"Les crises de demain sont souvent le refus des questions d’aujourd’hui " - Patrick LAGADEC

"La liberté n’est pas l’absence d’engagement, mais la capacité de choisir" - Paulo CUELHO

"Le budget est le squelette de l'État débarrassé de toute idéologie trompeuse" - Joseph SCHUMPETER

"On attire l'ennemi par la perspective d'un avantage ; on l'écarte par la crainte d'un dommage. " - SUN TZU

"Moins le risque est grand, plus les spéculateurs fuient" - Maurice ALLAIS

"Si vous m'avez compris c'est que je me suis mal exprimé" - Alan GREENSPAN

"Un peu d’internationalisation éloigne de la patrie, beaucoup y ramène" - Jean JAURÈS

"Bien entendu, tout pays est sous-développé en ce sens que, n’étant pas encore parvenu à épuiser ses possibilités virtuelles, il est capable de continuer à avancer dans la voie du progrès technique" - Paul SAMUELSON

"L’économie est fille de la sagesse et d’une raison éclairée : elle sait se refuser le superflu, pour se ménager le nécessaire " - Jean-Baptiste SAY

"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes capacités, s'ils sont libres, ils ne sont pas égaux, et s'ils sont égaux, c'est qu'ils ne sont pas libres" - Alexandre SOLJENITSYNE

Citation Suivante

Coordination internationale des politiques économiques

17 octobre 2016

Dans un contexte d'économie ouverte où les pays réalisent des échanges entre eux (monétaires ou physiques), les différentes politiques économiques menées dans une économie nationale affectent nécessairement l'environnement économique des pays partenaires. Ces « effets de débordement » invitent à une concertation entre les pays lors du choix de leurs politiques économiques : on parle alors de « coordination ». En pratique, la coordination des politiques renvoie à l'idée de recherche d'une solution optimale d'équilibre dans un cadre coopératif.

Description

Le bulletin économique (1) présente quelques notions clefs telles que la différence entre coopération et coordination, ainsi que les concepts de gouvernance et de fédéralisme. Ensuite, (2) l'analyse se focalise sur la typologie des différentes méthodes de coordination, (3) ainsi que sur la justification théorique de la nécessité de développer des coordinations internationales, pour enfin (4) souligner les difficultés et les effets pervers potentiels liés à la coordination.

Contacter L'Economiste pour vous abonner