"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

"Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours nouvelle" - Alan GREENSPAN

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

"Tout l’art du bon gouvernement consiste à plumer l’oie de façon à obtenir le maximum de plumes avec le minimum de cris" - Jean-Baptiste COLBERT

"Moins le risque est grand, plus les spéculateurs fuient" - Maurice ALLAIS

"Mes clients sont libres de choisir la couleur de leur voiture à condition qu’ils la veuillent noire" - Henry FORD

"L'inflation est une taxation sans législation" - Milton FRIEDMAN

"Qui parle sème ; qui écoute récolte " - PYTHAGORE

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

Citation Suivante

Economie de la Zone euro : Bilan 2016 et Perspectives 2017

9 janvier 2017

Le déclenchement de la crise globale en 2007-2009, puis la crise des dettes souveraines en Zone euro en 2010-2012 se sont traduites par deux récessions consécutives (« double dip »), la mise en place de politiques d'austérité et une forte progression du chômage ayant pesé sur la demande intérieure, le tout créant un écart entre la production effective et la production potentielle, ainsi que la généralisation de pressions déflationnistes. Si la Zone euro donne des signes récents de reprise, ces derniers demeurent modestes, voire illusoires, soulignant en cela une situation inquiétante avec de réelles difficultés pour cette zone économique et monétaire à se remettre des chocs intervenus près d'une décennie auparavant.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) la dynamique économique à l'œuvre en Zone euro, puis (2) interroge la véracité de la reprise économique apparente, ensuite (3) souligne un des principaux risques qui pèseront sur cette zone économique et monétaire à partir de 2017, avant finalement d'analyser les évolutions récentes et à venir en termes de (4) chômage et (5) d'inflation.

Contacter L'Economiste pour vous abonner