"L'argent public n'existe pas, il n'y a que l'argent des contribuables" - Margaret THATCHER

"L’inflation est toujours un phénomène monétaire" - Milton FRIEDMAN

"Les hommes ne voient la nécessité que dans la crise " - Jean MONNET

"Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence" - Frédéric BASTIAT

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"La récession c'est quand votre voisin perd son emploi; la dépression c'est quand vous perdez le vôtre" - Harry S. TRUMAN

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice." - MONTESQUIEU

"Il [cf. l'économiste] doit étudier le présent à la lumière du passé afin d'éclairer le futur" - John Maynard KEYNES

Citation Suivante

Economie des dépenses militaires

11 mai 2015

L'adage populaire veut qu'il n'y ait rien de mieux qu'une guerre pour relancer l'économie. Sans vouloir vérifier cette assertion, il convient cependant de souligner deux éléments : tout d'abord, si cela semble se vérifier historiquement, les expériences contemporaines viennent tempérer cette idée ; ensuite, cela ne peut être vrai que si la guerre ne dure pas trop longtemps, qu'elle ne s'avère pas trop destructrice, et surtout qu'elle se déroule loin du sol national. Quoi qu'il en soit, il convient de poser un cadre théorique permettant de mieux appréhender la légitimité et la pertinence des dépenses militaires.

Description

Le bulletin économique développe tout d'abord les deux principales approches économiques formant le corpus théorique des dépenses publiques militaires ; pour ensuite dans un second temps se concentrer sur les principales limites de la vision keynésienne dominante sur ce sujet.

Contacter L'Economiste pour vous abonner