"En général, on parvient aux affaires par ce qu'on a de médiocre, et on y reste par ce que l'on a de supérieur" - François-René de CHATEAUBRIAND

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

"Hélas! Qu'y a-t-il de certain dans ce monde, hormis la mort et l'impôt ?" - Benjamin FRANKLIN

"La propriété est un droit antérieur à la loi, puisque la loi n'aurait pour objet que de garantir la propriété" - Frédéric BASTIAT

"On appelle progrès technique une capacité d’action de plus en plus efficace que l’homme acquiert par l’effort intellectuel sur les éléments matériels" - Jean FOURASTIE

"Dans ce monde complexe où l’information n’a jamais été aussi abondante, nous devons développer l’intelligence économique " - Jean ARTHUIS

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

Citation Suivante

Crise du syndicalisme en France : changement social, conflits et régulation sociale

13 novembre 2017

La France est un pays qui est depuis longtemps traversé par des contestations sociales. Si le syndicalisme demeure le vecteur traditionnel des revendications sociales, il est aujourd'hui possible d'évoquer une véritable crise du syndicalisme. De même, si le conflit reste un mode d'expression majeur du changement social, il n'en reste pas moins que sa forme, sa portée et son cadre d'expression ont évolué depuis un demi-siècle. Au final, et malgré des caractéristiques qui demeurent inchangées, les enjeux en termes de cohésion et de régulation sociale peuvent potentiellement être profondément impactés par ces évolutions.

Description

Tout d'abord, (1) le bulletin économique présente et analyse la crise du syndicalisme français depuis 50 ans, puis (2) il souligne le lien entre les conflits et le changement social tout en analysant ces différents thèmes, ensuite (3) il souligne l'évolution des enjeux et des acteurs des nouveaux mouvements sociaux ayant émergé au cours des dernières décennies, avant enfin (4) de s'interroger sur les notions de cohésion et de régulation sociale.

Contacter L'Economiste pour vous abonner