"Les hommes ne voient la nécessité que dans la crise " - Jean MONNET

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France " - Maximilien DE BETHUNES, Duc de Sully

"Le capitalisme constitue par nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n’est jamais stationnaire, mais il ne pourrait le devenir. Ce processus de destruction créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme" - Joseph SCHUMPETER

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"Il est aussi absurde de parler de démocratie ou d'efficacité économique dans une société communiste que d'évoquer un capitalisme sans argent" - Alexandre ZINOVIEV

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"En France quand on raisonne économiquement on est soupçonné de conspirer socialement" - Auteur indéterminé

"On n’est jamais mieux gouverné que lorsqu’il n’y a pas de gouvernement" - Jean-Baptiste SAY

Citation Suivante

La "vitre cassée" de Frédéric BASTIAT au parlement européen

18 mars 2022

La vidéo qui suit montre un eurodéputé britannique (Daniel Hannan) prendre la parole au sein du parlement européen. Il fait une analogie entre le raisonnement d'un économiste français (Frédéric BASTIAT) qui démontre les effets négatifs à long terme de décisions apparemment pleines de bon sens à court terme, et la volonté actuelle de vouloir financer des emplois dits "verts" par des dépenses publiques. En substance, il ne nie pas l'intérêt écologique en soi de ces mesures, mais il dénonce les arguments qui voudraient défendre un intérêt économique à un financement public.

Le passage est très court (1 minute) et le raisonnement est assez rapide. Dès lors il peut être intéressant de lire au préalable (ou après) les deux analyses suivantes qui présentent justement plus en avant le raisonnement de l'économiste en question, à savoir "La vitre cassée", "Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" ou encore "La pétition des fabricants de chandelles".

 

Pour aller plus loin

Sylvain Fontan, “"Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" de l'économiste Frédéric BASTIAT”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 10/01/2014.

Sylvain Fontan, “La "vitre cassée" de l'économiste Frédéric BASTIAT”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 17/01/2014.

Sylvain Fontan, “"La pétition des fabricants de chandelles" de l'économiste Frédéric BASTIAT”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 24/01/2014.

Citation

Sylvain Fontan, “La "vitre cassée" de Frédéric BASTIAT au parlement européen”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 20/02/2014.