"Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" - John Maynard KEYNES

"Détruire la concurrence, c’est tuer l’intelligence" - Frédéric BASTIAT

"Il est aussi absurde de parler de démocratie ou d'efficacité économique dans une société communiste que d'évoquer un capitalisme sans argent" - Alexandre ZINOVIEV

"La productivité est la mesure du progrès technique" - Jean FOURASTIE

"La seule cause de la dépression est la prospérité" - Clément JUGLAR

"L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté " - Alfred SAUVY

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " - Henry FORD

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"L'inégalité est le résultat de la compétition entre technologies et éducation" - Jan TINBERGEN

"L’inflation est toujours un phénomène monétaire" - Milton FRIEDMAN

Citation Suivante

France : l'urgence de l'investissement

10 avril 2017

Le faible niveau de l'investissement est le principal élément qui bride le potentiel de croissance de la France. Même si ce phénomène n'est pas nouveau, il s'est amplifié avec le déclenchement de la crise globale et devient désormais particulièrement patente et préoccupant depuis maintenant près de cinq ans. Dans ce cadre, l'objectif principal de la France devrait être de soutenir ses entreprises privées, notamment en leur facilitant l'environnement dans lequel elle évoluent, et ce afin de les inciter à investir, et ainsi espérer enclencher une reprise globale de l'activité sur la durée, capable d'accroître la croissance économique, seule apte à faire diminuer le chômage de façon pérenne et répondre aux défis auxquels la France doit et devra faire face.

Description

(1) Après avoir développé plusieurs éléments de compréhension concernant la notion d'investissement, le bulletin économique s'intéresse (2) au sous-investissement chronique de la France et en quoi ce dernier a atteint un niveau critique, puis (3) il se focalise sur les raisons faisant qu'il devient urgent de relancer l'investissement des entreprises en France, pour finalement (4) développer un raisonnement plus optimiste quant aux raisons d'espérer un rebond de l'investissement au cours des prochains trimestres.

Contacter L'Economiste pour vous abonner