"Tout l’art du bon gouvernement consiste à plumer l’oie de façon à obtenir le maximum de plumes avec le minimum de cris" - Jean-Baptiste COLBERT

"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France " - Maximilien DE BETHUNES, Duc de Sully

"Le gouvernement ayant pris ainsi la place de la Providence, il est naturel que chacun l'invoque (...). Aussi rencontre-t-on un nombre immense de requêtes qui, se fondant toujours sur l'intérêt public, n'ont trait néanmoins qu'à de petits intérêts privés" - Alexis de TOCQUEVILLE

"L'humanité n'est pas sortie de l'âge de pierre parce qu'il n'y avait plus de pierres" - Ahmed Zaki YAMANI

"Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence" - Frédéric BASTIAT

"Qui ne peut attaquer le raisonnement, attaque le raisonneur " - Paul VALERY

"La propriété est un droit antérieur à la loi, puisque la loi n'aurait pour objet que de garantir la propriété" - Frédéric BASTIAT

"Il ne peut y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein " - Henry KISSINGER

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

Citation Suivante

Le manque d'innovation : facteur clef de la stagnation économique

17 avril 2017

La crise économique actuelle dans les pays développés constitue en réalité une phase transitoire entre deux cycles : l'ancien qui se meurt et le nouveau qui se cherche. Le passage entre ces deux cycles marque un changement d'époque et l'incapacité de nombreuses économies développées à se réinventer et à s'adapter à la mondialisation et au basculement du monde vers les pays émergents. Toutefois, ce constat masque aussi une grande stagnation économique, bien plus profonde et préoccupante liée au manque de capacité d'innovations majeures, lesquelles entraineraient une nouvelle dynamique de création de richesses. Plusieurs éléments quantitatifs viennent effectivement accréditer cette idée. Parallèlement, d'autres aspects plus qualitatifs plaident en faveur d'un nouveau cycle d'innovation en gestation qui pourrait déboucher sur des avancées technologiques exponentielles dans les décennies à venir.

Description

Le bulletin économique analyse d'une part, (1) les raisons du ralentissement des avancées technologiques ainsi que les implications en matière de stagnation économique et d'autre part, (2) plusieurs éléments basés sur des exemples pratiques laissant espérer qu'un nouveau cycle de croissance économique basé sur le progrès technique peut encore survenir dans les années à venir.

Contacter L'Economiste pour vous abonner