"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

"Une idée fausse mais claire et précise aura toujours plus de puissance dans le monde qu'une idée vraie mais complexe" - Alexis De TOCQUEVILLE

"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"En France quand on raisonne économiquement on est soupçonné de conspirer socialement" - Auteur indéterminé

"La communication d’entreprise est une rare petite période heureuse entre deux communications de crise " - Thierry ORSONI

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France " - Maximilien DE BETHUNES, Duc de Sully

"Le gouvernement ayant pris ainsi la place de la Providence, il est naturel que chacun l'invoque (...). Aussi rencontre-t-on un nombre immense de requêtes qui, se fondant toujours sur l'intérêt public, n'ont trait néanmoins qu'à de petits intérêts privés" - Alexis de TOCQUEVILLE

"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice." - MONTESQUIEU

Citation Suivante

La nécessaire réorientation du modèle économique chinois

9 septembre 2013

La République Populaire de Chine a été la puissance émergente par excellence de la dernière décennie. Toutefois, la dynamique de ce pays au cours de la nouvelle décennie qui débute semble indiquer un certain rééquilibrage. Le nouveau pouvoir en place depuis mars 2013, issu du XVIIIème congrès du Parti communiste, va devoir gérer une transition économique et politique de grande ampleur, afin de réorienter son modèle de croissance et stabiliser une situation économique générale qui présente un certain nombre de risques depuis la crise globale de 2008.

La Chine a relativement bien passé le début de la crise globale mais ne peut pas se satisfaire de cette situation car les défis auxquels le pays est confronté sont très nombreux. Malgré le fait que la Chine sera probablement la première économie mondiale d'ici 2020, la transformation de son modèle est impératif pour notamment éviter le piège des pays à revenus intermédiaires.

Description

Le bulletin est formé de deux parties : Dynamique et Analyse.

La partie "Dynamique" souligne l'évolution conjoncturelle de la Chine depuis 2003 grâce à une analyse graphique originale soulignant les forces et les faiblesses du pays, ainsi qu'une certaine résistance à la crise globale malgré un ralentissement certain depuis quelques années, traduisant ainsi un certain nombre de risques globaux.

La partie "Analyse" présente les mécanismes qui ont permis à la Chine de relativement bien traverser les premières années de la crise globale. Elle soulignera également les raisons pour lesquelles un nouveau choc externe serait difficilement supportable mettant ainsi en avant la nécessité de réformes et d'un changement de modèle économique qui se fera au travers d'une transition risquée. Néanmoins, les autorités chinoises semblent conscientes de la nécessité de s'orienter vers un processus susceptible d'éviter les pièges dans lesquels bon nombre de pays sont tombés dans le passé.

Contacter L'Economiste pour vous abonner