"Un économiste est quelqu’un qui expose l’évidence en termes incompréhensibles" - Alfred KNOPFT

"Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation" - Thomas JEFFERSON

"Les communistes sont ceux qui ont lu Marx. Les anti-communistes sont ceux qui l'ont compris " - Ronald REAGAN

"Les crises de demain sont souvent le refus des questions d’aujourd’hui " - Patrick LAGADEC

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

"Il est aussi absurde de parler de démocratie ou d'efficacité économique dans une société communiste que d'évoquer un capitalisme sans argent" - Alexandre ZINOVIEV

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"L’Europe se fera par la monnaie ou ne se fera pas" - Jacques RUEFF

"Le budget est le squelette de l'État débarrassé de toute idéologie trompeuse" - Joseph SCHUMPETER

"Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence" - Frédéric BASTIAT

Citation Suivante

La baisse des prix de la prostitution

1 mars 2017

De 2006 à 2014, le prix de la prostitution (féminine) a baissé de presque un quart. Après avoir analysé 190 000 profils de professionnelles (84 villes dans 12 pays riches) sur les sites internet où les clients laissent des avis, le magazine britannique The Economist conclut que le prix moyen de l’heure de sexe est passé de 280 à 210 euros.

Baisse prix prostitution

 

Ce prix dépend surtout de deux facteurs : la variété des services offerts et les caractéristiques physiques. Pour le premier, par exemple, l’acceptation de plusieurs clients à la fois constitue une niche économique qui se traduit par un supplément de prix. Pour le second, ce sont les blondes fines, à longue chevelure et à forte poitrine dont les tarifs sont les plus élevés. Enfin, la localisation a aussi une influence : le prix est plus élevé dans les grandes villes où le coût de la vie est supérieur.

La baisse du prix moyen s’explique par plusieurs causes. En premier lieu, la crise de 2008 a eu un impact important, générant une baisse de la demande même dans les marchés privilégiés. Ensuite, l’immigration accroît la concurrence entre les offreurs, car les nouvelles entrantes poussent les prix à la baisse. Sur le plan des moeurs, la banalisation des relations sexuelles hors mariage et adultérines se traduit également par une baisse de la demande. Enfin, la révolution technologique que représente internet va dans le sens de la désintermédiation du métier le plus vieux du monde, ce qui a aussi pour effet d’en diminuer le prix. En Allemagne, par exemple, où la prostitution et sa publicité sont légales, l’application Peppr permet au client d’obtenir la liste des prostituées disponibles les plus proches, avec des photos, leurs prix et leurs caractéristiques, le tout pour un prix de réservation entre 5 et 10 euros. Les travailleuses du sexe se plaignent bien de gagner moins qu’auparavant, mais leurs revenus n’ont pas baissé autant que leurs prix du fait de la disparition progressive des intermédiaires (bordels, agences, souteneurs, etc.). Toutefois, l’administration et la publicité de l’offre de services prennent du temps et conduisent donc certaines prostituées à sous-traiter la gestion de leur site web.

 

 

Citation

Romain Treffel, « La baisse du prix de la prostitution », analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 01/03/2016. Anecdote économique extraite du recueil intitulé « 50 anecdotes économiques pour surprendre son auditoire ».

Anecdotes