"L'argent public n'existe pas, il n'y a que l'argent des contribuables" - Margaret THATCHER

"En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal" - Nicolas MACHIAVEL

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"L’inflation est toujours un phénomène monétaire" - Milton FRIEDMAN

"N'acceptez ni les vérités d'évidence, ni les illusions dangereuses" - Maurice ALLAIS

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"Le rituel de l’échange est le rituel majeur de la neutralisation de la violence " - Jacques ATTALI

"Quand vous êtes capable, feignez l'incapacité. Quand vous êtes proche, feignez l'éloignement. Quand vous êtes loin feignez la proximité" - Sun TZU

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

"Un peuple est pacifique aussi longtemps qu'il se croit assez riche et redouté pour installer sournoisement sa dictature économique" - Georges BERNANOS

Citation Suivante

L'Espagne dans la crise globale

7 décembre 2015

En 2007, l'Espagne était devenue la quatrième économie de la Zone euro après plusieurs années de croissance et de prospérité économique. L'éclatement de la crise globale et de la bulle immobilière sont venus mettre un terme à son développement économique. L'indicateur le plus visible de la dégradation de la situation de ce pays de 47 millions d'habitants est le niveau de chômage, devenu record parmi les pays de l'OCDE avec jusqu'à 26% de la population active en demande d'emploi. L'analyse tâchera de souligner les mécanismes ayant amené l'Espagne dans cette situation, ainsi que les signes pouvant augurer du retour vers une situation plus saine.

Description

L'analyse présente les mécanismes ayant amené l'Espagne dans sa situation économique actuelle.

Contacter L'Economiste pour vous abonner