"Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette." - John ADAMS

"Le gouvernement ayant pris ainsi la place de la Providence, il est naturel que chacun l'invoque (...). Aussi rencontre-t-on un nombre immense de requêtes qui, se fondant toujours sur l'intérêt public, n'ont trait néanmoins qu'à de petits intérêts privés" - Alexis de TOCQUEVILLE

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

"Les urgences ont toujours été le prétexte sur lequel les protections des libertés individuelles ont été érodé" - Friedrich HAYEK

"La productivité est la mesure du progrès technique" - Jean FOURASTIE

"L'humanité n'est pas sortie de l'âge de pierre parce qu'il n'y avait plus de pierres" - Ahmed Zaki YAMANI

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes capacités, s'ils sont libres, ils ne sont pas égaux, et s'ils sont égaux, c'est qu'ils ne sont pas libres" - Alexandre SOLJENITSYNE

"Le changement du monde n’est pas seulement création, progrès, il est d’abord et toujours décomposition, crise " - Alain TOURAINE

Citation Suivante

Afrique : performances économiques contemporaines et perspectives d'évolution

19 décembre 2016

Après deux décennies perdues, où en plus d'être les plus pauvres, les économies africaines étaient également les moins dynamiques du monde, une majorité d'entre elles ont connu une croissance économique forte depuis les années 2000 (bien que moindre depuis les années 2010). Malgré des incidents de parcours avec le déclenchement de la crise globale, les printemps arabes et la chute des cours pétroliers, le continent africain profite du phénomène de basculement du monde qui voit le centre de gravité de l'économie mondiale se déplacer de l'Occident vers les pays émergents, entraînant ainsi dans son sillage l'Afrique. Malgré une amélioration et des opportunités certaines, les effets de la croissance sur le développement du continent sont encore mitigés et les perspectives d'évolutions sont largement conditionnées.

Description

Le bulletin économique (1) présentera l'évolution économique globale de l'Afrique depuis le début des années 2000, ainsi que le contexte dans lequel cette évolution s'inscrit. Ensuite, (2) le bulletin s'attachera à analyser les origines et les mécanismes de l'émergence économique du continent africain. Puis, (3) l'analyse se focalisera sur les effets de la croissance africaine sur l'emploi. Enfin, (4) le bulletin soulignera les éléments de perspectives quant à l'avenir du continent africain dans une optique économique.

Contacter L'Economiste pour vous abonner

  Contactez l'Economiste