"Si la méchanceté des hommes est un argument contre la liberté, elle en est un plus fort encore contre la puissance. Car le despotisme n'est autre chose que la liberté d'un seul ou de quelques-uns contre tous" - Benjamin CONSTANT

"L'étonnante tâche des sciences économiques est de démontrer aux hommes combien en réalité ils en savent peu sur ce qu'ils s'imaginent pouvoir modeler" - Friedrich HAYEK

"La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts " - Georges CLEMENCEAU

"Il serait un mauvais économiste celui qui ne serait qu’économiste" - Friedrich HAYEK

"Le rituel de l’échange est le rituel majeur de la neutralisation de la violence " - Jacques ATTALI

"Quand un économiste vous répond, on ne comprend plus ce qu’on lui avait demandé " - André GIDE

"L'économie mondiale demeure une notion abstraite aussi longtemps que l'on ne possède pas un compte en banque" - Achille CHAVEE

"La seule cause de la dépression est la prospérité" - Clément JUGLAR

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

Citation Suivante

40 ans de politiques visant à lutter contre la crise environnementale

13 juillet 2015

Si le déclenchement de la crise globale et ses suites contribuent largement à atténuer l'attention des gouvernements et des populations quant aux problématiques environnementales, il n'en reste pas moins que ces dernières demeurent. En effet, l'évolution des difficultés économiques mondiales depuis maintenant près de dix ans ne s'est pas pour autant traduit par une diminution des manifestations de la crise climatique. Au contraire, les préoccupations internationales se recentrant sur les aspects économiques et de développement, l'intensité du traitement des problématiques écologiques tend à s'amoindrir alors même que ces dernières s'accroissent.

Description

Le bulletin économique présente tout d'abord (1) les grandes manifestations de la crise climatique ; pour ensuite (2) s'intéresser aux politiques internationales développées depuis quarante ans pour faire face à cette crise ; puis (3) se focalise sur la dichotomie existante entre les pays riches et les pays en développement ; et enfin (4) pour s'attacher à tirer le bilan de ces quarante ans de politiques.

Contacter L'Economiste pour vous abonner