"Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice." - MONTESQUIEU

"L'inflation est une taxation sans législation" - Milton FRIEDMAN

"Tous les hommes politiques appliquent sans le savoir les recommandations d’économistes souvent morts depuis longtemps et dont ils ignorent le nom " - John Maynard KEYNES

"On n’est jamais mieux gouverné que lorsqu’il n’y a pas de gouvernement" - Jean-Baptiste SAY

"A long terme nous serons tous morts" - John Maynard KEYNES

"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"Il est aussi absurde de parler de démocratie ou d'efficacité économique dans une société communiste que d'évoquer un capitalisme sans argent" - Alexandre ZINOVIEV

"Le changement du monde n’est pas seulement création, progrès, il est d’abord et toujours décomposition, crise " - Alain TOURAINE

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

Citation Suivante

Crise syrienne et intérêts stratégiques

30 janvier 2017

Débutée en 2011, la crise syrienne aura connu des évolutions avec, notamment, un paroxysme diplomatique durant l'été 2013 avec les menaces d'intervention militaire d'une partie de la communauté internationale à l'encontre du régime actuel, l'émergence de l'Etat islamique en Irak et au Levant et la coalition formée à son encontre, et enfin la transmission, larvée ou non, du conflit aux pays voisins et européens via, entre autres, la crise des migrants et les actions terroristes. Au-delà des postures officielles convenues et du caractère tragique de la situation, la crise syrienne renvoie à des enjeux géoéconomiques régionaux et internationaux majeurs où plusieurs aspects s'imbriquent les uns aux autres au confluent de plusieurs oppositions avec une guerre civile, un conflit régional entre monde perse et arabe, un conflit religieux entre sunnites et chiites, des relents de guerre froide et des intérêts géostratégiques liés à l'énergie.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) des éléments historiques d'appréhension de la crise syrienne, puis (2) les facteurs explicatifs initiaux de la révolte, ensuite (3) un état des lieux de la situation économique du pays, pour finalement s'intéresser (4) aux enjeux régionaux, (5) aux blocs d'intérêts constitués autour de la crise syrienne et (6) aux enjeux géoéconomiques sous-jacents.

Contacter L'Economiste pour vous abonner