économiques (entreprises, ménages, Etats) d'échanger leurs risques et de trouver de la liquidité. Propice aux fantasmes et à la caricature, la finance est fréquemment affublée de tous les maux alors même que l'activité de financement est fondamentale pour assurer un développement économique et social pérenne.

Réflexion finance

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

15/09/15 Analyse géopolitique globale de la situation au Proche et Moyen-Orient

L'analyse ci-dessous renvoie à un papier de l'économiste et financier Charles Gave publié en Avril 2015. Dans cette analyse, il développe sa vision globale et synthétique de la situation géopolitique actuelle au Proche et Moyen-Orient : vision forcément parcellaire, parfois caricaturale et probablement critiquable sur certains points, cette approche présente néanmoins l'avantage de rompre avec les discours angéliques, lénifiants et manichéens habituels.

Proche et Moyen-Orient

Lire la suite >

14/09/15 Les agences de notation dans la crise globale

La crise des subprimes et la crise des dettes souveraines en Europe ont révélé l'existence d'entités dont la majorité du grand public n'avait pas connaissance. Les agences de notation, qui sont des organismes chargés d'évaluer financièrement les acteurs économiques, ainsi que les engagements financiers qui leur sont associés, ont souvent été stigmatisées par les politiques. En effet, après s'être attaqué à la finance de façon générale, cela permettait de mettre un nom sur un monde sans visage. Surtout, cela permettait d'apporter une explication simple et de trouver un bouc émissaire parfait à des maux par lesquels les économies étaient touchées. Au-delà de ces affirmations politiques péremptoires souvent démagogiques, et sans vouloir exempter les agences de notation de leur responsabilité, il convient de rappeler un certain nombre de vérités quant à leur fonctionnement, leur rôle, leur portée et leur utilité.

Agences de notation

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.

11/09/15 "Mythe et échec du capitalisme" par Ludwig Von Mises

La paternité du texte qui suit revient à l'économiste autrichien Ludwig Von Mises. Alors que cet article date de 1934, il reste étonnant d'actualité. A ce titre, il convient d'essayer de le lire comme s'il datait d'aujourd'hui et d'oublier qu'il a été écrit il y a 80 ans : l'intérêt n'en est que plus grand. En effet, tout comme aujourd'hui dans de nombreux pays, il traite des accusations d'échec portées contre le système économique capitaliste. Par la même occasion il en profite pour rappeler que le libéralisme est très souvent diffamé, et que ses objectifs et moyens sont très éloignés des caricatures qui en sont généralement faites.

Il convient au préalable de rappeler ce qu'est en substance le "Capitalisme", à savoir : un système économique caractérisé par (1) le droit de propriété et la détention des biens de production par des personnes physiques, (2) une régulation du système qui passe par le marché grâce au mécanisme des prix, et enfin (3) la recherche du profit. Enfin, signalons que le système économique capitaliste est relativement bien présenté en filigrane dans la vidéo suivante portant sur Karl Marx : voir vidéo.

Ludwig Von Mises _ www.leconomiste.eu

Lire la suite >

07/09/15 Introduction aux techniques boursières (2/2)

Potentiellement, un investisseur, quelle que soit sa qualité (particulier, entreprise, trader pour compte propre, institutionnel, Hedge Fund, banque d'affaire,...), peut placer sur les marchés financiers l'épargne qu'il doit gérer uniquement selon son flair : ses intuitions, son ressenti subjectif, etc. Si cette stratégie peut ponctuellement rencontrer un certain succès à court terme, il est toutefois peu probable qu'une approche faisant systématiquement fi d'éléments objectifs s'avère bénéfique à long terme. Ainsi, et au-delà des fondamentaux économiques, plusieurs facteurs techniques aident à mener à bien une gestion active de portefeuille.

Techniques boursières 2

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consulter l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consulter les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contacter L'Economiste afin d'obtenir les conditions pour vous abonner en cliquant ici.