"L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare " - Maurice BLONDEL

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes capacités, s'ils sont libres, ils ne sont pas égaux, et s'ils sont égaux, c'est qu'ils ne sont pas libres" - Alexandre SOLJENITSYNE

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"Un économiste est quelqu’un qui expose l’évidence en termes incompréhensibles" - Alfred KNOPFT

"Le capitalisme constitue par nature, un type ou une méthode de transformation économique, et non seulement il n’est jamais stationnaire, mais il ne pourrait le devenir. Ce processus de destruction créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme" - Joseph SCHUMPETER

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France " - Maximilien DE BETHUNES, Duc de Sully

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"On appelle progrès technique une capacité d’action de plus en plus efficace que l’homme acquiert par l’effort intellectuel sur les éléments matériels" - Jean FOURASTIE

"La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres" - Winston CHURCHILL

Citation Suivante

Situation économique en Egypte

24 février 2014

L'analyse macroéconomique de l'Egypte fait apparaître des équilibres fondamentaux qui se sont sensiblement améliorés jusqu'en 2008, avant de se dégrader sous l'effet de l'éclatement de la crise globale, et de faire ensuite émerger une situation d'ensemble très risquée depuis 2011 et les évènements politiques ayant émaillé le pays. L'Egypte doit maintenant composer avec un environnement économique très détérioré qui complexifie largement le pilotage de l'économie.

Description

La première partie permet de présenter une analyse dynamique et graphique de l'Egypte au cours de la dernière décennie afin de souligner les grandes évolutions macroéconomiques du pays.

La deuxième partie s'attache à analyser globalement l'évolution du régime de croissance du pays au cours des différentes périodes politiques passées. Puis, elle souligne la nature rentière de l'économie égyptienne et ses conséquences néfastes. Enfin, l'analyse développe la situation économique actuelle du pays, ainsi que les problématiques de court terme et de plus long terme auxquelles l'Egypte est confrontée.

Contacter L'Economiste pour vous abonner