"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice." - MONTESQUIEU

"Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain et les emplois d'après demain" - Helmut SCHMIDT

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"La politique n'agit sur l'économie que si elle ne prétend pas le faire " - Jacques ATTALI

"Prenons le cas de Singapour. […] On dirait un miracle économique. Mais le miracle est moins celui de l’inspiration que celui de la transpiration" - Paul KRUGMAN

"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"L'inflation est une taxation sans législation" - Milton FRIEDMAN

"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

Citation Suivante

La compétitivité

26 décembre 2016

La notion de compétitivité s’entend comme la capacité à faire face à la concurrence et à occuper une position forte sur un marché, qu'il soit domestique ou extérieur. Dans ce cadre, la compétitivité peut concerner une entreprise, un secteur d'activité ou une économie nationale. Si cette notion a pu s'avérer d'une importance moindre par le passé du fait des caractéristiques de l'économie mondiale prévalant alors, les contraintes économiques contemporaines, notamment celles nées des phénomènes de globalisation et de mondialisation, font qu'elle s'impose dorénavant comme un facteur clef incontournable de réussite économique pour un pays.

Description

Le bulletin économique souligne tout d'abord (1) en quoi la notion de compétitivité est devenue incontournable, puis (2) présente ses dimensions quantitatives et qualitatives, pour enfin présenter ses liens avec des facteurs tels que (3) les dépenses publiques, (4) le taux de change, (5) la démographie et (6) la spécialisation des entreprises.

Contacter L'Economiste pour vous abonner