"Le gouvernement ayant pris ainsi la place de la Providence, il est naturel que chacun l'invoque (...). Aussi rencontre-t-on un nombre immense de requêtes qui, se fondant toujours sur l'intérêt public, n'ont trait néanmoins qu'à de petits intérêts privés" - Alexis de TOCQUEVILLE

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"Le budget est le squelette de l'État débarrassé de toute idéologie trompeuse" - Joseph SCHUMPETER

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence" - Frédéric BASTIAT

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"L'avarice commence où la pauvreté cesse. " - Honoré de BALZAC

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

"Qui ne peut attaquer le raisonnement, attaque le raisonneur " - Paul VALERY

Citation Suivante

Economie française : Bilan 2016 et Perspectives 2017

16 janvier 2017

Après une année 2016 marquant une relative stabilisation de la dynamique économique sur des niveaux modestes, l'économie française s'achemine sur une année incertaine et risquée.

Description

(1) Après avoir souligné un certain nombre d'éléments globaux d'appréhension, tant concernant les années 2016 que 2017, le bulletin économique analyse (2) la conjoncture économique française, (3) sa croissance économique effective, (4) sa dynamique de l'emploi et enfin (5) son solde des finances publiques et sa dette publique ; le tout au regard de l'année écoulée et des facteurs qui conditionneront l'évolution de la dynamique au cours de l'année à venir.

Contacter L'Economiste pour vous abonner

  Contactez l'Economiste