"Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation" - Thomas JEFFERSON

"Qui parle sème ; qui écoute récolte " - PYTHAGORE

"Un peuple est pacifique aussi longtemps qu'il se croit assez riche et redouté pour installer sournoisement sa dictature économique" - Georges BERNANOS

"Prenons le cas de Singapour. […] On dirait un miracle économique. Mais le miracle est moins celui de l’inspiration que celui de la transpiration" - Paul KRUGMAN

"N'acceptez ni les vérités d'évidence, ni les illusions dangereuses" - Maurice ALLAIS

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

"La machine a jusqu’ici créé, directement ou indirectement, beaucoup plus d’emplois qu’elle n’en a supprimés" - Alfred SAUVY

"La récession c'est quand votre voisin perd son emploi; la dépression c'est quand vous perdez le vôtre" - Harry S. TRUMAN

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

Citation Suivante

Théories de l'épagne

11 avril 2016

En économie, l'épargne concerne essentiellement les ménages et renvoie à la part du revenu disponible qui, au cours d'une période donnée, n'est pas affectée à la consommation finale. Bien que capitale, l'appréhension de cette notion diffère très largement selon les approches théoriques.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord la notion d'épargne au travers de (1) son importance en économie, (2) sa définition et (3) ses fonctions. Puis, (4) il se focalise sur l'équilibre économique de base reliant l'épargne et l'investissement, avant de s'intéresser aux approches de l'épargne selon les analyses (5) classiques, (6) néoclassiques, (7) keynésiennes, (8) monétaristes, et enfin (9) autrichiennes.

Contacter L'Economiste pour vous abonner