"Il y a deux types de problèmes dans la vie : les problèmes politiques sont insolubles et les problèmes économiques sont incompréhensibles" - Alec DOUGLAS-HOME

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Les hommes ne voient la nécessité que dans la crise " - Jean MONNET

"L’inflation est toujours un phénomène monétaire" - Milton FRIEDMAN

"La première panacée pour une nation mal dirigée est l’inflation monétaire, la seconde est la guerre. Les deux apportent prospérité temporaire et destruction indélébile. Les deux sont le refuge des opportunistes économiques et politiques" - Ernest HEMINGWAY

"On attire l'ennemi par la perspective d'un avantage ; on l'écarte par la crainte d'un dommage. " - SUN TZU

"La machine a jusqu’ici créé, directement ou indirectement, beaucoup plus d’emplois qu’elle n’en a supprimés" - Alfred SAUVY

"La communication d’entreprise est une rare petite période heureuse entre deux communications de crise " - Thierry ORSONI

"Le bon stratège contraint l'ennemi et ne se laisse pas contraindre" - Sun TZU

"Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence" - Frédéric BASTIAT

Citation Suivante

Crise syrienne et intérêts stratégiques

30 janvier 2017

Débutée en 2011, la crise syrienne aura connu des évolutions avec, notamment, un paroxysme diplomatique durant l'été 2013 avec les menaces d'intervention militaire d'une partie de la communauté internationale à l'encontre du régime actuel, l'émergence de l'Etat islamique en Irak et au Levant et la coalition formée à son encontre, et enfin la transmission, larvée ou non, du conflit aux pays voisins et européens via, entre autres, la crise des migrants et les actions terroristes. Au-delà des postures officielles convenues et du caractère tragique de la situation, la crise syrienne renvoie à des enjeux géoéconomiques régionaux et internationaux majeurs où plusieurs aspects s'imbriquent les uns aux autres au confluent de plusieurs oppositions avec une guerre civile, un conflit régional entre monde perse et arabe, un conflit religieux entre sunnites et chiites, des relents de guerre froide et des intérêts géostratégiques liés à l'énergie.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) des éléments historiques d'appréhension de la crise syrienne, puis (2) les facteurs explicatifs initiaux de la révolte, ensuite (3) un état des lieux de la situation économique du pays, pour finalement s'intéresser (4) aux enjeux régionaux, (5) aux blocs d'intérêts constitués autour de la crise syrienne et (6) aux enjeux géoéconomiques sous-jacents.

Contacter L'Economiste pour vous abonner