"Il ne peut y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein " - Henry KISSINGER

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment " - Cardinal de REITZ

"C'est en poussant à bout le mouvement économique que le prolétariat s'affranchira et deviendra l'humanité" - Jean JAURES

"Casser l’inflation se fait toujours au détriment de l’emploi" - Nicholas KALDOR

"L’Europe se fera par la monnaie ou ne se fera pas" - Jacques RUEFF

"La propriété est un droit antérieur à la loi, puisque la loi n'aurait pour objet que de garantir la propriété" - Frédéric BASTIAT

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le socialisme, les gens ont davantage de parkings " - Winston CHURCHILL

"La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres" - Winston CHURCHILL

Citation Suivante

La stagnation séculaire

30 mars 2015

La croissance économique atone dans les pays développés, notamment européens, est souvent considérée comme la conséquence de la crise globale éclatée en 2007-2008. Toutefois, si cette dernière n'est pas sans lien, il apparaît que la situation économique actuelle dans les pays développés s'inscrit dans un processus plus large de déclin à long terme dont les causes fondamentales sont antérieures à la crise financière. En effet, déjà avant 2007, nombre de ces économies étaient dans l'incapacité à retrouver des rythmes de croissance soutenus, elles peinaient à utiliser pleinement les capacités de production et à atteindre le plein emploi.

Description

Le bulletin économique analyse la notion de stagnation séculaire en contextualisant cette notion et en apportant des éléments préalables de compréhension ; puis, il présente cette notion au regard de l'observation des faits et de l'évolution de la situation depuis les années 1960 ; enfin, le phénomène de stagnation séculaire est schématisé grâce à la mise en avant des principaux facteurs sous-jacents.

Contacter L'Economiste pour vous abonner