"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Tout chômage quelconque a uniquement sa cause dans le fait que des changements dans les conditions de la demande ont lieu sans cesse, et que les résistances de frictions empêchent que l’ajustement des salaires appropriés ne s’effectue instantanément" - Arthur Cecil PIGOU

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"Le socialisme est une philosophie de l'échec, le crédo de l'ignorance et l'évangile de l'envie " - Winston CHURCHILL

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain et les emplois d'après demain" - Helmut SCHMIDT

"Bien entendu, tout pays est sous-développé en ce sens que, n’étant pas encore parvenu à épuiser ses possibilités virtuelles, il est capable de continuer à avancer dans la voie du progrès technique" - Paul SAMUELSON

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"Il [cf. l'économiste] doit étudier le présent à la lumière du passé afin d'éclairer le futur" - John Maynard KEYNES

Citation Suivante

Afrique : performances économiques contemporaines et perspectives d'évolution

19 décembre 2016

Après deux décennies perdues, où en plus d'être les plus pauvres, les économies africaines étaient également les moins dynamiques du monde, une majorité d'entre elles ont connu une croissance économique forte depuis les années 2000 (bien que moindre depuis les années 2010). Malgré des incidents de parcours avec le déclenchement de la crise globale, les printemps arabes et la chute des cours pétroliers, le continent africain profite du phénomène de basculement du monde qui voit le centre de gravité de l'économie mondiale se déplacer de l'Occident vers les pays émergents, entraînant ainsi dans son sillage l'Afrique. Malgré une amélioration et des opportunités certaines, les effets de la croissance sur le développement du continent sont encore mitigés et les perspectives d'évolutions sont largement conditionnées.

Description

Le bulletin économique (1) présentera l'évolution économique globale de l'Afrique depuis le début des années 2000, ainsi que le contexte dans lequel cette évolution s'inscrit. Ensuite, (2) le bulletin s'attachera à analyser les origines et les mécanismes de l'émergence économique du continent africain. Puis, (3) l'analyse se focalisera sur les effets de la croissance africaine sur l'emploi. Enfin, (4) le bulletin soulignera les éléments de perspectives quant à l'avenir du continent africain dans une optique économique.

Contacter L'Economiste pour vous abonner