"Lorsque circulent dans un pays deux monnaies dont l’une est considérée par le public comme bonne et l’autre mauvaise, la mauvaise chasse la bonne" - Sir Thomas GRESHAM

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Vous et moi venons par route ou par rail, mais les économistes voyagent en infrastructures " - Margareth THATCHER

"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " - Henry FORD

"C'est en poussant à bout le mouvement économique que le prolétariat s'affranchira et deviendra l'humanité" - Jean JAURES

"Le socialisme est une philosophie de l'échec, le crédo de l'ignorance et l'évangile de l'envie " - Winston CHURCHILL

"La seule fonction de la prévision économique, c’est de rendre l’astrologie respectable " - GALBRAITH

"Nous sommes des créatures qui nous affligeons des conséquences dont nous continuons à adorer les causes " - BOSSUET

Citation Suivante

La nécessaire réorientation du modèle économique chinois

9 septembre 2013

La République Populaire de Chine a été la puissance émergente par excellence de la dernière décennie. Toutefois, la dynamique de ce pays au cours de la nouvelle décennie qui débute semble indiquer un certain rééquilibrage. Le nouveau pouvoir en place depuis mars 2013, issu du XVIIIème congrès du Parti communiste, va devoir gérer une transition économique et politique de grande ampleur, afin de réorienter son modèle de croissance et stabiliser une situation économique générale qui présente un certain nombre de risques depuis la crise globale de 2008.

La Chine a relativement bien passé le début de la crise globale mais ne peut pas se satisfaire de cette situation car les défis auxquels le pays est confronté sont très nombreux. Malgré le fait que la Chine sera probablement la première économie mondiale d'ici 2020, la transformation de son modèle est impératif pour notamment éviter le piège des pays à revenus intermédiaires.

Description

Le bulletin est formé de deux parties : Dynamique et Analyse.

La partie "Dynamique" souligne l'évolution conjoncturelle de la Chine depuis 2003 grâce à une analyse graphique originale soulignant les forces et les faiblesses du pays, ainsi qu'une certaine résistance à la crise globale malgré un ralentissement certain depuis quelques années, traduisant ainsi un certain nombre de risques globaux.

La partie "Analyse" présente les mécanismes qui ont permis à la Chine de relativement bien traverser les premières années de la crise globale. Elle soulignera également les raisons pour lesquelles un nouveau choc externe serait difficilement supportable mettant ainsi en avant la nécessité de réformes et d'un changement de modèle économique qui se fera au travers d'une transition risquée. Néanmoins, les autorités chinoises semblent conscientes de la nécessité de s'orienter vers un processus susceptible d'éviter les pièges dans lesquels bon nombre de pays sont tombés dans le passé.

Contacter L'Economiste pour vous abonner