"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"Le socialisme est une philosophie de l'échec, le crédo de l'ignorance et l'évangile de l'envie " - Winston CHURCHILL

"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"On appelle progrès technique une capacité d’action de plus en plus efficace que l’homme acquiert par l’effort intellectuel sur les éléments matériels" - Jean FOURASTIE

"Il y a deux types de problèmes dans la vie : les problèmes politiques sont insolubles et les problèmes économiques sont incompréhensibles" - Alec DOUGLAS-HOME

"Il ne peut y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein " - Henry KISSINGER

"Tous les hommes politiques appliquent sans le savoir les recommandations d’économistes souvent morts depuis longtemps et dont ils ignorent le nom " - John Maynard KEYNES

Citation Suivante

La question du salaire "juste" et du salaire minimum

11 décembre 2017

La notion de salaire "juste" est une préoccupation remontant à l'antiquité, mais dont la conception a évolué au cours du Moyen Âge et ce jusqu'à l'époque contemporaine. De nos jours, les inégalités de salaires sont moins bien tolérées que par le passé. Malgré des éléments économiques objectifs permettant de légitimer des différences de rémunérations parfois élevées, le contexte actuel de la crise globale rend parfois inaudibles par l'opinion les arguments économiques, accentuant ainsi les préoccupations de "justice" dans le débat public et politique.
Le salaire minimum est un outil de redistribution très largement utilisé dans le monde. En effet, 90% des pays ont un dispositif de ce type pouvant varier quant à ses modalités (généralisation uniforme sur l'ensemble du territoire, différences entre les secteurs d'activités ou entre les régions) et dans ses montants (élevés ou symboliques). La question du salaire minimum est ancienne, mais force est de constater qu'aucun consensus auprès des économistes n'a jamais émergé quant au bien-fondé de cette notion. Il existe toutefois une constante, à savoir que cet outil de redistribution comporte à la fois des avantages, mais également des coûts.

Description

L'analyse portera tout d'abord sur (1) des éléments philosophiques et historiques fondant les considérations entourant le salaire "juste", avant ensuite (2) de décrypter les déterminants économiques contemporains du salaire, ainsi que (3) les considérations autour des limites supérieures et inférieures des salaires.

Dans un second temps, l'analyse s'attachera à (4) développer les critères de fixation du salaire minimum, ainsi que (5) les avantages et les inconvénients liés à l'existence d'un salaire minimum et à son évolution, avant enfin (6) de faire le lien avec la notion de revenu minimum et de pauvreté.

Contacter L'Economiste pour vous abonner