"Nous sommes des créatures qui nous affligeons des conséquences dont nous continuons à adorer les causes " - BOSSUET

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"Bien entendu, tout pays est sous-développé en ce sens que, n’étant pas encore parvenu à épuiser ses possibilités virtuelles, il est capable de continuer à avancer dans la voie du progrès technique" - Paul SAMUELSON

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"Le socialisme est une philosophie de l'échec, le crédo de l'ignorance et l'évangile de l'envie " - Winston CHURCHILL

"Tout chômage quelconque a uniquement sa cause dans le fait que des changements dans les conditions de la demande ont lieu sans cesse, et que les résistances de frictions empêchent que l’ajustement des salaires appropriés ne s’effectue instantanément" - Arthur Cecil PIGOU

"La protection douanière est notre voie, le libre-échange est notre but " - Friedrich LIST

"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"La machine a jusqu’ici créé, directement ou indirectement, beaucoup plus d’emplois qu’elle n’en a supprimés" - Alfred SAUVY

Citation Suivante

Les ménages ont bouleversé leur consommation depuis 10 ans

10 janvier 2019

Le contexte de sortie de crise n’y changera rien, les deux grandes tendances de consommation apparues depuis 2008 - consommer moins, consommer autrement - sont solidement ancrées.

Consommer moins d’abord. Ce n’est pas qu’une histoire de circonstances liée à la faible progression des revenus. Non, le mouvement était amorcé avant la grande récession. Il s’est simplement affirmé sans complexe pendant. Du début des années 80 à la fin des années 90, les dépenses en volume par foyer s’élevaient en moyenne de 0,8% par an. Depuis les années 2000, le chiffre est tombé à 0,4%.