"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"C'est en poussant à bout le mouvement économique que le prolétariat s'affranchira et deviendra l'humanité" - Jean JAURES

"En général, on parvient aux affaires par ce qu'on a de médiocre, et on y reste par ce que l'on a de supérieur" - François-René de CHATEAUBRIAND

"Moins le risque est grand, plus les spéculateurs fuient" - Maurice ALLAIS

"Le capitalisme constitue par nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n’est jamais stationnaire, mais il ne pourrait le devenir. Ce processus de destruction créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme" - Joseph SCHUMPETER

"L'épargne et l'accumulation de biens de capitaux qui en résulte sont au début de chaque tentative d'améliorer les conditions matérielles de l'homme; c'est le fondement de la civilisation humaine" - Ludwig Von MISES

"La liberté n’est pas l’absence d’engagement, mais la capacité de choisir" - Paulo CUELHO

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

Citation Suivante

De l'entreprise à la firme moderne

30 septembre 2013

Le développement des économies occidentales, et maintenant émergentes, est largement fondé sur le capitalisme, qui lui-même est marqué par les mécanismes de marché. De même, l'entreprise dans sa forme moderne (la firme) est également intimement liée à ce développement économique. La firme, dont l'objectif est la recherche du profit, est une institution particulièrement complexe et multiforme. Dès lors, il convient d'essayer d'identifier ses caractéristiques et les différentes théories économiques qui gravitent autour de cette notion afin de comprendre sa nature. La vision dite "contractuelle" de la firme est encore aujourd'hui la vision dominante dans la théorie économique. Malgré des avancées majeures, les théories contractuelles de la firme ignorent deux aspects essentiels qui sont l'organisation de la production et la prise en considération des compétences. Dès lors, il convient de s'interroger sur ces aspects en citant un économiste célèbre du XVIIIème siècle, Adam SMITH pour illustrer ce propos : "J'ai vu une petite manufacture qui n'employait que dix ouvriers. Quand ils se mettaient en train, ils venaient à bout de faire entre eux environ douze livres d'épingles par jour. Ainsi, ces dix ouvriers pouvaient faire entre eux plus de 48'000 épingles dans une journée ; donc, chaque ouvrier peut être considéré comme donnant dans sa journée 4'800 épingles. Mais s'ils avaient tous travaillé à part et indépendamment les uns des autres, chacun d'eux assurément n'eût pas fait 20 épingles, peut-être pas une seule, dans sa journée."

Bulletin économique hebdomadaire uniquement accessible sur abonnement.

Consultez l'ensemble des bulletins disponibles en cliquant ici.

Consultez les services proposés par L'Economiste en cliquant ici.

Contactez L'Economiste afin de vous abonner en cliquant ici.

  Contactez l'Economiste