"La première panacée pour une nation mal dirigée est l’inflation monétaire, la seconde est la guerre. Les deux apportent prospérité temporaire et destruction indélébile. Les deux sont le refuge des opportunistes économiques et politiques" - Ernest HEMINGWAY

"Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation" - Thomas JEFFERSON

"Le bon stratège contraint l'ennemi et ne se laisse pas contraindre" - Sun TZU

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"L'avarice commence où la pauvreté cesse. " - Honoré de BALZAC

"Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours nouvelle" - Alan GREENSPAN

"Il [cf. l'économiste] doit étudier le présent à la lumière du passé afin d'éclairer le futur" - John Maynard KEYNES

"L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté " - Alfred SAUVY

"La vérité n’est pas l’exactitude " - Octave MIRABEAU

Citation Suivante

Le vrai drame de la France

30 janvier 2015

Toute la Gaule est occupée. Toute ? Non... Pourquoi une telle différence entre la France et le reste de l'Europe ? Jean-Marc Vittori, à partir d'une carte de Yann Algan et Pierre Cahuc, nous donne une clé essentielle pour répondre à cette question.