"C'est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. La liberté économique est par conséquent une condition indispensable de toute autre liberté" - Friedrich HAYEK

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"L'impôt tue l'impôt" - Arthur LAFFER

"Les communistes sont ceux qui ont lu Marx. Les anti-communistes sont ceux qui l'ont compris " - Ronald REAGAN

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"Dans ce monde complexe où l’information n’a jamais été aussi abondante, nous devons développer l’intelligence économique " - Jean ARTHUIS

"Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation" - Thomas JEFFERSON

"La productivité est la mesure du progrès technique" - Jean FOURASTIE

"La communication d’entreprise est une rare petite période heureuse entre deux communications de crise " - Thierry ORSONI

Citation Suivante

Coordination internationale des politiques économiques

17 octobre 2016

Dans un contexte d'économie ouverte où les pays réalisent des échanges entre eux (monétaires ou physiques), les différentes politiques économiques menées dans une économie nationale affectent nécessairement l'environnement économique des pays partenaires. Ces « effets de débordement » invitent à une concertation entre les pays lors du choix de leurs politiques économiques : on parle alors de « coordination ». En pratique, la coordination des politiques renvoie à l'idée de recherche d'une solution optimale d'équilibre dans un cadre coopératif.

Description

Le bulletin économique (1) présente quelques notions clefs telles que la différence entre coopération et coordination, ainsi que les concepts de gouvernance et de fédéralisme. Ensuite, (2) l'analyse se focalise sur la typologie des différentes méthodes de coordination, (3) ainsi que sur la justification théorique de la nécessité de développer des coordinations internationales, pour enfin (4) souligner les difficultés et les effets pervers potentiels liés à la coordination.

Contacter L'Economiste pour vous abonner