"Tous les hommes politiques appliquent sans le savoir les recommandations d’économistes souvent morts depuis longtemps et dont ils ignorent le nom " - John Maynard KEYNES

"La vérité n’est pas l’exactitude " - Octave MIRABEAU

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres" - Winston CHURCHILL

"Tout l’art du bon gouvernement consiste à plumer l’oie de façon à obtenir le maximum de plumes avec le minimum de cris" - Jean-Baptiste COLBERT

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Quand un économiste vous répond, on ne comprend plus ce qu’on lui avait demandé " - André GIDE

"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"Il ne peut y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein " - Henry KISSINGER

"L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté " - Alfred SAUVY

Citation Suivante

Les politiques de redistribution en France

12 juin 2017

En France, les deux principaux vecteurs de la redistribution pour diminuer les inégalités de revenus, sont la fiscalité et les prestations sociales. Ils constituent les canaux les plus connus et les plus visibles de la politique de redistribution du pays. Toutefois, il convient de préciser qu'il existe d'autres moyens d'action, moins connus et moins visibles, à la disposition des pouvoirs publics français afin de mettre en œuvre leur politique de redistribution.

Description

Le bulletin économique analyse les politiques de redistribution des revenus développées en France selon leur nature, à savoir (1) visibles, (2) peu visibles, (3) anti-redistributives, (4) flous et (5) opaques.

Contacter L'Economiste pour vous abonner