"Une idée fausse mais claire et précise aura toujours plus de puissance dans le monde qu'une idée vraie mais complexe" - Alexis De TOCQUEVILLE

"La communication d’entreprise est une rare petite période heureuse entre deux communications de crise " - Thierry ORSONI

"En général, on parvient aux affaires par ce qu'on a de médiocre, et on y reste par ce que l'on a de supérieur" - François-René de CHATEAUBRIAND

"Un peu d’internationalisation éloigne de la patrie, beaucoup y ramène" - Jean JAURÈS

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"La seule cause de la dépression est la prospérité" - Clément JUGLAR

"La productivité est la mesure du progrès technique" - Jean FOURASTIE

"On n’est jamais mieux gouverné que lorsqu’il n’y a pas de gouvernement" - Jean-Baptiste SAY

"A long terme nous serons tous morts" - John Maynard KEYNES

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

Citation Suivante

Critiques portées au système capitaliste

12 février 2018

Le capitalisme est un système économique particulier caractérisé en substance par (1) le droit de propriété et la détention des biens de production par des personnes physiques, (2) une régulation du système qui passe par le marché grâce au mécanisme des prix, et enfin (3) la recherche du profit qui est la recherche d'un gain légitime lié à l'exercice d'une activité professionnelle. Si depuis son émergence au cours du XIXème siècle ce système a démontré sa capacité à produire des richesses et à améliorer le niveau de vie de milliards de personnes de par le monde, il est également critiqué. Les principales critiques portent sur le caractère jugé par certains inégalitaire et aliénant consubstantiel à ce système. Toutefois, au-delà de ces critiques "traditionnelles", d'autres critiques, instruites par l'expérience, ont fait leur apparition.

Description

Le bulletin économique présente (1) les différentes critiques traditionnellement adressées au système économique capitaliste, ainsi que (2) les critiques plus contemporaines.

Contacter L'Economiste pour vous abonner