"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"L’inflation est toujours un phénomène monétaire" - Milton FRIEDMAN

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain et les emplois d'après demain" - Helmut SCHMIDT

"Il y a deux types de problèmes dans la vie : les problèmes politiques sont insolubles et les problèmes économiques sont incompréhensibles" - Alec DOUGLAS-HOME

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

"La confiance est une institution invisible qui régit le développement économique" - Kenneth ARROW

"On appelle progrès technique une capacité d’action de plus en plus efficace que l’homme acquiert par l’effort intellectuel sur les éléments matériels" - Jean FOURASTIE

Citation Suivante

Triangle d'incompatibilité de Mundell appliqué à l'Europe

6 avril 2015

Le triangle d'incompatibilité de Mundell renvoie à l'idée de « L'impossible Trinité ». L'économiste canadien Robert Mundell développe cette théorie en 1968. Il met en évidence le fait que dans un contexte particulier, pour user de deux libertés, il faut nécessairement en sacrifier une troisième. A ce titre, il convient de constater que cette approche offre une grille de lecture permettant de mieux appréhender les implications consécutives à l'introduction de la monnaie unique européenne.

Description

Le bulletin économique développe tout d'abord la théorie du triangle d'incompatibilité de Mundell pour ensuite l'appliquer au cadre européen.

 

Contacter L'Economiste pour vous abonner