"L’inflation est toujours un phénomène monétaire" - Milton FRIEDMAN

"Il ne peut y avoir de crise la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein " - Henry KISSINGER

"Qui parle sème ; qui écoute récolte " - PYTHAGORE

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " - Henry FORD

"Le changement du monde n’est pas seulement création, progrès, il est d’abord et toujours décomposition, crise " - Alain TOURAINE

"Il n'y a que deux possibilités, soit un système dirigé par la discipline impersonnelle du marché, soit un autre dirigé par la volonté de quelques individus; et ceux qui s'acharnent à détruire le 1er contribuent, sciemment ou inconsciemment, à créer le 2nd" - Friedrich HAYEK

"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours nouvelle" - Alan GREENSPAN

"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes capacités, s'ils sont libres, ils ne sont pas égaux, et s'ils sont égaux, c'est qu'ils ne sont pas libres" - Alexandre SOLJENITSYNE

Citation Suivante

France : perspectives économiques 2015

19 janvier 2015

Après une année 2014 où les performances économiques françaises ont été mauvaises, l'année 2015 devrait être du même acabit, voire même marquer une dégradation. En effet, malgré des contraintes extérieures qui se relâchent, les indicateurs conjoncturels et structurels soulignent que l'environnement économique national ne sera pas apte à améliorer l'activité et l'emploi.

Description

Le bulletin économique analyse les perspectives économiques de la France pour 2015. Pour ce faire, l'analyse porte tout d'abord sur les éléments articulant la perception économique des chefs d'entreprises, puis sur les contraintes économiques qui vont se relâcher sur la France, ensuite sur les fragilités économiques conjoncturels et structurels dans lesquelles la France va évoluer, pour finalement se focaliser sur les implications en termes d'activité, d'emploi et de chômage.

Contacter L'Economiste pour vous abonner