"Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette." - John ADAMS

"Hélas! Qu'y a-t-il de certain dans ce monde, hormis la mort et l'impôt ?" - Benjamin FRANKLIN

"Il [cf. l'économiste] doit étudier le présent à la lumière du passé afin d'éclairer le futur" - John Maynard KEYNES

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

"Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain et les emplois d'après demain" - Helmut SCHMIDT

"Une démocratie peut se rétablir rapidement d'un désastre matériel ou économique, mais quand ses convictions morales faiblissent, il devient facile pour les démagogues et les charlatans de prêcher. Alors tyrannie et oppression passent à l'ordre du jour" - James William FULLBRIGH

"L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté " - Alfred SAUVY

"La politique n'agit sur l'économie que si elle ne prétend pas le faire " - Jacques ATTALI

"L'argent public n'existe pas, il n'y a que l'argent des contribuables" - Margaret THATCHER

"Un Economiste peut commettre deux erreurs, la première consiste à ne pas calculer et la seconde à croire en ce qu’il a calculé" - Michal KALECKI

Citation Suivante

L'intelligence économique et la France

4 novembre 2013

La notion d'intelligence économique est ancienne mais son intérêt s'est significativement accru au cours des dernières années. Auparavant les conflits entre grands Etats-nations se résolvaient par le biais de conflits armés traditionnels. Or, la globalisation économique et financière a fait que les pays sont de plus en plus interconnectés. Dès lors, l'intérêt des conflits armés entre grandes nations s'est peu à peu estompé. Dorénavant, les conflits se règlent en priorité par le biais de guerres économiques. Dans ce contexte, l'intelligence économique (IE) devient primordiale.

Il n'existe pas de définition universellement admise de l'intelligence économique. De plus, la définition de ce concept peut évoluer selon les époques et les pays. Toutefois, il est possible d'identifier des points de convergence concernant les acteurs, les champs d'application et l'utilité de l'intelligence économique. Dans ce cadre, l'intelligence économique peut se définir, dans sa version la plus large et probablement la plus consensuelle, comme la capacité à recueillir et traiter des informations, et l'aptitude à les utiliser afin d'obtenir un avantage économique dans un but stratégique. Dès lors, l'intelligence économique peut être résumée comme ceci : "Le savoir c'est le pouvoir".

Description

L'analyse portera sur les acteurs, les champs et l'utilité de l'intelligence économique, ainsi que sur leurs interdépendances. Puis, il s'agira de présenter la situation très négative de la France et son retard dans ce domaine. Enfin, l'analyse soulignera l'intérêt de passer d'une logique réactive de défense économique, à une logique active de sécurité économique. Au travers de plusieurs cas pratiques à travers le monde, les enjeux fondamentaux de l'IE apparaissent.

Contacter L'Economiste pour vous abonner