"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"Les hommes ne voient la nécessité que dans la crise " - Jean MONNET

"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

"La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts " - Georges CLEMENCEAU

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France " - Maximilien DE BETHUNES, Duc de Sully

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

"Une démocratie peut se rétablir rapidement d'un désastre matériel ou économique, mais quand ses convictions morales faiblissent, il devient facile pour les démagogues et les charlatans de prêcher. Alors tyrannie et oppression passent à l'ordre du jour" - James William FULLBRIGH

Citation Suivante

Economie mondiale : Bilan 2016 et perspectives 2017

2 janvier 2017

Rétrospectivement, et malgré un démarrage inquiétant, l'année 2016 aura finalement reflété une relative stabilisation de l'environnement économique et financier global : le premier sur des niveaux globalement peu dynamiques, et le second sur des niveaux artificiellement surévalués. Il convient aussi de souligner que l'année 2016 se sera singularisée par des considérations très politiques. En 2017, l'économie mondiale devra composer avec un environnement toujours aussi désarticulé, avec des cycles de croissance désynchronisés entre grandes zones, et une décorrélation inter et intra variables économiques et financières. Tout cela dans un contexte marqué par une absence de coordination -voire même de coopération- de l'ensemble des grandes instances et zones économiques, et ce alors même que l'économie mondiale contemporaine caractérisée par une interdépendance accrue, le nécessiterait impérativement.

Description

Le bulletin économique présente et analyse tout d'abord (1) les prévisions de croissance économique, puis (2) il s'intéresse aux dynamiques à l'œuvre entre les grandes zones économiques mondiales, pour ensuite se focaliser (3) sur le commerce international, (4) le pétrole, (5) les politiques monétaires, (6) les économies matures et enfin (7) le monde émergent et en développement.

Contacter L'Economiste pour vous abonner